Critique : Rocky IV

Laurent Pécha | 13 mars 2004
Laurent Pécha | 13 mars 2004

Résumer Rocky IV en quelques mots : « Pour venger la mort de son pote Apollo Creed, Rocky part en URSS pour foutre une branlée au méchant Drago », c'est à la fois souligner les limites et le ridicule du film mais aussi ses indéniables qualités d'efficacité picturale.

Pour apprécier Rocky IV et ne pas s'en moquer, il faut tenter (vainement) d'accepter le côté manichéen et patriotique du scénario faisant passer les soviétiques comme les pires des salauds, tout en oubliant l'inénarrable discours de Rocky à l'issu du combat final. Un challenge aussi difficile pour le spectateur que celui que rencontre Rocky face à la montagne de muscles qu'est Drago (Dolph Lundgren dans son meilleur rôle). Pour les valeureux combattants qui y seront parvenus, Rocky IV peut alors prendre ses allures de spectacle décérébré où le savoir-faire visuel de Stallone (montage parallèle lors des entraînements, etc.) permet de faire naître un sentiment de pure jubilation éphémère. À l'image de l'affrontement final titanesque, véritable quintessence du style Rocky.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire