The Good Criminal : critique ni Liam Neeson

Simon Riaux | 14 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58
Simon Riaux | 14 octobre 2020 - MAJ : 09/03/2021 15:58

Depuis Taken, le grand comédien Liam Neeson nous inflige un régime à base de bourre-pifs de plus en plus osseux et mécanique, jusqu'à s'affacer totalement derrière son personnage de gros balèze trop gentil. Reste-t-il quelque chose à sauver de son énième série B de bagarre comme The Good Criminal ?

ARSÈNE TAPIN   

Le 7e art aime jouer de la frontière floue entre un acteur et l’archétype qu’il incarne. Jeu ludique et rémunérateur, rarement aussi poussé que dans le cinéma d’action. Un phénomène qui verse presque toujours dans un systématisme ridicule, comme en témoignent le pourceau rissolé à la graisse de phoque, dont le catogan nous rappelle qu’il fut jadis Steven Seagal, ou le deltoïde humain que les myopes s’entêtent à appeler Dwayne Johnson. Mais leur maître en aberration, celui qui porte le ridicule en majesté, est sans doute Liam Neeson, dont la personne est désormais si absurde, qu’elle paralyse tout film qui lui est dédié. 

 

photo, Jai CourtneyJai "encore raté" Courtney

 

Dans The Good Criminalpépé Liam – dont on espère qu’il traite convenablement les nombreuses doublures s’échinant à nous faire croire que son personnage se déplace avec plus de célérité qu’une mangouste sous Lexomil – n'est autre qu’un cambrioleur de génie. Mais un cambrioleur de génie gentil tout plein, qui a mis tout son argent volé de côté. Si gentil que depuis qu’il a rencontré une dame avec qui faire la bête à deux dos, il veut se ranger des voitures. Sauf que comme des policiers méchants en veulent à l’argent dont il ne veut plus, il se souvient soudain qu’il est aussi un ex-super soldat super fort super doué avec les explosifs. 

Bref, Liam Nesson joue une espèce de buffet à volonté humain nappé de sucre glace, supposé exciter le bourrin, rassurer la mère de famille, et préserver les vraies bonnes valeurs familiales de jadis, quand on réglait ses problèmes en frappant très fort ses très grosses couilles sur le crâne de ses adversaires. Soit un programme d’un ridicule achevé, qui n’a littéralement aucun sens, mais dont on pouvait espérer un minimum de spectacle musculo-pyrotechnique, ainsi que la délicieuse perspective de voir Jai Courtney transformé en sac de frappe. 

 

photo, Liam Neeson, Liam NeesonLiam se déchaîne

 

VIEILLARD, CHENAPAN ! 

Deux espoirs rapidement douchés, tant le réalisateur Mark Williams s’avère d’une copieuse incompétence. On lui pardonne aisément de ne pas savoir quoi faire de sa caméra pendant l’essentiel du film, au cours duquel pépé Neeson se contente de mâchouiller des répliques indignes de Taken 3 en restant assis ou appuyé, sur tout ce que le décor compte de confortable. 

Malheureusement, il ne fait pas mieux lors des scènes d’action. Brèves, jamais pensées en termes d’impact ou de découpage, tandis que pépé Neeson appuie lourdement sur les boutons d’un énième détonateur en regardant dans le lointain. Les rares séances de tatanes semblent tournées au ralenti, entre deux explosions numériques, et n’ont même pas la politesse d’expulser toute la pulpe qui encombre l’agaçante ganache de Courtney. Autant de tares si rédhibitoires qu’elles risquent fort de plonger dans le coma jusqu’aux fans hardcores de la baston gériatrique. 

 

Affiche officielle

Résumé

Liam Neeson aura usé jusqu'aux derniers filaments de charme qu'exsudait encore son personnage de vieux bourrin respectable, préférant cachetonner dans des séries B informes et photocopiées. The Good Criminal est le dernier exemple en date.

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

Lecteurs

(2.7)

Votre note ?

commentaires
Marc
21/10/2020 à 12:53

The GOOD CRIMINAL j'étais déçu par ce braqueur de banque qui rend ses 9 millions !??? pour une femme, puis tombe sur les seuls agents du FBI ripoux qui veulent récupérer les dollars. Bref , un film que j'ai oublié a la sortie du Ciné . On est très loin de excellent Le Territoire des loups. Dommage.

pepe le putois
16/10/2020 à 22:40

"Ils n'auront pas de seconde chance"
Lol
En effet

Simon Riaux - Rédaction
15/10/2020 à 20:57

Oui, je n'ai pas évoqué The Grey, que j'aime énormément, pour ne pas alourdir le texte.

Mais aussi, pour deux autres raisons, déjà il me semble que le film n'appartient pas du tout à la même typologie que celle de Good Criminal, mais surtout, ça n'enlève rien au fait que parallèlement, ses rôles de vengeur mature et flegmatique ont tourné à l'auto-caricature.
J'aurais pu évoquer également Silence, mais ne l'ai pas fait pour les mêmes raisons.

Luigi
15/10/2020 à 18:30

Hâte de le Voir tatanner Jai Courtney ! Je peux plus l'encadrer depuis l'infâme "Die Hard 5"!

Mx
15/10/2020 à 17:13

J'en ai parlé plus bas, mais sang froid était vraiment pas top, perso!!

The grey, on est d'accord!!

Didier Faiste
15/10/2020 à 12:55

T'es dur Simon, depuis Taken Neeson a tout de même tourné dans quelques séries B sympas où il ne se contente pas de coller des bourre-pifs (les Collet-Serra, Sang froid) et surtout dans le survival existentiel ultime qu'est The Grey.

Sinon ouais, le Taken-like est un sous-genre qui n'aurais jamais dû exister en tant que tel.

Momo
15/10/2020 à 10:27

Moi j'ai trouver le film assez divertissant action aux rendez-vous comme je les aime

Val
15/10/2020 à 10:16

A Sylinception : sauf la liste de schindler.

baretta
15/10/2020 à 06:55

D'un autre côté si on ne lui propose que ça... il a peut être une petite retraite. Quelquefois les seniors doivent continuer à faire des petits jobs pour assurer les fin de mois.

Matrix R
14/10/2020 à 18:47

The good criminal, juste bon à s'enfiler du popcorn c'est tout

Plus
votre commentaire