Semaine du 19 juillet 2019

Box-office US : Le Roi Lion trône au sommet du classement devant deux autres Disney

Déborah Lechner | 22 juillet 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
141
photo

Disney reste en force cette semaine en occupant les trois premières places du box-office avec Le Roi Lion en tête.

Comme on pouvait s'y attendre, Le Roi Lion s'est propulsé en haut du classement pour son week-end d'ouverture. Ces premiers jours d'exploitation rapportent au film de Jon Favreau 185 millions de dollars aux États-Unis, soit un record pour la vague des remakes Disney qui inonde les salles ces dernières années.

À titre de comparaison, Le Livre de la Jungle, le précédent live action d'un classique d'animation Disney du réalisateur, avait encaissé 103,2 millions de dollars pour son démarrage en salles. Le week-end d'ouverture de La Belle et la Bête de Bill Condon, actuellement le remake le plus prolifique du studio (1,2 milliard), était également inférieur à celui du Roi Lion avec 174,7 millions de recettes. Le film Aladdin signé Guy Ritchie, la dernière réadaptation cinématographique en date, avait quant à lui empoché un peu plus de 116,8 millions.

Le Roi Lion dépasse même le film d'animation de Roger Allers et Rob Minkoff, qui, avec une moins bonne distribution (environ 2000 salles d'écart), n'était parvenu à dépasser les 175 millions de recettes qu'après un mois à l'affiche. Pour en savoir plus sur le démarrage en fanfare du film, c'est par ici.

 

photo le roi lionL'image culte du Roi Lion qui va relancer le harcèlement contre des milliers de chats domestiques

 

Il fallait un Disney pour en détrôner un autre. Après trois semaines à l'affiche, Spider-Man : Far From Home (collaboration entre Sony et Marvel Studios) perd une place et termine deuxième. Avec un week-end à 21 millions de dollars sur un cumul de 319,6 millions, le dernier Marvel signé Jon Watts essuie une baisse de 53,7%.

Le deuxième volet des aventures solo de Spider-Man suscite plus d'engouement que le premier. Spider-Man : Homecoming également de Jon Watts ne s'était approché des 319 millions qu'au bout de huit semaines d'exploitation. Après trois semaines en salles, le film de 2017 n'avait amassé en comparaison que 251,8 millions de dollars.

Le tisseur de Marvel ne fait cependant pas mieux que la plupart des sorties récentes du MCU. Il reste évidemment loin derrière Avengers : Endgame (723,7 millions) et Avengers : Infinity War (548 millions) des frères Russo, mais aussi derrière Captain Marvel de  Ryan Fleck et Anna Boden (320,7 millions) et Black Panther de Ryan Coogler (501,7 millions). Il dépasse tout de même Ant-Man et la Guêpe de Peyton Reed et ses 165 millions de recettes.

 

photo, Tom Holland, Jake GyllenhaalSpider-Man (Tom Holland) et Mysterio (Jake Gyllenhaal) dans Far From Home

 

Disney s'accapare les marches du podium avec Toy Story 4 en troisième position. Le film d'animation de Josh Cooley enregistre ainsi 14,6 millions de dollars de recettes sur plus de 375,5 millions en cinq semaines. Le quatrième volet de la franchise subit malgré tout une suppression de 460 copies (pour une différence de 3 750 salles) qui entraîne en partie une baisse de fréquentation de 30,3%, la plus faible depuis son démarrage.

Ce dernier chapitre est le plus prolifique de la saga. Toy Story 3 de Lee Unkrich avait rapporté 362,9 millions de dollars en cinq semaines avec un week-end à 11,9 millions de dollars encaissés. Toy Story 2 de John Lasseter, Lee Unkrich et Ash Brannon avait cumulé 156,3 millions quand Toy Story de John Lasseter avait amassé près de 115,7 millions.

 

photoWoody (Jean-Philippe Puymartin) et son nouvel ami Fourchette (Pierre Niney)

 

Crawl perd une place par rapport à la semaine dernière et se retrouve quatrième du classement. Avec six millions de recettes ce week-end sur un peu plus de 23,8 millions en quinze jours pour un budget de 13,5 millions, le film d'Alexandre Aja subit une baisse de fréquentation de 50%.

Avec ses crocodiles mangeurs d'hommes, le réalisateur fait mieux qu'avec les poissons tueurs de Piranha 3D qui avait récolté 18,2 millions de dollars en deux semaines avec un deuxième week-end à 4,3 millions de dollars. Son précédent film d'épouvante n'a pas non plus connu plus de succès. Avec une distribution qui n'a pas excédé les 100 salles (contre 3170 pour Crawl), Horns n'avait empoché que 173 948 dollars. Mirrors avait lui été plus prolifique puisqu'il avait réalisé plus de 29,1 millions de recettes en cinq semaines. 

Comme la semaine dernière, Yesterday s'accroche à la cinquième place avec 5,1 millions de dollars d'enregistrés pour sa quatrième semaine à l'affiche. Après un mois d'exploitation, le nouveau film de Danny Boyle totalise 57,5 millions de recettes pour un budget de 26 millions, mais essuie une baisse de 24%. 

 

photo, Himesh PatelHimesh Patel, le nouveau et seul membre des Beatles dans la comédie Yesterday

 

De son côté, Annabelle : la Maison du mal s'éloigne encore un peu plus du top 5. La baisse de fréquentation de 52,7% et les 1228 salles en moins (1981) relèguent le film de Gary Dauberman à la huitième place derrière Aladdin et devant Midsommar. Le troisième volet de la saga horrifique encaisse ce week-end 2,6 millions de dollars sur 66,5 millions en un mois, ce qui en fait le moins prolifique.

Le deuxième volet, Annabelle 2 : La Création du Mal, signé David F. Sandberg avait amassé 90,8 millions de dollars avec une quatrième semaine d'exploitation à plus de neuf millions de recettes. Annabelle de John R. Leonetti avait lui touché plus de 79,5 millions à ce stade.

 

Affiche

# Titre Recettes Semaine Evolution Cumul
1 Le Roi Lion Le Roi Lion Voir la bande-annonce 185 000 000 $ 1 - 185 000 000
2 Spider-Man : Far from Home Spider-Man : Far from Home Voir la bande-annonce 21 000 000 $ 3 -53.7% 319 659 412
3 Toy Story 4 Toy Story 4 Voir la bande-annonce 14 600 000 $ 5 -30.3% 375 533 349
4 Crawl Crawl Voir la bande-annonce 6 000 000 $ 2 -50.0% 23 834 810
5 Yesterday Yesterday Voir la bande-annonce 5 100 000 $ 4 -24.0% 57 596 465
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
MystereK
25/07/2019 à 14:25

STBAN : si je n'ai pas envie de voir le Roi Lion et que les cinéma ne proposent que Le Roi Lion, et bien je ne vais pas au cinéma... Je reste chez moi et je me matte un BluRay qui me convient mieux. Personne n'oblige le public à aller voir Le Roi Lion même s'il monopolise les salles, en cela Ecran Large a raison, le nombre de salles est proportionnel au public attendu et ce n'est pas le contraire. Avec votre commentaire vous décrétez que le public est stupide et ne choisi pas ses films.

Geoffrey Crété - Rédaction
23/07/2019 à 22:34

@STban

Quels chiffres bruts ?

J'ai simplement parlé du libre-arbitre et de la responsabilité des spectateurs. Le public a le choix... d'aller au cinéma par exemple. Personne ne le force à aller en salles cette semaine, et donc à aller voir Le Roi Lion. Penser que le spectateur est "prisonnier" me semble très réducteur, et j'ai une meilleure opinion de lui que ça. Ce n'est que mon avis.

Si le matraquage et l'occupation massives des salles suffisaient (c'est un facteur oui, ça je ne l'ai pas nié), aucun "petit" film ne serait un succès-surprise, et tout blockbuster serait un carton garanti. Or, chaque année, on a des preuves du contraire...

Au-delà de votre exemple toulousain (que je ne nie pas pour rappel), il y a des exemples de salles où, je répète, le public est tellement massivement arrivé que le cinéma a dû rajouter des salles. Ceci est donc bien le signal envoyé, aussi, par le public. Encore une fois, c'est ça aussi la réalité.

Donc oui, les studios, les service marketing ont un rôle. Les salles aussi (et pour rappel, une salle répond à l'appel du public : ça ne date pas du Roi Lion qu'un blockbuster attire plus, cf le succès des remakes live récents). Mais je maintiens mon opinion : le public a son libre-arbitre, n'est pas forcé à aller en salles, payer un ticket, etc. Je trouve ça important de rappeler cela, afin d'avoir une image plus saine, plus nuancée et un peu de hauteur sur le fonctionnement du système.

STban
23/07/2019 à 19:10

@Geoffrey Crété

Je ne suis absolument pas d'accord. Les chiffres bruts ça ne veut rien dire. Les données chiffrées il faut les décortiquer, les analyser et tenter . Évidemment que les gens vont voir le Roi Lion ! Il n'y a que ça de visible et à toute heure de la journée ! C'est ça avoir le choix ? Le public est prisonnier de ce système. (Surtout par ces temps de canicule où ce qui intéresse une bonne partie du public c'est plus la clim' que ce qu'il y a sur l'écran…)

Pour reprendre mon exemple toulousain, il y a dans le seul cinéma Gaumont du centre ville, 2 séances en 3D à 1015, 1 séance VF à 10h30 et 1 séance VO à 11h. Ne me dites pas que ces 4 salles, où le film passe quasiment au même moment, sont pleines… Je suis même prêt à parier qu'elle ne sont qu'à moitié remplies… Encore une fois, est cela avoir le choix ?

Non, en fait il s'agit d'occuper le plus d'espace possible. C'est une vieille recette marketing que d'occuper le plus de terrain possible. Et parce qu'un bon box office attire les foules (tout le monde veut voir le films phénomène qui fait tant d'entrées), c'est un bon moyen de truster toutes les entrées et de gonfler le box-office. C'est aussi une véritable stratégie d'éviction de la concurrence dont les distributeurs se font les complices.

Bien sûr que les chiffres de ventes des entrées sont vrais et que le public va voir ces films (dont il ne s'agit même pas de juger la qualité), mais quel choix a VRAIMENT le public quand aux même horaire un film occupe 4 ou 5 salles d'un même cinéma ? Vais-je aller voir le Roi Lion ou le Roi Lion ? Ou peut être plutôt le Roi Lion ? Quel choix ! Quelle diversité !
Et pendant ce temps là d'autres films peinent à trouver leur public. Non pas parce qu'ils sont mauvais mais parce qu'ils n'ont tout juste qu'une petite semaine pour tenter d'exister avant de se faire éjecter parce qu'on a besoin de la place pour coller… une autre séance du Roi Lion… Et tout ça parce que Disney veut à tout prix être le roi de la montagne (à défaut défaut d'être un lion)

Geoffrey Crété - Rédaction
23/07/2019 à 18:17

@STban

N'oublions pas que le public joue son rôle là-dedans, et n'est pas exclusivement passif. Il y a aussi des exemples de cinémas qui ont décidé de diffuser Le Roi Lion dans plusieurs salles, face à l'affluence dingue, afin de répondre à la demande... et quitte à retirer quelques films pour ça.

L'influence de la distribution est là oui, mais si c'était le nombre de salles qui faisait le succès, tout gros film distribué en masse serait un carton. Le Roi Lion a attiré le public, parfaitement capable de décider seul, notamment de ne simplement pas aller au cinéma...

C'est un écosystème où public, distributeurs et salles jouent tous un rôle.

STban
23/07/2019 à 18:10

Comment booster artificiellement ses chiffres d'entrées ?
En trustant toutes les séances et toutes les salles, pardi ! Par exemple, étant toulousain, je peux témoigner qu'il est quasi impossible d'aller voir un autre film que le Roi Lion dans le centre de Toulouse. Le Gaumont Wilson ne propose pas moins de 20 SÉANCES par jour pour ce film ! (VF, VF 3D, VO, VO 3D, VF 3D Dolby, VO 3D Dolby) et la plupart du temps dans plusieurs salles simultanément. Il ne reste aux autres films que les quelques séance que Disney veut bien leur laisser et à des heures qui frisent le ridicule (des films d'auteur au milieu de l'après -midi ou le matin…). Et on peut additionner à ça les séances pour Toy Story ou Spiderman… 
Et après on va nous raconter que si ces films font autant d'entrées, c'est le choix du public. Mais quel choix le public a t'il réellement ?

MystereK
23/07/2019 à 15:47

BOX OFFICE non, Spider-Man c'est Marvel distribué par Sony. Marvel = Disney...

Box office
23/07/2019 à 01:32

C'est sony spiderman

MystereK
22/07/2019 à 22:11

MAXLERESISTRANT Même si distribué par Sony, Spider-Man est produit par Marvel et Marvel, ça appartient à Disney. DOnc au Top, 3 Disney

Kéké
22/07/2019 à 19:38

C'est du chipotage mais c'est pas un film Sony Spider-Man (même si le perso apparaît dans le mcu je crois que ces Sony qui finance et distribue les films solo)

Rex
22/07/2019 à 14:47

Podium Disney... avant un B.O entièrement Disney... j'ai mal à mon cinéma

Plus
votre commentaire