Critique : Hannah Montana et Miley Cyrus : le concert événement en 3 D

Créé : 8 juin 2008 - Lucile Bellan
0 réactions

Parents de tous horizons, préparez-vous à voir défiler la star des matinées télé de vos enfants, et plus précisément de la série Hannah Montana, sur grand écran. Les autres, ceux qui ne sont pas obligés d'y aller sous peine de cris stridents, passez bien sûr votre chemin. Car l'expérience de la 3D, du concert d'Hannah Montana et des réactions d'une salle (moyenne d'âge 10 ans) surexcitée sont une combinaison des plus hasardeuses.

 

Le film est un mélange du montage des meilleures scènes de la grande tournée américaine « Best of Both Worlds Tour » de Miley Cyrus et Hannah Montana (pour ceux qui n'auraient pas suivi, c'est la même personne, actrice-chanteuse et personnage-starlette avec deux styles bien distincts) en 3D, monté avec des extraits de préparation de la tournée et de scènes de vie de la jeune fille. Un bémol cependant pour les plus jeunes fans, le concert étant en 3D, aucune chanson n'est traduite (un faux pas pour le dossier de presse qui souligne le côté optimiste et vitaminé des chansons), ni les quelques dialogues de la chanteuse avec le public.

 

Pour ce qui est du concert, et en dehors du jugement purement musical qui est une affaire de goût, la mise en scène est assez léchée ce qui permet de ne pas trop s'ennuyer même sans connaître les chansons. Et le spectateur catapulté par hasard prendra donc un malin plaisir à ricaner devant la performance des Jonas Brothers (sorte de Hansons de la nouvelle génération, en plus rock), ou de s'extasier sur la fascinante capacité du public dans la salle de cinéma à réagir par divers cris aux chansons et clins d'œil factices de Miley et ses musiciens.

 

Heureusement, ce n'est qu'un court moment à passer (1h15) et puis pas si insupportable que ça. L'énergie qui est déployée lors du spectacle est même assez contagieuse. Et on en ressort avec un bon mal de tête mais plus du aux cris des gamines qu'à la musique (finalement peu importante) ou même à la 3D (en définitive utilisée aux moments clés mais pas pendant toute la longueur).

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire