Critique : Le Crime est notre affaire

Jonatan Fischer | 14 octobre 2008
Jonatan Fischer | 14 octobre 2008

Avis aux amateurs, Prudence et Bélisaire Beresford sont de retour ! Après L’heure Zéro, le réalisateur Pascal Thomas continue d’adapter Agatha Christie au cinéma en reprenant le duo de Mon petit doigt m’a dit qui lui avait offert un de ses plus grands succès public. Whodunit et comédie se mélangent ainsi dans ce divertissement de luxe qui séduira aussi bien par une mise en scène soignée, un casting parfait et un suspense qui permet de faire défiler la durée du film (1h49) à la vitesse de l’éclair.

 

Dans cette troisième adaptation, une chasseuse de papillon (Annie Cordy avec un accent belge à faire trembler ses cousins ch’tis) est persuadée d’avoir été témoin d’un crime dans le train. Personne ne la croit, exceptée Prudence Beresford qui voit en cette nouvelle affaire l’opportunité de sortir de sa routine de retraitée. Et voilà que notre cartoonesque héroïne part mener l’enquête et se retrouve plongée dans le château de l’avare Roderick Charpentier (Claude Rich, hilarant en vieux monsieur amer, radin et légèrement obsédé). Déguisée en bonne à tout faire, Prudence ne tarde pas à devenir la « Mary Poppins » de la maison et à se faire aimer de tous. Idéal pour mener l’enquête incognito. Elle découvre ainsi que Monsieur Charpentier est assis sur un tas d’or et que ses cruels enfants n’attendent qu’une chose : sa mort, afin d’hériter. De quoi rendre l’atmosphère tendue, surtout que tout le monde s’est réunit pour les fêtes de Noël…

 

Pascal Thomas créé une fois de plus un univers de toute beauté, s’approprie le roman et s’en sert comme terrain de jeu. Le duo Frot/Dussolier est à la fois très drôle car poussé par des répliques et situations tordantes mais aussi touchant de par le portrait de l’amour après la cinquantaine qu’il représente. Le reste du casting (Chiara Mastroianni, Melvil Poupaud, Hippolyte Girardot…) permet d’ajouter d’autres couleurs au film, entre sex appeal et mystères. Aussi magique qu’un (bon) film Disney, aussi divertissant qu’une comédie poids lourd made in France, aussi subtil et intelligent qu’un film d’auteur réfléchi : Le Crime est notre affaire fait partie de ces films qui permettent de réconcilier critique et public. Chacun y trouvera son compte et passera un très agréable moment sans pour autant laisser ses neurones de côté (les thèmes de la famille, de la transmission, de l’amour et de la confiance sont autant de pistes traitées avec humour et justesse). Pas de doute : ce film n’est pas un crime mais une belle affaire !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire