Critique : Frère Noël

Laurent Pécha | 27 décembre 2007
Laurent Pécha | 27 décembre 2007

Après avoir été un dragueur invétéré dans Serial noceurs, Vince Vaughn revient devant la caméra de David Dobkin pour interpréter le...frère du Père Noël ! Après Will Ferrell qui, il y a quelques années, s'était transformé en elfe pour une comédie de Noël sympathique (Elfe), c'est donc au tour d'un autre grand comique US et pas seulement par la taille de goûter aux joies et contraintes du divertissement familial de fin d'année.

Particulièrement bien accompagné (Paul Giamatti en Père Noël, Rachel Weisz en petite amie, Kathy Bates en maman ou encore Kevin Spacey en méchant), Vaughn a bien du mal à injecter sa folie dans une œuvre bien longue (quasiment deux heures) qui néglige trop souvent son intéressant point de départ (le traumatisme du frère aîné du Père Noël qui vit sans cesse dans son ombre). Sans jamais être horripilant - le côté guimauve du sujet est relativement bien contrôlé exception faite du dernier quart d'heure - le récit possède le gros défaut de ne pas laisser libre court à l'inspiration des comédiens.

À l'image d'un Giamatti décevant dans son costume rouge et blanc, ils subissent tous le cours du récit, là où justement dans Serial noceurs, c'était le duo Wilson-Vaughn qui déclenchait l'avalanche de gags. Pour un clin d'œil désopilant de Kevin Spacey à Superman returns, il faut accepter de s'ennuyer poliment devant un spectacle filmé de fin d'année qui a peu de chances de convaincre, que l'on soit petit ou grand !

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire