Critique : Rien de personnel

Lucile Bellan | 17 septembre 2009
Lucile Bellan | 17 septembre 2009

En ces temps de crise et de morosité, il paraît un peu fou de se ruer dans une salle de cinéma pour y assister à l'implacable tragédie en entreprise... seulement quand celle-ci est aussi finement observée, réaliste et burlesque à la fois, que Rien de personnel, on aurait tort de se priver de ce plaisir. Portée par un casting quatre étoiles (Jean-Pierre Darroussin, Denis Podalydès, Mélanie Doutey, Zabou Breitman, Bouli Lanners et Pasacl Gréggory), et au top de sa forme, cette comédie sociale joue son originalité sur la superposition de scènes clés selon le point de vue de plusieurs de ces personnages, chacun d'entre eux nous offre à la fois une clé de compréhension et nous entraîne toujours plus loin dans l'horreur du quotidien, la manipulation, la mesquinerie et le ridicule. C'est sûr qu'avec Rien de personnel, il ne faut pas se fier aux apparences.

 

Et tout le monde en prend ici pour son grade : du patron méprisant et froid déconnecté de la réalité au syndicaliste en mal de cause à défendre, en passant par tous ces maillons qui,  à un niveau plus ou moins grand, rendent par leur stress et leurs propres ambitions personnelles le système insupportable. A la manière d'une pièce de théâtre réglée au millimètre, tout ce petit monde se retrouve autour de petits fours et de coupes de champagne prêts à se déchirer, se tourner en ridicule et petit à petit mettre chacun de son coté en lumière les incohérences et l'inhumanité du système.

 

La richesses des personnages et des situations mais aussi les dialogues subtils et les tics délicatement apposés du cauchemar en entreprise en font un film foisonnant et pourtant tout en légèreté, en drôlerie (parfois) et en réalisme discret sans s'étouffer dans un propos trop contestataire. Un divertissement de luxe aussi complexe et jouissif qu'intelligent.

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire