Semaine du 30 janvier 2013

Lincoln le Républicain

Sandy Gillet | 6 février 2013
0
default_large

Box-office français du 30 janvier au 05 février 2013

Django Unchained n'en finit plus de trôner sur la plus haute marche du BO. Mais quel est son secret ? Pourquoi une telle insolence ? Pourquoi depuis une semaine tout le monde s'est barré aux Baléares chez Sony France ? Ou alors c'est que personne ne veut me parler et prendre un RDV avec moi, perfide chacal arriviste que je suis qui aime tant se repaître, le temps d'un dej, de la gloire du moment. Laurent Pécha, notre bien aimé rédac chef, c'est les photos sur FB en compagnie de belles pépés éphémères qui bafouillent trois lignes dans un film (elles se reconnaîtront), moi mon truc c'est les équipes marketing qui ont le vent en poupe. Chacun sa croix.

Quant à Lincoln, il s'arroge une deuxième place remarquée. Bien loin toutefois des plus de 3 millions d'entrées première semaine de son Tintin en toc mais au-dessus des 320 000 spectateurs de la chaine Equidia hypnotisés par son canasson en fer blanc distribués à l'époque sur 425 copies. Entre les deux il y a donc ce sale Républicain abolitionniste qui permet à Spielberg de revenir en grâce auprès de la critique que l'on sait comme toujours impartiale. Sauf chez nous où Laurent P., en grand adorateur du bonhomme, ne pourra jamais dire du mal d'un film de Spielberg. Un peu comme un Robocop qui ne pourrait aller à l'encontre de la troisième directive programmée par l'OCP. Je m'égare. Avec la meilleure moyenne de spectateurs par copie de la semaine, Lincoln peut voir plus loin qu'une deuxième semaine assassine (hu hu !) pour terminer sans aucun doute sa course au-delà du million et demi d'entrées. Pas mal pour un film de 2h30 sur une personnalité historique vaguement connue chez nous et filmé en quasi huit-clos...

À la troisième place on a le premier film français de la semaine distribué sur une combinaison impressionnante de 450 copies. Quand je pense que quelqu'un de chez SND me disait il y a quelques semaines qu'avec 150 copies on couvrait largement le territoire français et ses grandes villes et qu'au-delà cela ne servait souvent pas à grand-chose sinon à occuper la place. Il faut croire que les exploitants de salle ont cru à la chose à mort. Et puis aujourd'hui une copie numérique, cela a un coût dérisoire au regard de quasi feu la copie argentique. À l'arrivée Amitiés sincères se vautre gentiment (une moyenne de 807 spectateurs par copie ce n'est pas la honte) et n'atteindra jamais le million espéré. Il n'est même pas certain que tout cela vogue vers les 800 000 entrées. La deuxième semaine sera déterminante. Rien à redire pourtant en termes de campagne marketing si ce n'était un choix de date de sortie qui s'est révélé in fine fort peu judicieux puisqu'en frontal avec un Happiness Therapy. Le futur gagnant du meilleur film à la prochaine cérémonie des Oscars remportant donc la bataille haut la main avec une moyenne de spectateurs par copie plus dense. StudioCanal ayant opté pour une couverture du territoire plus light, à charge pour eux d'injecter de nouvelles copies auprès de salles forcément demandeurs en deuxième semaine. L'idée étant de tenir justement jusqu'aux Oscars pour se prendre le deuxième effet Kiss-Cool qui devrait porter le film à plus du million d'entrées, lui. On remarquera que l'analyse vaut aussi pour Lincoln.

Du côté de Paramount, la semaine sera vite à oublier avec l'échec de Pas très normales activités vérifiant une nouvelle fois l'adage qui veut qu'une Major US ne sait pas distribuer un film français. Il suffit de voir Max distribué par Warner qui perd pas moins de 41% de ses spectateurs en deuxième semaine. L'autre adage qui se vérifie c'est que c'est pas parce qu'on cartonne sur le web que le succès au cinoche où il faut payer sa place 10 euros est acquis. Et encore au Pathé Wepler situé place Clichy à Paris cela peut monter à 16,20 euros (Sic). Bref chez Paramount c'est pas encore demain qu'ils pourront s'introniser experts en jeunes. C'est que le djeune au faciès de pizza purulent, il a certes des goûts de chiotte (cf PA4) mais faut pas non plus le prendre pour un con. Il aura préféré aller voir 7 Psychopathes qui obtient au passage une meilleure moyenne de spectateurs par copie. Non que le film de Martin Mc Donagh s'impose comme un incontournable. Non. Disons juste qu'il dispose d'un cast et d'une affiche qui attireront plus l'œil torve du jeune dans le hall de son multiplex favori au moment de faire un choix de film.

Entre-temps il sera tout de même allé vomir vite fait quand il aura découvert l'affiche d'Intersections digne de la grande époque Scherzo vidéo (et encore on est vache avec cet illustre label VHS qui aura bercé mon adolescence acnéique). Faut pas chercher plus loin les causes de ce retentissant échec qui se traduit en chiffre par une 12ème place et 52 485 entrées sur 304 copies soit une moyenne famélique de 173 pigeons par copie. Vivement pour EuropaCorp qu'arrive Möbius et 20 ans d'écart aux affiches déjà ratées certes mais qui pourront on l'espère redorer quelque peu le blason d'un distributeur en mal de succès depuis Taken 2. Et puis si ce n'est pas eux ce sera avec Les boulistes que nous attendons au passage de pieds fermes à la rédac pour lui mettre un carton ou vice versa... Qui a dit que le critique était impartial et sans a priori ? Pas nous en tout cas.

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Django Unchained Django Unchained Voir la bande-annonce 647 571 3 -30% 2 699 379 640
2 Lincoln Lincoln Voir la bande-annonce 437 768 1 437 768 312
3 Amitiés sincères Amitiés sincères Voir la bande-annonce 363 024 1 363 024 450
4 Happiness Therapy Happiness Therapy Voir la bande-annonce 283 208 1 283 208 253
5 Alceste à bicyclette Alceste à bicyclette Voir la bande-annonce 190 085 3 -33% 773 666 458
6 Paulette Paulette Voir la bande-annonce 164 305 3 -21% 579 216 303
7 Zero Dark Thirty Zero Dark Thirty Voir la bande-annonce 133 388 2 -44% 370 602 285
8 Max Max Voir la bande-annonce 132 029 2 -41% 354 368 301
9 Pas Très Normales Activités Pas Très Normales Activités Voir la bande-annonce 104 305 1 104 305 226
10 7 Psychopathes 7 Psychopathes Voir la bande-annonce 92 089 1 92 089 161

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire