Critique : Garfield 2

Par Sophie Viailly
17 juillet 2006
MAJ : 11 octobre 2018
0 commentaire

Pas de suspense inutile, Garfield 2 ne vaut ni la bande dessinée ni le premier film. Avec son succès (200 millions de dollars de recettes à travers le monde pour un budget de 50 au départ) il était tout à fait logique que Garfield : Le Film ait une suite. Sauf que pour certains films, il vaudrait mieux laisser les choses comme elles sont. C’est le cas de Garfield 2.

On prend les mêmes (ou presque) et on recommence ! Après tout on change pas une équipe qui gagne. On retrouve bien évidemment Garfield, le gros matou plus sarcastique que jamais, même un peu trop par moments avec des sketches trop lourds. Il y a aussi Liz (Jennifer Love Hewitt), la vétérinaire, Jon (Breckin Meyer), le maître plus niais que jamais, et Odie, le chien. On accueille deux nouveaux venus : Tim Hill qui remplace Peter Hewitt à la réalisation et Billy Connolly en Lord Dargis, le méchant qui tente se débarrasser de Prince/ Garfield.

Avec son scénario bien vide qui nous permet d’assister à un défilé d’animaux en tous genres (vaches, chèvres, cochons, canards, furets, souris, chiens et bien d’autres… il y a même un perroquet !), Garfield 2 a des allures de Babe 2 du pauvre. La présence de tous ces animaux rend le film grotesque et ce en dépit de quelques gags animaliers qui font mouche.

On se console en se disant que le spectacle est avant tout destiné aux enfants et que ces derniers rireront sans doute de bon cœur. Il faut dire qu’avec Bill Murray, en VO pour Garfield et Cauet pour la VF, certaines pitreries du gros matou orange, paresseux et glouton comme pas deux s’avèrent plutôt amusantes… Allez une jolie répartie qui tue pour la route : « Dis donc, c’est naturel, chez toi, ou tu baves d’admiration devant moi ? »

Rédacteurs :
Résumé
Tout savoir sur Garfield 2
Suivez-nous sur google news
Pictogramme étoile pour les abonnés aux contenus premium de EcranLarge Vous n'êtes pas d'accord avec nous ? Raison de plus pour vous abonner !
Soutenir la liberté critique
Vous aimerez aussi
Commentaires
guest
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires