Shazam! : critique qui t'enfulte

Simon Riaux | 27 mars 2019 - MAJ : 08/07/2019 10:14
Simon Riaux | 27 mars 2019 - MAJ : 08/07/2019 10:14

Définitivement converti aux sirènes du fun et de la légèreté, Warner revient avec Shazam de David F. Sandberg, super-héros à l'ancienne passé à la moulinette LOL. Le personnage incarné par Zachary Levi peut-il provoquer le même raz-de marée d'enthousiasme que l'humide Aquaman ?

LA CRÉATION DU PÂLE

Repéré grâce au succès massif de son court-métrage Lights OutDavid F. Sandberg s’est vu confier son adaptation en long-métrage, Dans le noir, puis le sauvetage d’Annabelle 2. Deux longs-métrages dont il ne put sauver les scénarios, mais où il fit preuve d’une indéniable maîtrise de l’espace, voire d’une grande efficacité en matière de tempo.

En témoigne le climax d’Annabelle : La Création du Mal, train fantôme extrêmement intense et divertissant. On pouvait donc espérer que Sandberg soit en mesure de dynamiser Shazam et de lui conférer une certaine énergie.

 

photo, Zachary Levi, Jack Dylan GrazerStupéfiant et baroque décor d'entrepôt, aux proportions vertigineuses

 

Malheureusement, le cinéaste semble avoir totalement disparu, écrasé par la machinerie du DCEU. Son travail n’est visible nulle part. Les jeux de lumière de Dans le noir sont totalement absents, Shazam préférant opter pour une esthétique incroyablement cheap, à base de décors grisâtres et de bastons de supermarché (décor d’’une des rares castagnes du film).

Perdue dans la banlieue générique de Philadelphie, décontenancée par l’imagerie de Noël envahissante et intimidée par le kitsch de la mythologie du personnage, jamais la caméra ne parvient à appréhender son sujet.

 

photo, Zachary Levi, Jack Dylan GrazerUn héros familial

 

Quant au sens du rythme de Sandberg, il est lui aussi en déroute, tant les innombrables gags tombent à plat. Après 2h12 de métrage, on ne sauvera guère qu’une saynète d’évasion scolaire, une découverte pare-balle (partiellement dévoilée par les bandes-annonces) et l’énorme doigt d’honneur adressé aux fans inquiets du DCEU, qui auront droit en guise de scène finale à un gros troll des familles franchement culotté (et donc sympathique). Soit une quarantaine de secondes au total. C’est peu.

 

SHANAZE

Mais blâmer Sandberg pour le néant qui tient place ici de divertissement n’aurait pas beaucoup de sens, tant Shazam paraît ne pas savoir sur quel pied danser en termes d’écriture. Le film hésite perpétuellement entre récit super-héroïque classique, gentil blagounette méta, et comédie pour les tous petits.

Trois régimes de narration qui s’entrechoquent et se contredisent en permanence, le récit étant à des lieues de la tenue ou de la rigueur d’un Pixar, maître incontesté des mélanges de niveau de lecture.

 

photo, Zachary Levi, Jack Dylan GrazerIl boit des sodas, c'est vraiment très drôle

 

Par conséquent, et c’est peut-être le plus rageant, le film passe son temps à piétiner ses rares bonnes idées. Le méchant se paie un trauma fondateur super-noir et violent ? Qu’importe, il sera effacé une dizaine de minutes plus tard. L’intrigue adresse de front les questions de marginalité et d’exclusion ? On s’en tape tout cela est vite oublié ! Notre héros affiche une belle sensibilité d’écorché vif ? Heureusement, son avatar musculeux est totalement dénué du moindre semblant de personnalité ou d’enjeux (merci Zachary Levi, aussi pertinent qu’un jockstrap dans un concours de pétanque).

De même, pour boursoufflé et atone que soit l'interminable climax, il jouit d'un twist plus que bienvenu, qui ramène un peu d'humanité au sein d'une narration désincarnée. Ainsi, et grâce à ses quelques concepts sous-développés, Shazam parvient miraculeusement à ne jamais être antipathique.

Peut-être parce que le film porte fièrement sa médiocrité en étendard, préférant substituer à la pureté Remingtonienne de Richard Donner et à la noirceur tragique de Zack Snyder des vannes sur R. Kelly.

 

Affiche française

Résumé

Seuls les fans absolus du personnage ou du DCEU pourront supporter cet embarrassant condensé de néant destiné aux plus petits, qui manque cruellement d'idées, de personnalité et d'énergie.

Autre avis Geoffrey Crété
Comment peut-on emballer un film de super-héros si niais, si simplet, si peu excitant et vif, avec un personnage si décalé ? Triste exploit qui marque un point soporifique dans l'univers DC récent.
Autre avis Christophe Foltzer
C'est quand même vachement plus sympa et rigolo que l'autre truc, là, Aquaman...

commentaires

Micju
22/07/2019 à 09:40

Le seul film de superhéros que j’ai vue dans ma vie et je n’en est manqué aucun pour lequel je n’ est riens de positif à dire. C’est un des moins bon film touts style confondu que j’ai vue

mikegyver
08/07/2019 à 11:18

ayé vu la chose.

C'est mauvais mauvais mauvais. l'histoire est fascinante de cretinerie, c'est n'importe nawak.

Et tu dis "sympa 2h12, au moins y'aura des trucs dedans, c'est copieux"....ben nan en fait y'a juste 13 minutes (!!!) de generique.

Baneath88
04/07/2019 à 09:53

Shazam ! s'inscrit logiquement dans la suite des films produits après Dawn of Justice.
Pour ma part, je trouve qu'il s'agit d'une hybridation réussie entre Power Rangers et 7 à la maison. C'est dire le ratage.
Peu drôle, pas très beau, pas inventif. Sans l'énergie de Zachary Levi et Asher Angel, le film pouvait prétendre au pire film du DCU. Mais c'est dur d'être aussi nul que Justice League.

General Coaster
28/04/2019 à 18:30

Bon film, léger et coloré, dont le succès repose sur le talent comique de Zachary Levi, bien entouré d'une bande de petits espiègles. Dommage que l'écriture de l'histoire, digne d'une vieille série télé, n'ait pas été plus soignée.

Alex 2007
20/04/2019 à 15:30

j ai adore ce filme.

TekDav
18/04/2019 à 17:36

J ai adore ce film. Surement que retrouver Chuck (Zac Levy) fait que j etais de toutes facons predispose a l apprecier, mais meme sans cela, j ai apprecie plein d elements de l histoire, plusieurs scenes qui changent du traitement habituel avec un super heros qui n a aycune idee de quoi faire avec ses pouvoirs, ni comment les utilises, et surtout plein de bonnes petites vannes.
Sur le moment, on ne se rend pas compte de la quantite, mais si on devait en faire la liste, on s apercevrait que le film en est rempli.
Surement pas le film du siecle, mais deja je l ai regarde en entier sans m ennuyer. Ce que je n ai jamais reussi a faire avec les avengers. Je me suis force a reessayer de les regarder plusieurs fois, chaque fois en stoppant au milieu, et ayant du mal a reprendre.
Un peu comme avec les derniers star wars d ailleurs. Mais bon hors sujet.
Shazaam est loin d etre un film parfait, loin d etre sans defaut, mais le resultat est positif, c est un bon divertissement, et il fait par moment preuve d originalite.
N ecoutez pas toujours ces critiques qui savent qu ils feront du "clic" en meprisant un film grand public que beaucoup de gens attendent, et ecoutez votre envie, et allez voir les films qui VOUS font envie.
Perso, on ne me dira jamais quoi aimer, ni quoi penser.

Opale
17/04/2019 à 15:29

Vu ce week-end... Hum, très décontenancé et plutôt déçu. Le film ne sait pas où il va, comédie, super-héros, familial? Une espèce de mix de tout ça mais assez raté. Grosse frustration de ne pas voir le Shazam en mode surpuissant (car il l'est!) dans des scènes "sérieuses" ce qui lui aurait, par contraste, donné du crédit dans des moments du métrage plus légers. Non tout est piétiné, c'est assez fade et sans odeur, bref inoffensif. Dommage car le début du film est plutôt bien emmené. Positif: les jeunes acteur, la famille d'accueil, ils sont biens, Marc Strong toujours efficace avec un perso plutôt mal écrit, dommage là-aussi! Gros problème de casting avec Zachary Levi, juste à l'aise dans les quelques scènes "comiques", le reste du temps il est mauvais (sa tronche lorsqu'il est vénère!!), sans charisme, rien... Vite vu, vite oublié!

socrate
15/04/2019 à 09:07

ce film pique les yeux . RDV demain chez l’ophtalmologue . j’en ai perdu mon latin

jorgio69
11/04/2019 à 22:47

Totalement d'accord avec votre critique.
Le film n'est pas déshonorant mais ne propose presque rien. Je n'ai pas réussi à le sortir de son carcan "Film de TF1 qu'on regarde un dimanche après midi pendant les vacances de Noël avec son lot de guimauve".
Alors oui c'est clairement un film pour enfants mais comme vous dites on est à des années lumières d'un Pixar (du temps où il n'était pas chez Disney...)

Den-ice
07/04/2019 à 12:01

Il faut aller voir le film et non simplement la bande annonce. On a effectivement trois niveaux de lecture que je categoriserai en marvel super héros et effets spéciaux detonnants , en comédie bon enfant avec de bonnes blagues opposées a la monstruosité des 7 pêchés capitaux et le dramaturge sur le thème des familles d acceuil. Tout cela se terminant en un bouquet final dans un rythme effréné en combattant le plus grave des pêchés ......lequel ?

Plus

votre commentaire