Semaine du 16 juillet 2014

Les (futures) vacances du BO

Sandy Gillet | 23 juillet 2014
0
default_large

Box-office français du 16 au 22 juillet 2014

Sans l'once d'une surprise c'est donc Transformers 4 qui se hisse sur la plus haute marche du podium. Par contre, ce quatrième opus brise quelque peu une marche en avant constatée depuis la sortie du premier volet où chaque épisode faisait mieux que le précédent. En effet, avec pourtant 130 copies de plus au compteur, T4 enregistre dès sa première semaine d'exploitation 100 000 entrées de moins que T3. Ce dernier ayant terminé sa carrière à 2 657 836 spectateurs, on peut penser que cet âge de l'extinction, outre son titre finalement quelque peu divinatoire, ne devrait que très difficilement dépasser les 2 millions d'entrées. Une affirmation qui se base sur la perte toujours colossale de spectateurs en deuxième semaine pour la franchise. Phénomène qui avec les temps qui courent, ne devrait pas s'inverser.

Il suffit en effet de jeter un œil aux Vacances du petit Nicolas pour s'en convaincre puisqu'avec 50% de spectateurs en moins dès la deuxième semaine, il n'envisage même plus de réaliser ne serait-ce que la moitié des entrées du premier film. Un Petit Nicolas qui, rappelons le, avait bouclé son année scolaire avec 5 600 822 entrées. Une véritable déception pour un film dont le budget annoncé à 25 millions d'euros en fait déjà l'un des plus gros flops de l'année. Chez Wild Bunch et Vincent Maraval, il est évident que ce gros accident de parcours devrait à l'avenir encore plus radicaliser le discours et la réflexion sur la façon de distribuer leurs films. Le futur s'annonce mouvant mais passionnant.

Outre T4, trois autres nouveautés viennent cohabiter avec les continuations toutes en perte sèche de spectateurs.

Sexy Dance 5 d'abord qui perpétue invariablement film après film l'extraordinaire vitalité de cette franchise un peu poule aux oeufs d'or pour Universal. Et même si ici c'est un peu moins bien que SD4 (à peine 40 000 entrées de moins mais avec un parc de 31 copies en moins), gageons que ce cinquième épisode ne fera pas loin du précédent qui avait terminé ses gesticulations à 1 121 544 entrées. Record à battre.

Fastlife ensuite qui n'est autre que la première incursion en solitaire derrière la caméra de Thomas Ngijol. Aux vues de cette première semaine, il est déjà évident que l'acteur estampillé comique n'atteindra pas les mêmes scores que Case départ (1 799 957 entrées) qu'il réalisa entre autre avec son acolyte Fabrice Éboué. C'est même au final un très mauvais départ pour un film dont le budget révélé est proche des 7 millions d'euros. EuropaCorp, son distributeur, a été en fait assez discret sur cette sortie. Auprès de la presse déjà (nous on connait personne autour de nous qui l'aie vu en projo de presse) et au niveau de la com ensuite où là, on a fait le minimum syndical. Pas étonnant en fait quand on sait que Mandarin, la boîte de prod du film, avait fait le forcing. En effet, EuropaCorp qui tenait absolument à co-produire avec Mandarin puis à distribuer Saint Laurent (prévu le 24/09 prochain), a dû accepter de gérer Fastlife, un film qui sur le papier déjà n'enthousiasmait apparemment pas grand monde.

L'homme qu'on aimait trop enfin. Le dernier Téchiné ne fait pas des étincelles, loin de là. Mais il est évident que Mars Distribution n'en attendait pas beaucoup plus. En fait, le film s'inscrit dans une continuité pour le réalisateur où depuis dix ans aucune de ses réalisations n'a dépassé les 400 000 entrées. Il n'en demeure pas moins qu'avec un budget affiché à 8 millions d'euros, il n'est pas évident que tout le monde y retrouve ses petits.

Hors top 10 c'est la déroute. The Face of love, magnifique film avec Annette Bening et Ed Harris, pointe à la 26ème place et réalise à peine 12 046 entrées sur 50 copies. Dur d'être un distributeur indépendant comme Chrysalis Films dans ces conditions. Ablations, belle petite purge estivale avec Denis Menochet s'adjuge quant à lui la 36ème place avec 5 578 entrées sur 32 copies. Il faut croire que même avec comme distributeur Ad Vitam, les spectateurs ont flairé le traquenard. Pour comparaison la reprise de Playtime par Carlotta fait 6 694 entrées sur 19 copies...

 

Ps : le BO prend des vacances exceptionnelles sur les quatre prochaines semaines. On vous laisse avec les futurs cartons que vont être La planète des singes : L'affrontement (très bon, courrez-y), Les gardiens de la galaxie et Expendables 3.

Sans manquer Maestro, Raid 2, Mister Babadook, Colt 45 (pas vu car Warner ne veut pas le montrer mais signé Fabrice Du Welz quand même), Young Ones, La palme d'or, Le rôle de ma vie, Catacombes (Naaan on déconne) et 22 Jump Street (oui Monsieur).

 

Bonnes vacances

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Transformers 4 : L'Âge de l'extinction Transformers 4 : L'Âge de l'extinction Voir la bande-annonce 1 215 124 1 1 215 124 890
2 Les Vacances du petit Nicolas Les Vacances du petit Nicolas Voir la bande-annonce 441 042 2 -50% 1 328 252 660
3 Dragons 2 Dragons 2 Voir la bande-annonce 395 580 3 -44% 2 448 695 699
4 Sexy Dance 5 : All in Vegas Sexy Dance 5 : All in Vegas Voir la bande-annonce 334 282 1 334 282 280
5 Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? Qu'est-ce qu'on a fait au Bon Dieu ? Voir la bande-annonce 259 975 14 -26% 10 963 892 591
6 Fastlife Fastlife Voir la bande-annonce 194 754 1 194 754 329
7 L'homme qu'on aimait trop L'homme qu'on aimait trop Voir la bande-annonce 144 601 1 144 601 281
8 À toute épreuve À toute épreuve Voir la bande-annonce 72 794 2 -53% 234 187 247
9 Jimmy's Hall Jimmy's Hall Voir la bande-annonce 63 838 3 -39% 310 482 286
10 Maléfique Maléfique Voir la bande-annonce 56 748 8 -48% 1 900 533 329

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire