Critique : Passe-passe

Clément Benard | 15 avril 2008
Clément Benard | 15 avril 2008
Dire que Passe-passe est un film agréable ne serait pas démérité tant le duo Edouard Baer/Natalie Baye fait plaisir à voir dans cette période de morosité du cinéma français mais le problème du film est extrêmement représentatif des maux du cinéma hexagonale : le manque de structure narrative.

 
Pour être plus claire, Passe-passe est un joyeux bordel qui suit les tribulations du duo Baer/Baye et d'une tripotée de très bons acteurs secondaires (dont un excellent Guy Marchand en politicien véreux) et que Tonie Marshall semble avoir pris un réel plaisir à filmer. On assiste donc à une succession de scènes qui donnent la part belle aux joutes verbales entre le toujours caustique Edouard Baer et une Natalie Baye qui semble être à son aise dans son rôle d'excentrique égocentrique.

 
Toute l'intrigue politique, qui est pourtant la base de l'histoire, semble, elle, manquer d'une réelle profondeur qui permettrait de se sentir vraiment impliquer dans les péripéties des deux protagonistes. Le film se laisse alors savourer par ses dialogues jubilatoires qui font de  Passe-passe une sorte de foutoir au service de ses personnages.

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire