Semaine du 10 août 2011

(Mélan)colique

Sandy Gillet | 17 août 2011
0
default_large

Box-office français du 10 au 16 août 2011

On peut dire ce que l'on veut de la version de Burton mais niveau entrées elle a fait bien mieux que ces origines simiesques. Certes l'attente était immense à l'époque et l'image du réalisateur d'Edward aux mains d'argent non écornée encore. Et puis le premier film de Ruper Wyatt distribué en France bénéficie déjà d'un bon bouche à oreille, ce qui devrait lui permettre de consolider ce quatrième meilleur démarrage de l'année.

Le super héros de la semaine s'en tire pas trop mal et ce malgré un buzz assez négatif. Green Lantern devrait du coup atteindre le million. Pas certain toutefois que cela contente Warner France habitué à beaucoup mieux en cette occurrence avec allez au hasard The Dark Knight (3 036 568 entrées fin de carrière). Il se consolera certainement avec sa suite prévue pour l'été prochain.

Universal de son côté proposait la nouvelle production Apatow et ce pour une fois avec un certain succès. Il faut dire que la campagne d'affichage était à la hauteur permettant de capter l'attention de la jeune délurée qui sommeille en toi sans oublier le fan de base de ce genre de comédies qui jusqu'ici devait ronger son frein (peu de copies en circulation) en attendant la sortie du DVD. De fait, il faut remonter à SuperGrave en 2007 pour voir un film produit par Judd Apatow dépasser les 100 000 entrées. Quant à Universal, il lui a fallu Funny People et American Trip, deux sorties techniques (par faute d'y croire sous prétexte que la France ne peut donner sa chance à de tels films), pour enfin se décider à se lancer. Certes, une comédie qui affiche sa tendance « sentimentale » a plus de chances de marcher chez nous et Universal de finalement appliquer les recettes éprouvées en la circonstance (campagne ciblée, 200 copies en moyenne), mais ne boudons pas notre plaisir de voir le « grand public » apprécier un « Apatow style film » et ce même sans le savoir.

La dernière entrée de la semaine est à mettre au crédit du Lars Von Trier qui fit tant parler de lui lors du dernier festival de Cannes et pas forcément en bien. Melancholia permet d'abord à son distributeur Les Films du Losange d'enquiller son troisième film d'affilé après Pina 3D (314 432 à date) et Un amour de jeunesse (105 172 à date) à plus de 100 000 entrées, ce qui ne lui était plus arrivé depuis 2007 et la triplette L'avocat de la terreur (139 777), Délice Paloma (112 157) et Le fils de l'épicier (389 390). Ensuite il s'agit du meilleur démarrage du cinéaste danois dépressif depuis Dogville qui avait terminé sa carrière à près de 400 000 entrées. Lars Von Trier surfant alors sur la reconnaissance publique de Dancer in the Dark, sa meilleure marque française, qui culminait à 1 166 150 entrées. Melancholia peut aller chercher Dogville sauf si, plein de bon sens, le public bobo adepte de ce cinéma faussement intello (cela fait bien en soirée de dire que l'on est allé voir le film réalisé par le suppôt d'Albert Speer), se rend compte à temps de l'escroquerie.  

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 La Planète des singes : Les Origines La Planète des singes : Les Origines Voir la bande-annonce 1 321 648 1 1 321 648 702
2 Les Schtroumpfs Les Schtroumpfs Voir la bande-annonce 498 787 2 -42% 1 365 226 528
3 Green Lantern Green Lantern Voir la bande-annonce 423 226 1 423 226 435
4 Cars 2 Cars 2 Voir la bande-annonce 314 980 3 -56% 2 221 256 700
5 Super 8 Super 8 Voir la bande-annonce 299 794 2 -59% 1 034 509 522
6 Harry Potter et les Reliques de la mort - 2ème partie Harry Potter et les Reliques de la mort - 2ème partie Voir la bande-annonce 264 579 5 -51% 6 124 210 744
7 Mes meilleures amies Mes meilleures amies Voir la bande-annonce 222 753 1 222 753 275
8 Bad Teacher Bad Teacher Voir la bande-annonce 155 349 3 -46% 841 398 263
9 Melancholia Melancholia Voir la bande-annonce 116 437 1 116 437 136
10 Colombiana Colombiana Voir la bande-annonce 93 768 3 -50% 566 652 376
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Supôt
12/04/2021 à 18:18

Le méandres d'internet m'ont conduit, sur la remarque affligeante de Sandy Gillet. "Melancholia peut aller chercher Dogville sauf si, plein de bon sens, le public bobo adepte de ce cinéma faussement intello (cela fait bien en soirée de dire que l'on est allé voir le film réalisé par le suppôt d'Albert Speer), se rend compte à temps de l'escroquerie. "

Quelle remarque d'une bêtise absolue.

votre commentaire