Critique : Dans ton sommeil

Vincent Julé | 23 mars 2010
Vincent Julé | 23 mars 2010

Passées les blagues d'usage (dans ton cul, dans ton slip, dans mon sommeil), Dans ton sommeil est un premier long-métrage, écrit et réalisé par Caroline et Eric Du Potet, qui flirte avec le film de genre et le film d'auteur en réussissant à réutiliser les codes du slasher et du survival pour les ancrer dans une réalité franco-française.

Malheureusement, s'il tire le meilleur parti de ses décors (champs, routes, maisons), le couple de réalisateurs a toutes les peines du monde à asseoir ses personnages et à définir ses enjeux. A l'instar de sa construction éclatée faussement maligne, entre rêves et flash-back, le film semble faire du surplace. 

Les acteurs s'agitent et crient ainsi beaucoup, comme pour prouver qu'ils existent. Anne Parillaud a le mérite de s'y donner corps et âme, mais en face, le jeune Arthur Dupont surjoue (mal) un rôle tout en ambiguïté, entre naïveté et dangerosité. Seul Thierry Frémont, physique, animal et... nu, traverse ses scènes avec une énergie qui manque au reste du film.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire