Critique : Juste une fois !

Lucile Bellan | 20 février 2007
Lucile Bellan | 20 février 2007

Sur la base d'un pitch alléchant, duquel une excellente comédie légère aurait pu être tirée, le scénariste et réalisateur Bob Goldthwait nous inflige 1h30 de lourdeur inesthétique et déconcertante, l'histoire pathétique et vide de sens de personnages dont la vie désintéresse le spectateur quasi instantanément. Amy a une vie merveilleuse jusqu'au jour où son fiancé insiste lourdement, vous savez comment sont les hommes, pour connaître les détails et secrets de sa vie avant lui, sous entendu sexuels. Après quelques temps, une bonne heure tout de même, elle finit par dévoiler son terrible secret, et là c'est le drame… Mais bon, on a pas idée de pratiquer la fellation sur son chien juste pour passer le temps.

Le film n'épargnera ni les plus sombres travers de l'âme masculine, ni les femmes dont on ne sait pas si c'est de la stupidité profonde qui leur font faire des choses aussi répugnantes avant de rencontrer l'homme de leur vie, mais en tout cas c'est pas joli joli. Et c'est donc avec cette mentalité digne d'un ado pré pubère revanchard et crétin que le scénario se déroule lentement, très lentement. On ignore encore pourquoi Bob Goldthwait a jugé indispensable de mêler la famille de la pauvre et stupide Amy à tout ça et surtout s'il trouve que c'est drôle. Parce que quand le frère drogué et le beau père qui coupe du bois pour impressionner son gendre, font leur entrée, le spectateur a plus l'impression d'expérimenter la torture par l'ennui et le cliché qu'autre chose.

Si on rajoute par-dessus que ce désastre finit sur une apologie du mensonge, il ne reste plus qu'à souffler un grand coup et revoir l'excellentissime Chasing Amy – Méprise multiple de Kevin Smith qui, sur le même sujet, avait le mérite d'être juste et d'avoir une vraie profondeur, en plus d'être drôle.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire