Semaine du 21 février 2020

Box-office US : Sonic bat L'Appel de la forêt, The Boy 2 fait parler de lui

Mathieu Jaborska | 24 février 2020 - MAJ : 05/03/2020 10:47
386
photo

Décidément, Sonic le film n'en finit plus de surprendre au box-office. Il faut dire que la concurrence a rarement été aussi peu au rendez-vous.

Jeff Fowler était très reconnaissant envers les fans qui avaient fait de son film une oeuvre record par rapport aux autres adaptations de jeu vidéo. En effet, Pokémon : Détective Pikachu, dernière production du genre au budget cossu de 150 millions de dollars, avait débuté avec 54,3 millions contre 58 millions sur 3 jours (et 70 millions sur 4 jours) pour Sonic, lui financé à hauteur de 85 millions de dollars. La souris électrique avait perdu 53,8 % de sa rentabilité lors de la 2e semaine pour récolter 25,1 millions.

 

photoLes producteurs de Sonic en ce moment

 

Et le hérisson bleu est toujours en tête de la course puisqu'il devrait encore amasser 26,3 millions selon les estimations, malgré une baisse de recettes de 54,7 % et grâce à un circuit un peu gonflé avec 4 198 salles. Il dépasse ainsi facilement le cap des 100 millions avec 106,6 millions en tout. Pokémon n'avait pas atteint ce chiffre au même moment (94,2 millions), mais il faut rappeler qu'il était sorti à peine deux semaines après Avengers : Endgame, le mastodonte ultime. En comparaison, en ce petit mois de février, Sonic est plutôt tranquille.

Les films hollywoodiens lancés à cette période sont souvent à mille lieues des blockbusters super-héroïques fédérateurs qui emplissent l'été des cinéphiles. La Fox nous le rappelle bien puisqu'elle est à l'origine du gros morceau de la semaine : L'Appel de la forêt. Celui-ci n'était pas exactement prédestiné à un avenir radieux, en dépit de son budget de 135 millions de dollars. Ses premiers pas au box-office américain ne font que confirmer la désillusion. L'aventure vécue par Harrison Ford et son chien numérique devrait rapporter 24,8 millions grâce à 3 752 copies.

 

photo, Harrison FordÇa ne marche pas Ford

 

Rarement adapté avec une telle ampleurJack London est en plus surtout ancré dans la culture américaine et cela ne garantit pas un export très lucratif aux quatre coins du monde. En France, on peut compter sur la présence d'Omar Sy au casting, mais certains marchés risquent de ne pas enrichir le studio avalé par Disney. Ainsi, pour l'instant, le score global n'est que de 40 millions. La rentabilité du produit réalisé par Christoph Sanders n'est pas assurée.

Fer de lance de la catégorie "franchises décevantes", Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn se place juste derrière. Pourtant pas une super-production avec son budget de 84,5 millions de dollars, le long-métrage pop de Cathy Yan a vraiment déçu Warner. Après le milliard de Joker, la redescente est rude, mais pas non plus catastrophique. Au bout de trois semaines dans les salles américaines, il devrait récolter encore 7 millions, soit presque 60 % de moins que le week-end dernier. Il faut dire qu'on a retiré 671 copies de son réseau.

 

photo, Margot RobbieComme sur des roulettes

 

Désormais distribué dans 3 565 salles, le film commence doucement sa fin de carrière et profite surtout de son attractivité à l'internationale. Aux États-Unis, il a cumulé 72,5 millions. Dans les autres pays, il a dépassé les 100 millions de recette. Si on additionne tout ça, on obtient 173,7 millions de dollars de recette, un score en dessous des attentes, mais pas encore alarmant.

The Boy : La malédiction de Brahms, au contraire, parvient à tirer son épingle du jeu. Son budget est minuscule par rapport à ses concurrents directs : 10 millions de dollars. Et pourtant, la poupée flippante s'est hissée à la 4e place avec, selon les estimations, 8,9 millions emmagasinés sur ses trois premiers jours d'exploitation dans 2 151 salles.

 

photoThe Boy 2 enterre la concurrence

 

Néanmoins, il s'avère moins fort que le premier opus, qui, produit pour la même somme, avait dépassé les 10 millions pour son ouverture en 2016, aidé il est vrai par un circuit plus grand avec 2 671 salles. Celui-ci était parvenu à rester très régulier tout au long de sa carrière. Encore réalisée par William Brent Bell, cette suite sera-t-elle aussi efficace ? Difficile de le prévoir, puisque le film est sorti dans peu de pays pour l'instant. En France, par exemple, il faudra attendre le 26 février prochain pour aller se faire peur au contact de Brahms.

Pour clore ce top 5, rien de tel qu'un petit retour sur Bad Boys for Life, qui, à l'instar de Sonic le film, a vraiment surpris son monde. Après six semaines à l'affiche, le 3e volet réalisé par Bilall Fallah et Adil El Arbi perd 213 salles et 49,2 % de recette par rapport au week-end dernier. Cela lui permettrait quand même de rapporter encore 5,8 millions de dollars grâce à 2 972 copies pour un total de 191,1 millions. Au niveau mondial, le long-métrage en est à 391,1 millions, de quoi largement rentabiliser le budget de 90 millions et de battre Bad Boys (141,4 millions) et Bad Boys II (273,3 millions).

 

photo, Will Smith, Martin LawrenceLes producteurs de Bad Boys for Life en ce moment

 

Récemment récompensé par à peu près tous les trophées proposés par l'industrie du cinéma, Parasite a quant à lui connu l'honneur suprême : se faire tacler par Donald Trump. Tout ça continue à le faire vivre - et non pas survivre - au classement américain, et ce après 20 semaines à l'affiche ! Septième le week-end dernier, le chef-d'oeuvre de Bong Joon-ho reste huitième malgré la perte de 196 copies. Il est ainsi distribué dans 1 805 salles, histoire que tous les Américains aient pu rattraper le phénomène et constater le génie de son réalisateur. Il était temps.

Le film coréen aurait encore amassé 3,1 millions de dollars ce week-end. En tout, il s'approcherait ainsi du cap des 50 millions avec 48,9 millions sur le sol nord-américain. Au niveau mondial, il en est à 204,5 millions de dollars de recette. Avec un budget estimé à 11,8 millions de dollars, cela constitue un sacré retour sur investissement, et ce n'est pas fini. Après un tel coup d'éclat, le cinéaste va clairement crouler sous une pluie de proposition. On espère qu'il saura choisir la bonne.

 

affiche américain

# Titre Recettes Semaine Evolution Cumul
1 Sonic le film Sonic le film Voir la bande-annonce 26 300 000 $ 2 -54,7 106 601 671
2 L'Appel de la forêt L'Appel de la forêt Voir la bande-annonce 24 820 000 $ 1 - 24 820 000
3 Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Birds of Prey et la fantabuleuse histoire de Harley Quinn Voir la bande-annonce 7 005 000 $ 3 -59,2 72 529 015
4 The Boy : La malédiction de Brahms The Boy : La malédiction de Brahms Voir la bande-annonce 5 900 000 $ 1 - 5 900 000
5 Bad Boys for Life Bad Boys for Life Voir la bande-annonce 5 860 000 $ 6 -49,2 191 175 645

commentaires

Miami81
25/02/2020 à 12:11

Encore un potentiel échec pour la Fox. Ca fait beaucoup.

Nonoo
24/02/2020 à 21:34

Décidément ce début d'année est plutôt mauvais niveau Box Office, il y a pas mal de flops :o A mon avis cette année 2020 va être une légère déception globale au BO (pas de gros remakes, pas de gros films importants), avant de repartir à la hausse en 2021 avec toutes les grosses sorties x)

bof
24/02/2020 à 17:31

@ Quand même

Pourrais-tu préciser ta pensée?

Les estimations plaçaient The Call of The Wild autour des 20 millions de dollars, mais ce n'est pas parce qu'il en obtient 5 de plus que c'est forcément un bon résultat.

Avec un budget de 135 millions hors promo, il a encore bien du chemin à faire.

Quand même
24/02/2020 à 15:18

Pourquoi vous ne rappelez pas que l'appel de la foret devait initialement rapporté pas plus de 15 millions au box-office US ? Il en a fait 10 de plus au final et fini deuxième devant un mastodonte alors faut pas oublier de dire ça !!

Même si ça va être difficile de rentabiliser, atteindre le "Break-even", il a encore toutes ses chances de rentrer dans ses frais.

Simon Riaux - Rédaction
24/02/2020 à 14:17

@Pseudo

On n'a jamais décidé de lyncher un film.

La contre-performance de Birds of Prey a été déjà plusieurs fois évoquée sur EL. Quant au dossier sur la question, il arrive, mais comme toujours, dans les cadres de succès ou d'insuccès, il faut attendre un minimum de temps, pour avoir un retour des différents marchés ou le film est exploité.
Le film est sorti il y a moins d'un mois, c'est donc encore trop tôt pour un bilan en bonne et due forme.

Pseudo
24/02/2020 à 13:59

Pourquoi tout le monde minimise le box office de birds of prey, alors que les autres films n'ont pas le droit à cette bienveillance? Il n'y a qu'à constater les nolbreux dossiers que vous avez fait sur certains flops.
Le film a plus que déçu en terme de box office, je pense qu'ils voulaient faire une deadpool.

80 millions, pourquoi vous en parlez pas du bufget promo ici? Bref je vous trouve un peu trop bienveillant. CE FILM EST UN FLOP et j'ttends votre article "birds of prey, pourquou ça a bidé" comme vous le faites avec les films que vous avez décidez de lyncher.

Tractopelle
24/02/2020 à 13:58

Faut vraiment être chargé à la blanche comme Jaja pour investir 135 millions dans un film l'appel de la forêt avec le vieux Harrison ''has been'' Ford et le nulloss Omar Sy et croire qu'on va faire du bénéfice ... Surtout ne pas le sortir à Noël mais en février c'est la loose assuré

votre commentaire