Critique : L’Heure zéro

Par Vincent Julé
30 octobre 2007
MAJ : 29 mai 2024
0 commentaire

Après une petite récréation dans Le grand appartement, Pascal Thomas retrouve Agatha Christie après avoir adapté et transfiguré son univers dans Mon petit doigt m'a dit en 2005. Même réappropriation avec L'heure zéro, sauf que la comédie et le fantastique doivent laisser place à la tragédie et au whodunit. Peine perdue, c'est bien de défiguration qu'il est question. Et pour se focaliser sur ce terme, passons sur la mise en scène pataude qui multiplie les faux raccords, sur l'absence totale de suspense et d'empathie ou sur la distanciation comique qui devrait laisser respirer le film mais n'arrive qu'à le plomber. Non, L'heure zéro est ce point où tous les personnages convergent et le film propose donc une galerie de portraits et surtout d'acteurs.

En effet, à l'instar de Bruno Podalydès avec ses adaptations de Rouletabille, Le mystère de la chambre jaune et Le parfum de la dame en noir, Pascal Thomas semble vouloir privilégier, bon gré mal gré, les personnages au détriment de l'intrigue policière. Ainsi, même si tout le récit est construit autour d'elle, il présente longuement les victimes et coupables potentiels, puis après le meurtre, passe autant de temps à les repasser en revue. Certains font de la figuration comme les méconnus Clément Thomas et Xavier Thiam, d'autres restent inconsistants malgré leur charisme dont une Danielle Darrieux tout droit sortie de 8 femmes et il y a le trio sentimental et infernal formé par Chiara Mastroianni, Melvil Poupaud et Laura Smet. La première intériorise jusqu'à ne plus rien exprimer, le second est sur le fil du ridicule et tombe plus d'une fois, et la dernière fait n'importe quoi.

Mais elle le fait si haut et fort qu'elle est la seule à prendre corps et couleurs avec François Morel en commissaire attachant et décontracté. Du moins jusqu'à ce qu'il se mette à chantonner : « Miss Marple… Sherlock Holmes… Hercule Poirot ». A mourir de…

Rédacteurs :
Résumé
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires