Semaine du 15 novembre 2019

Box-office US : Le Mans 66 roule sur Charlie's Angels, qui va en enfer

Mathieu Jaborska | 18 novembre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
82
Affiche française

Le bilan du box-office américain est sans appel cette semaine : le film en pôle position écrase sans vergogne tout ses concurrents.

Le Mans 66 démarre au quart de tour et prend sans difficulté la tête de la course. Certes, il ne s'agit que d'une estimation, mais avec environ 31 millions de dollars récoltés dans 3 528 salles (c'est à dire 3 fois plus que ses concurrents), on doute qu'il se fasse rattraper. La Fox roule sur les autres sorties pour son premier week-end, et se réjouit donc du retour au volant de James Mangold.

 

photo, Christian BaleUne victoire facile

 

Celui-ci semble avoir le vent en poupe à Hollywood. Mais ses bons démarrages fréquents ne lui ont pas toujours permis un succès assuré. Son sympathique remake de 3h10 pour Yuma, sorti en 2007, avait commencé sa carrière avec 14 millions de dollars pour 2 652 salles, mais s'était tout-de-même planté à l'international (70 millions pour un budget de 55 millions). Wolverine : Le combat de l'immortel avait déjà bien plus marché, ouvrant à 53,1 millions pour 3 924 salles. Quant à Logan, vu par beaucoup comme le chef-d'oeuvre du cinéaste, il avait fait une entrée assez remarquable, grâce à ses 88,4 millions de dollars récoltés dans 4 071 salles.

Dans son rétroviseur, des avions : ceux de Midway de Roland Emmerich, précédent numéro 1. Le film de guerre devrait perdre plus de la moitié de ses spectateurs par rapport au week-end précédent. Les estimations lui confèrent 8 750 000 dollars , sur 3 242 copies. En tout, il devrait donc cumuler 35 millions de dollars pour ces deux premières semaines.

 

photo, Woody HarrelsonRéunion de bilan économique chez Lionsgate

 

Il est encore loin de dépasser les plus gros succès des films de guerre des années 2000Pearl Harbor, à qui il se compare sur son affiche française, avait perdu 50 % de son audience à son deuxième week-end, mais rapportait quand même 29,5 millions de dollars (hors inflation). A ce moment, il avait déjà empoché 118,8 millions. En tout, il aura fait 198,5 millions sur le territoire américain et 449,2 millions dans le monde. L'épopée de Michael Bay était quand même dotée d'un budget de 140 millions. Midway a donc moins à perdre avec ses 59,5 millions.

C'est probablement légèrement plus qu'une autre nouvelle grosse sortie : Charlie's Angels. Comme on l'avait déjà mentionné dans un article précédent, les estimations ne sont pas tendres avec le nouvel épisode hyper-féminin d'Elizabeth Banks. Quand même distribué dans 3 452 salles, il devrait rapporter 8,6 millions de dollars pour son premier week-end d'exploitation. C'est un score domestique très faible, mais le long-métrage se rattrape un peu à l'international, avec 19,3 millions de plus probablement dus au marché chinois.

 

photo, Ella Balinska, Naomi Scott, Kristen StewartLes anges ne se déchainent pas

 

Reste que cette nouvelle entrée dans la franchise ne fait pas franchement honneur à la version de McG outre-atlantique. Sorti en 2000, le film avec Cameron DiazDrew Barrymore et Lucy Liu avait rapporté 40,1 millions (hors inflation) pour son premier week-end, et ce grâce à seulement 3 037 salles. Même la suite, pourtant bien moins rentable sur le long terme, avait fait un bien plus gros week-end d'ouverture, avec 37,6 millions récoltés dans 3 459 salles. Les exécutifs de Sony espèrent sûrement que l'arrivée de ce nouvel épisode sur nos écrans le 25 décembre (soit 1 semaine après Star Wars !) gonfle un peu les chiffres.

Autre film n'ayant pas eu les honneurs d'une sortie chez nous, Playing with Fire prend probalement de justesse la 4ème place du classement. La comédie capitalisant sur les gros bras de John Cena devrait selon les estimations rapporter 8,5 millions de dollars à la Paramount, aidé par 60 salles en plus dans son circuit. Le film est désormais distribué dans 3 185 salles américaines. En tout, il aurait donc pour l'instant généré 25 millions de dollars de recette.

 

photoAu moins, ils s'amusent

 

Ça n'est pas honteux, mais on a connu le réalisateur Andy Fickman plus en forme. En 2015, Paul Blart: Mall Cop 2 rapportait 14,7 millions au même moment de sa carrière, pour 3 633 copies. En tout, il aura fait empocher 107,5 millions à ses producteurs, dont 71 millions aux Etat-Unis. Sa Montagne ensorcelée, sortie chez nous en VOD avec presque 10 ans de retard, faisait mieux également. Au deuxième week-end, elle engrangeait 12,7 millions de dollars dans 3 187 salles. Comment résister au Dwayne Johnson du début des années 2010 ?

Playing with Fire bat en tout cas une nouvelle fois Last Christmas, au score estimé de 6,7 millions de dollars pour 3 454 salles. La comédie romantique avec Emilia Clarke atteint ainsi les 22,5 millions en 2 semaines. Peut-être le long-métrage de Paul Feig sera-t-il plus performant un peu plus tard, à l'approche de Noël, puisqu'il s'inscrit dans la plus pure tradition du genre.

 

photo, Henry Golding, Emilia ClarkeQuand tu regardes Le Mans 66

 

En tout cas, il finit de prouver qu'Emilia Clarke est loin de remplir systématiquement les caisses. L'actrice révélée par Game of Thrones était déjà dans Solo : A Star Wars Story, plus gros et seul échec de la saga Star Wars, certes handicapé par des problèmes de production. Elle était également la star de Terminator : Genisys, plus performant que Dark Fate mais loin d'être une machine de guerre, surtout aux Etat-Unis où il n'a rapporté que 89,7 millions. La fin de la série made in HBO ne l'a pas vraiment propulsée.

D'ailleurs, le dernier opus de la franchise Terminator enregistre encore une chute spectaculaire dans le classement ce week-end. Le film de Tim Miller perd 6 places et se retrouve à la 11ème position. La semaine dernière, il perdait déjà 5 places pour survivre tout en bas du top 5 grâce à ses 10,8 millions. Ce week-end, après à peine 3 semaines à l'affiche, Dark Fate se voit amputé de 1 609 salles pour en garder 2 477 et sombre donc logiquement avec ses 4,3 millions de dollars de recette estimée. Le septième opus prévu semble fortement compromis.

 

photo, Diego BonetaTerminator cale

# Titre Recettes Semaine Evolution Cumul
1 Le Mans 66 Le Mans 66 Voir la bande-annonce 31 037 000 $ 1 - 31 037 000
2 Midway Midway Voir la bande-annonce 8 750 000 $ 2 - 35 140 773
3 Charlie's Angels Charlie's Angels Voir la bande-annonce 8 600 000 $ 1 - 8 600 000
4 Chaud devant ! Chaud devant ! Voir la bande-annonce 8 550 000 $ 2 - 25 497 824
5 Last Christmas Last Christmas Voir la bande-annonce 6 700 000 $ 2 - 22 575 765
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Eddie Felson
19/11/2019 à 19:45

Vu hier soir,
Classique mais diablement efficace, sans temps morts, servi par une mise en scène efficace et un duo d’acteurs au top. Mention spéciale à Bale qui signe encore une prestation mémorable digne d’un oscar. Déjà un classique du film « automobile ». Une bien « bale » séance :)

Rocco l'asticot
19/11/2019 à 02:15

Les studios vont peut être commencer a comprendre que mettre du "woke" a toutes les sauces dans des reboots médiocres n'est pas rentables.

Geoffrey Crété - Rédaction
18/11/2019 à 20:23

@killinggunther

Dans le rapport box-office hebdo, Ecran Large ne "veut" rien vous dire : il rapporte les chiffres, chaque semaine, avoir les données froides. Nous n'avons pas décidé de sortir "un film de mec" face à "un film à visée féministe" : c'est un fait, et comme chaque semaine, on donne les tendances, les chiffres, les démarrages et suivis en salles.

Par ailleurs, on ne parle pas de deux films seulement (Le Mans 66 et Charlie's Angels) : on en cite 7, dont ces deux-là. Donc oui, il y a d'autres films qui sont sortis aux Etats-Unis.

L'analyse des chiffres vient dans un deuxième voire troisième temps, dans des dossiers détaillés, sur certains cas ou tendances. Là, on a plus de temps, d'espace, de recul.

Pour la qualité du Mans 66, on a publié une critique nuancée.
https://www.ecranlarge.com/films/1022748-untitled-ford-vs-ferrari-project/critiques

Et Charlie's Angels n'a pas encore été montré à l'équipe.

killinggunther
18/11/2019 à 20:07

"31 millions de dollars récoltés dans 3 528 salles (c'est à dire 3 fois plus que ses concurrents)"

Tout est dit.

Lorsque je travaillais au département pub d'une grosse enseigne de restauration rapide et qu'on voulait écraser la campagne de pub de la concurrence, genre quand ils lançaient une nouveau produits à durée limitée, on achetait un max de supports pubs comme les 4x3 mais surtout les sucettes et les supports dans les abris bus JC Deuxcouilles pour limiter l'impact de la concurrence. C'est facile de faire un carton quand on a les moyens de retirer le tapis sous les pieds des concurrents.

Ça ne veut pas dire que Le Mans 66 soit un bon film.

Perso, j'en ai un peu marre de ces articles qui remontes des données économiques qui n'apportent rien d'un point de vue qualitatif.

Pourquoi mettre un film de mec pour les mecs en face d'un film à visée féministe avec un casting essentiellement féminin ? C'est quoi l'idée, qu'est-ce que Écran large veut nous dire ?
C'est pas très clair.

Il n'y a que ces deux films qui sont sortis cette semaine ? Parce que si Le Mans 66 a fait autant avec autant de salles, ça veut que les autres films ont dû eux se partager les autres salles restantes.

Perso, concernant le Mans et les voitures qui roulent super vite, rien ne remplacera le film quasi documentaire avec Steve McQueen, Le Mans, justement.

Dutch Schaefer
18/11/2019 à 19:15

Une fois qu'on a retiré "LE MANS 66" (le seul film de qualité!), il ne reste que des merdes!
Donc des résultats somme toute logiques...

votre commentaire