Films

The Broken : Critique

Par Vincent Julé
26 janvier 2008
MAJ : 4 septembre 2018
0 commentaire

Dans le beau mais artificiel Cashback, Sean Ellis parvenait au détour d’une scène anachronique et inattendue à convoquer l’inconnu, voire la peur. Un instant d’apesanteur qui présageait du meilleur pour The Broken, qui sur le thème du double, propose de passer de l’autre côté du miroir.

default_large

Du moins en théorie, car le film est au final une très longue exposition – et un mélange d’attente, d’espoir et d’ennui pour le spectateur – de ce que pourrait être cet envers du décor. Qui regardons-nous dans le miroir et qui nous regarde ? Mais non, entre miroirs brisés, flash-back et visions pour Lena Headey, mâchoire serrée et regard dur pour Melvil Poupaud, le film tourne en rond, du métro aux salles de bain, et préfère capitaliser sur son retournement final terriblement prévisible, ainsi que sur un accident de voiture avec ralenti et mannequin. Le réalisateur doit en être fier puisqu’il le réutilise encore et encore, allez juste quelques secondes de plus tellement il est esthétique.

 

Rédacteurs :
Résumé

Et en effet, The Broken est de belle facture, mais pour l'expérience formelle et sensorielle, mieux vaut revoir Abandonnée, et pour les jeux de miroirs, jeter un œil au Coréen Into the mirror.

Tout savoir sur The Broken
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires