Death Sentence : critique meurtrière

Laurent Pécha | 15 janvier 2008
Laurent Pécha | 15 janvier 2008

Sortant dans l’indifférence d’un mois de janvier chargé, Death Sentence possède pourtant tous les ingrédients pour ne pas laisser…indifférent.

Il suffit de jeter un oeil à notre tableau de notes pour se rendre compte que le film de James Wan fait plus que diviser la rédac. Il faut dire que le genre, le vigilante movie, n’a jamais proposé des œuvres d’une grande finesse et la loi du talion qu’exploitent les scénarii de ces films, prête le plus souvent à une décharge d’adrénaline en bonne et due forme très contestable sur le fond. Logique alors que le fantôme de Charles « Death wish » Bronson plane sur Nick Hume (Kevin Bacon dans une prestation hallucinante), père de famille tranquille qui va s’engager dans une vendetta meurtrière à la suite du meurtre de son fils aîné par une bande de voyous.

 

 

Mais si James Wan respecte les codes du genre pour offrir quelques séquences tétanisantes et purement jouissives à l’image d’un plan séquence de plus 4 minutes techniquement inouï (aka LA scène du parking), il n’oublie pas le drame humain qui se joue sous nos yeux. Sans jamais chercher à se montrer moralisateur, le jeune et doué cinéaste montre avec brio à quel point tout acte de violence ne peut mener qu’au chaos. Jouant constamment sur les deux tableaux dans un numéro d’équilibriste qu’il maîtrise presque à la perfection (le personnage de John Goodman étant trop caricatural et toonesque), Wan livre un film destructeur qui prend aux tripes.

 

Résumé

Sec, viscéral, tendu, épuré et haletant, Death sentence, film de vigilante ultime, est un immense et intelligent revival-hommage au cinéma des 70’s.   

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires
cheap handbags wholesale $9.99 or less
07/05/2015 à 04:46

hi anyone, I was just checkin out this site and I really admire the basis of the article, and have nothing to do, so if anyone wants to have an engaging convo about it, please contact me on myspace, my name is kim smith

votre commentaire