Semaine du 6 février 2013

SND nous transmet ses amitiés

Sandy Gillet | 14 février 2013
0
default_large

Box-office français du 06 au 12 février 2013

La semaine dernière, en regardant les chiffres d'Amitiés sincères, on parlait de « gentil vautrage » pour un film ayant collecté 363 024 spectateurs sur une combinaison impressionnante de 450 copies. Une analyse que ne partage pas SND qui nous l'a fait savoir en défendant son point de vue avec quelques arguments persuasifs qu'il nous a semblé opportun de remonter ici à la lumière des chiffres de la deuxième semaine.

Dans un premier temps on nous a demandé de jeter un œil dans le rétro pour nous faire remarquer qu'Amitiés sincères faisait plus en première semaine que tous les derniers films français de même profil ayant atteint le million et plus. Exemples à l'appui : Les Tuche (354 177 entrées sur 429 copies pour un total à 1 535 415 entrées), Mince Alors ! (365 886 entrées sur 390 copies pour un total de 1 446 440 entrées), Le Fils à Jo (338 436 entrées sur 450 copies pour un total de 1 239 424 entrées), Les émotifs Anonymes (321 969 entrées sur 382 copies pour un total de 1 172 146 entrées), Les saveurs du palais (316 810 entrées sur 325 copies pour un total de 1 022 766 entrées), Dans la maison (403 162 entrées sur 278 copies pour un total de 1 195 178 entrées). On nous précise aussi que le nombre de copies est secondaire dans la mesure où le film ne perd aucune copie en deuxième semaine (le film en gagne même 33 de plus portant la combinaison à 483 copies).

Nous, on ne veut pas chipoter, mais dans cette liste y a quand même pas mal de films qui se sont hissés au million sans sortir la grosse Berta niveau nombre de copies. Est-ce plus valorisant ? Apparemment chez SND ils n'en on cure du moment que l'objectif est atteint. Qui finalement pour aller leur chercher des poux ? Pas nous en tout cas.

De toute façon SND nous a confirmé avoir préféré une stratégie de masse qui permet d'aller très loin en profondeur (au-delà des grandes villes donc) quitte à sacrifier la moyenne d'autant qu'au regard de la concurrence le distributeur savait parfaitement qu'il allait garder toutes ses copies en deuxième semaine. Ce qui donnait en première semaine un cumul excellent et une moyenne en effet pas terrible.

À ce stade nous, on dit ok. Mea culpa, le terme de vautrage (même qualifié de gentil) n'était donc pas approprié. Cependant, au regard des exemples cités plus haut, Amitiés sincères ne fera pas le million attendu ou alors sur le fil. Ce que SND veut croire encore possible car l'expérience des chiffres montre que les entrées d'un film français « populaire » (hors grosse licence ou grosse comédie méga attendue) se font sur la longueur. Là où un film US fait effectivement la moitié de ses entrées en première semaine, c'est plutôt un tiers sur les « bons » films français.

À la lueur des chiffres de la deuxième semaine, on peut tout de même penser qu'Amitiés sincères ira mourir sur les rivages des 900 000 entrées. SND nous précisant toutefois qu'il y a encore 469 copies en circulation, que 38% de chute cela reste solide et que les vacances scolaires commencent. Des arguments de poids donc même si l'on pense à EL que ce film n'est pas calibré pour surfer sur les vacances et qu'une chute de 38% en deuxième semaine ne fait pas montre d'une belle solidité. Paulette qui ne perd que 11% de ses spectateurs en quatrième semaine, ça, c'est du béton.

Dernière chose. Amitiés sincères n'a couté que 5 millions d'euros (chiffre donné par SND). Et que faire même 800 000 entrées c'est déjà une belle réussite. N'en jetez plus messieurs/mesdames de chez SND, on rend les armes et on vous souhaite de toute façon de faire le million car in fine, et c'est ça le plus important, le film le vaut bien.

Et puis si un film ricain fait la moitié de ses entrées en première semaine, on a déjà bien mal aux fesses pour Gangster Squad qui sur la même combinaison qu'Amitiés sincères il y a sept jours réalise 60 000 entrées de moins. Alors à moins que chez Warner on vienne subséquemment là aussi nous tirer les oreilles, on peut raisonnablement penser que le film de Ruben Fleischer n'a pas complétement trouvé son public (on va éviter de dire « vautrer » on ne sait jamais) ou que celui-ci se sera à raison méfié de cette proposition de cinéma dit de divertissement mou du bulbe rachidien. 700 000 entrées semble être l'objectif max dorénavant. Warner devait certainement en attendre un petit peu plus.

Tout comme la Fox avec Hitchcock que le quidam a gentiment boudé (on peut dire ça quand même non ?) reléguant le deuxième long de Sacha Gervasi au tréfonds d'un top 10 qu'il quittera dès la semaine prochaine. Bon attention, la moyenne par copie n'est pas famélique mais largement insuffisante pour donner tout espoir au film en deuxième semaine. Pourtant la Fox a fait son taff en montrant beaucoup la chose, en espérant un soutien de la presse qui n'est pas venu et en adoptant une campagne ciblée qui d'expérience est efficace pour ce genre de produit arty popu. Il faut donc croire que le nom d'Hitchcock n'est plus vraiment vendeur sinon au sein de ses fans cinéphiles.

On terminera par le rayon de soleil de ce BO. Wadjda est un film saoudien (le premier) et il est réalisé par une femme qui devait filmer en sous-marin dans les rues de sa propre ville. Wadjda raconte l'histoire d'une petite fille qui veut acheter un vélo dans un pays où les femmes sont voilées de la tête aux pieds. Wajda est un coup de cœur de James Velaise, le boss de Pretty Pictures, qui a acheté le film sur scénario. À l'arrivée, son joli travail de marketing et de distribution devrait lui permettre d'aller chercher les 200 000 entrées (ce qui ne lui est arrivé que trois fois depuis 1998) et au-delà si le film bénéficie ne serait-ce que d'une partie de l'engouement sur lequel avait surfé avec succès un certain film iranien intitulé Une séparation.

 

Ps : Ah et sinon Django Unchained continue à mettre la pilée à tout le monde. C'est Louisa qui doit être contente !

 

Ps 2 : Il y a avait bien un film Métro qui sortait cette semaine. Gambit arnaque à l'anglaise que cela s'appelle. Non rien c'était tout.

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Django Unchained Django Unchained Voir la bande-annonce 460 006 4 -29% 3 159 385 645
2 Gangster Squad Gangster Squad Voir la bande-annonce 305 704 1 305 704 450
3 Lincoln Lincoln Voir la bande-annonce 285 841 2 -35% 723 609 361
4 Amitiés sincères Amitiés sincères Voir la bande-annonce 226 156 2 -38% 589 180 483
5 Happiness Therapy Happiness Therapy Voir la bande-annonce 204 412 2 -28% 487 620 266
6 Paulette Paulette Voir la bande-annonce 146 754 4 -11% 725 970 435
7 Alceste à bicyclette Alceste à bicyclette Voir la bande-annonce 137 139 4 -28% 910 805 478
8 Hitchcock Hitchcock Voir la bande-annonce 128 371 1 128 371 280
9 Max Max Voir la bande-annonce 80 042 3 -39% 434 410 304
10 Wadjda Wadjda Voir la bande-annonce 79 741 1 79 741 82

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire