Very Bad Trip : critique de bois

Laurent Pécha | 16 juillet 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Laurent Pécha | 16 juillet 2017 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Voir une salle de journalistes rire aux éclats est un spectacle que l'on n'a pas trop l'habitude de vivre. Il faut un film de la trempe de Very bad trip pour parvenir à un tel exploit. Un plaisir de cinéma instantanément énorme qui file une sacré banane et donne surtout envie d'embarquer dans le prochain enterrement de vie de garçon disponible.

Y'A D'LA POMME LA D'DANS

Car si on rit des mésaventures (et le mot est ici bien faible) de nos quatre compères partis faire la fête à Las Vegas avant le moment fatidique de la bague au doigt, on jubile également de ne pas être dans leurs chaussures tant leur nuit semble avoir été hors du commun. Mais justement que s'est-il passé cette nuit là pour que la fine équipe se réveille au matin en ayant perdu le futur marié, hérité d'un bébé et ramené un tigre dans leur suite sans se rappeler de quoique ce soit ?  Et encore, ceci n'est que le début d'une nébuleuse enquête sur les dernières 24 heures d'une soirée ayant « quelque peu » dégénéré.

 

 

photo, Zach Galifianakis, Ed Helms, Bradley CooperZach Galifianakis, Ed Helms, Bradley Cooper

 

VERY GOOD BLAGUES

Avec son scénario à tiroirs façon Memento, Very bad trip implique totalement ses spectateurs au point que l'on est tout aussi ardent de découvrir le fin mot de l'histoire que le trio vedette. Chaque découverte du pourquoi du comment n'a alors de cesse de compliquer le récit et de déclencher l'hilarité générale tant tout ceci va très, très loin dans le grand n'importe quoi : dent arrachée, voiture de police volée, chinois enfermé dans le coffre, Mike Tyson chantant du Phil Collins, mariage improvisé... La liste des conneries faites au cours d'une seule nuit semble ici inépuisable.

Résultat des courses : il est presque impossible de s'arrêter de rire d'autant que les comédiens sont à l'avenant d'un tel « fiasco » et font exactement ce qu'il faut pour accentuer l'efficacité des gags.

 

Affiche officielle

Résumé

A l'image d'un générique de fin à la hauteur de l'évènement (préparez-vous à vous tenir les côtes), Very bad trip réussit ainsi l'exploit d'être l'un des rares films à contredire totalement son titre. Des trip comme celui-là, on en redemande à toute heure !

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.5)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire