Critique : Bambi 2

Stéphane Argentin | 29 janvier 2006
Stéphane Argentin | 29 janvier 2006

Effectuant une entorse à sa règle du direct-to-video en matière de suites de ses grands classiques de l'animation, Disney a donc opté pour une exploitation en salles pour Bambi 2 (en France tout du moins, le film sortant directement en vidéo aux États-Unis). Est-ce à dire que ce second volet est plus réussi que ses prédécesseurs pour mériter un tel traitement de faveur ? Oui par certains aspects.

La première bonne idée se situe au niveau narratif puisqu'il ne s'agit pas à proprement parlé d'une suite, l'histoire reprenant aussitôt après l'une des scènes les plus émouvantes de l'histoire du studio, à savoir la mort de la mère de Bambi, tuée par des chasseurs, immédiatement suivie dans le premier film par le retour du printemps et un Bambi âgé de quelques années supplémentaires. Bambi 2 comble désormais le vide laissé par cette ellipse temporelle qui marquait le passage de l'enfance à l'âge adulte du petit prince. Après l'insouciance de ses jeunes années en compagnie de feu sa mère, Bambi va donc à présent faire l'apprentissage des responsabilités au contact de son père, le grand prince, personnage physiquement en retrait mais dont l'aura du règne imprégnait le premier film.

Aux côtés de Bambi et de son père, on retrouve donc sans surprise tous les animaux du classique de Disney : Panpan (et ses sœurs « collantes »), Fleur, Maître Hibou, accompagnés de nouveaux personnages : la marmotte, Mr. Porc-épic ou encore le jeune Ronno, futur adversaire de Bambi dans la conquête de la belle Féline, elle aussi de retour. Tous ces individus se retrouvent à nouveau au cœur d'une succession de péripéties entre drôlerie insouciante et suspense dramatique (la poursuite finale contre une horde de chiens de chasse). C'est peut-être là le seul véritable reproche imputable à ce Bambi 2 : une certaine absence d'originalité, les auteurs s'étant contentés de reprendre quelques scènes et/ou idées phares du premier film en y adjoignant de nouvelles, pour la plupart en présence du grand prince qui tente d'inculquer ses « règles de conduite » à sa progéniture.

En revanche, on ne pourra pas reprocher à ce Bambi 2 d'avoir opté pour une esbroufe visuelle tel que le permettrait désormais les dernières avancées technologiques, les auteurs ayant préféré reprendre la « ligne graphique » du premier film en l'améliorant discrètement (végétation plus fouillée, animation des personnages plus fluide…). Un autre bon point donc que ce respect de l'œuvre originale pour cette suite qui (pour une fois ?) n'a pas à rougir du classique datant de 1942, même si un démarquage plus prononcé dans le déroulement de l'intrigue aurait été le bienvenu.

Résumé

Lecteurs

(0.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire