Critique : La Balade des éléphants

Par Sophie Viailly
25 octobre 2006
MAJ : 25 février 2020
0 commentaire

Pour son nouveau film, La Balade des éléphants, le réalisateur Mario Andreacchio relève le défi non pas de dresser les animaux mais de jouer avec leur comportement naturel et de l’adapter à l’histoire. Cette technique propre au cinéaste permet de garder toute spontanéité. Toujours dans ce soucis, Mario Andreacchio choisit de ne pas faire bouger les lèvres des animaux à l’écran. Le résultat est… curieux. On a parfois l’impression que les images et les dialogues sont dissociés. Ce qui n’arrange rien au fait que jusqu’à la dernière demi-heure du film, La Balade des éléphants manque cruellement d’action.

Les narrateurs, deux guépards impassibles et nonchalants, Kwazulu (avec la voix de Richard Bohringer) et Tahoua (avec la voix de Jean-François Balmer) nous font partager leurs réflexions sur le règne animal. Boogie et Zef sont les deux personnages avec qui l’histoire commence. Le premier est le plus jeune des deux éléphants, c’est une tête de mule, quant au second il est le plus raisonnable et l’aîné de la joyeuse équipe. Natty est la charmante girafe aux grands yeux maquillés et P’tit Lion, le benjamin qui se trouve aussi être capricieux et orgueilleux. Le seul qui sorte vraiment son épingle du jeu est Cham, le chimpanzé surdoué (avec un problème de prononciation) qui par ses remarques plutôt amusantes et son expressivité se détache de loin de ses compagnons.

Mais ce conte sur l’amour fraternel et la perte des parents a le mérite d’être original, notamment grâce à la rencontre inopinée entre orphelins d’espèces différentes et à sa morale. Le réalisateur a voulu faire passer un message réconfortant sur les douloureuses leçons de la vie. Les deux éléphants, la girafe, le chimpanzé et le lionceau vont s’unir et découvrir que la famille n’est pas forcément là où on l’attend. Même si cette fable est avant tout destinée aux jeunes enfants, les amoureux de l’Afrique ne seront pas trop déçus, les paysages sont spectaculaires et les animaux magnifiques.

Rédacteurs :
Résumé
Abonnez-vous à notre youtube
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires