La Journée de la jupe : critique

Vincent Julé | 22 mars 2009
Vincent Julé | 22 mars 2009

On a failli ne pas voir La journée de la jupe. Du moins au cinéma. En effet, le réalisateur Jean-Paul Lilienfeld explique que son histoire a été jugée « trop sensible, trop touchy » pour le grand écran, alors que le petit lui a dit oui en moins d'une semaine. Ainsi, après une diffusion télé sur Arte et plus de deux millions de spectateurs, le film sort en salles sur moins de 50 copies. Mais en faisant preuve de mauvais esprit, on peut se dire que le sujet sensible des banlieues par celui qui a commis Quatre garçons plein d'avenir et HS - hors service, ça le faisait moyen aussi.

Pourtant, Jean-Paul Lilienfeld réalise de loin son meilleur film. Avec cette prise d'otages dans un collège de ZEP, il enquille bien sûr les clichés, mais ceux-ci sont aussi avant tout des réalités, et surtout, il décide de les traiter avec un ton presque inconscient, ironique et dilettante. Il faut ainsi voir les personnages de négociateur et de principal interprétés par Denis Podalydès et Jackie Berroyer. Ils dédramatisent la situation avec délice et bonhomie, et permettent de faire oublier le jeu approximatif des ados ou les guests de deux garçons sans avenir, Stéphan Guérin-Tillié et Olivier Brocheriou. Et puis il y a Isabelle Adjani, qui s'en donne à cœur joie, cabotine comme jamais, enchaîne coups de boule et punchlines. Elle est la vraie force du film, et sa meilleure idée aussi.

En effet, en prof de français, laïque et dépressive, elle est moins un personnage qu'une idée de la France. Le message qu'elle fait passer entre confrontations et contradictions n'est pas nouveau, mais la manière de le faire un peu plus. Pourquoi alors faut-il que le film retourne sa veste et s'autodétruise, du genre « c'est bon, fini de rigoler, c'est du sérieux, c'est du lourd ». Dès lors qu'Isabelle Adjani se voit accoler d'un passé, d'une identité et finalement d'une justification, La journée de la jupe se transforme en démonstration socialisante, démagogique et un peu vaine.

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire