Critique : Va, vis et deviens

Patrick Antona | 25 mars 2003
Patrick Antona | 25 mars 2003

Tout en étant une réflexion sur ce qui construit un homme (ses origines ou son vécu), et une vision sans concession d'une société israélienne en butte à ses contradictions, le film de Radu Mihaileanu (Train de vie en 1998) est le bouleversant portrait, parfois tragique, parfois comique mais jamais misérabiliste, d'un enfant qui finira par dépasser son statut d'expatrié pour s'affirmer en tant qu'homme libre et responsable. Une des très bonnes surprises de la (co)production française de l'année 2005.

Résumé

Lecteurs

(5.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire