Saw I : Critique

Vincent Julé | 9 mars 2005
Vincent Julé | 9 mars 2005

Aucune nécessité de raconter le pitch, ou de revenir sur le buzz entourant le film depuis plus de six mois. Alors que son arrivée sur les écrans français est imminente, et que les ovations – critiques pour l'instant - se multiplient, la meilleure manière de comprendre le phénomène Saw est de le voir en public et de sentir les réactions. À la lumière des applaudissements et des cris lors du retournement final, force est de constater que le film est d'une efficacité redoutable.

À la sortie, les premiers échos le confirment. « S'être fait avoir » devient un gage de qualité, voire la preuve d'être en présence d'un chef d'œuvre. Or c'est bien le problème : Le film n'existe que par et pour cette idée, aussi excellente soit-elle. Du propre aveu des auteurs, la scène de réveil et la fin ont été pensées en premier, avant la trame générale. Ainsi, entre les deux, le film semble obéir à une technique grossière de remplissage, à grand renfort de flash-back. Le tueur tout d'abord, omnipotent et machiavélique, dans la droite lignée du Kevin Spacey de Seven ou Usual Suspects. Malgré une apparence et une voix intrigantes, ses motivations sont d'une naïveté, en contradiction totale avec la gravité du traitement. Celui-ci obéit d'ailleurs aux lois du genre et emprunte sans vergogne au cinéma de Fincher.

 

 

Mais, au final, les tortures ressemblent plus aux reconstitutions clinquantes de la série Les experts. La mise en scène se contente alors d'user des effets habituels du clip, psychédéliques et agressifs. Seules certaines séquences en huit clos, crasseuses et énervées, interpellent (le défi aurait d'ailleurs été de rester dans cette unique pièce). Malheureusement, le film ne cesse de s'échapper à l'extérieur dans de longues scènes d'exposition à mourir d'ennui, et dont le seul but est de multiplier les fausses pistes (tous les personnages deviennent suspects) sans souci de cohérence.

Reste donc ce dernier quart d'heure, et surtout cette dernière scène vraiment impressionnante. Les plus joueurs d'entre vous (à deux, c'est encore mieux) pourront s'amuser à ce Cluedo grandeur nature pour passer le temps.

 

Résumé

Lecteurs

(3.0)

Votre note ?

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire