Semaine du 20 octobre 2021

Box-office France : Venom 2 prend la tête devant James Bond

Raphaël Iggui | 28 octobre 2021 - MAJ : 28/10/2021 14:18
585
photo

Venom : Let There Be Carnage dévore Mourir peut attendre et déchiquète le reste de la concurrence. 

À peine arrivé, Venom : Let There Be Carnage étend déjà sa tâche de mazout et sa domination sur le box-office, en prenant la tête avec près de 676 000 spectateurs pour sa première semaine d'exploitation. Un score en deçà du premier étron, Venom qui engrangeait 916 000 entrées en octobre 2018 et tout aussi inférieur aux scores de son meilleur ennemi, Spiderman, que ce soit Homecoming (981 000 entrées) en 2017 ou Far from Home (1 370 000 entrées) en 2019. 

Enfin, c'est moins que Black Widow (909 000 entrées), mais déjà plus que Shang-Chi et la légende des Dix Anneaux (481 000 entrées). Une comparaison moins flatteuse qu'il n'y paraît, Shang-Chi étant un illustre inconnu aux yeux du grand public tandis que Venom est un personnage bien plus installé. Forcément, des critiques françaises assassines n'ont sans doute pas aidé le film tout autant que son interdiction au moins de 12 ans (contrairement aux films cités plus haut), qui n'atteindra certainement pas les 2,3 millions d'entrées, sauf si le parasite se refile par le bouche-à-oreille et profite des vacances. Puisqu'on a vu le bousin, on parie plus sur la deuxième option.

 

photo, Tom Hardy"Si tu refuses James Bond pour Venom 3,  je te quitte, signé : ton agent"

 

Mourir n'attend plus désormais, James Bond a chuté de son trône comme Elizabeth II piquant du nez en pleine cérémonie. Pour sa troisième semaine d'exploitation, Mourir peut attendre (notre critique) rameute 572 000 spectateurs pour un total de 2,7 millions d'entrées, enregistrant une chute mineure (27 %) à la faveur des vacances de la Toussaint qui ont débuté ce week-end. Une période qui lui permettra probablement de dépasser Casino Royale (3,2 millions d'entrées) et sans doute de tutoyer Quantum of Solace (3,7 millions) même si les 4 millions, eux, peuvent sans doute attendre

Exit le Big Ben et la Statue de la Liberté, retour aux monuments du terroir avec Eiffel, la fresque historique de Martin Bourboulon. Jouissant d'une fréquentation relativement stable grâce aux vacances (-22%), le film attire 320 000 spectateurs en deuxième semaine, et cumule environ 730 000 entrées en deux semaines. S'il n'égale toujours pas les 757 000 entrées de la première semaine du Papa ou maman de Bourboulon, Eiffel suit une courbe comparable à Le Chant du loup (796 000 entrées en deuxième semaine) et on lui souhaite d'atteindre les 1,5 million d'entrées dont ses 23 millions d'euros de budget auraient bien besoin

 

photo, Romain Duris"Il suffit de l'arroser deux fois par jour et ça pousse tout seul"

 

En parlant de budget qui font écarquiller les yeux et souffler des naseaux, Illusions perdues (notre critique) rentre en scène avec ses 18,7 millions d'euros de budget. Pour sa première semaine, cette fresque historique adaptée de l'oeuvre éponyme de Balzac, engrange près de 230 000 entrées. Une première semaine trois fois supérieur à celle d'Eugénie Grandet (70 000 entrées), précédente adaptation de Balzac, qui coûtait cependant 5 fois moins (3,7 millions d'euros). Dur de faire des prédictions, les vacances pouvant permettre au film de transformer l'essai et de se rapprocher plus d'un Eiffel qu'un Un peuple et son roi (322 000 entrées en fin de carrière pour 17 millions de budget en 2018).

Le Loup et le Lion doit d'ailleurs particulièrement bénir l'existence des vacances scolaires, le film gagnant même des points de fréquentation (+2%) en rameutant près de 200 000 entrées pour sa deuxième semaine, portant son total à 401 000 spectateurs. S'il n'égale pas les 500 000 entrées de la première semaine de Mia et le lion blanc (573 000 entrées), le nouveau long-métrage de Gilles de Maistre sauve un peu les meubles et pourrait profiter des vacances pour rembourser une partie de ses 10,7 millions d'euros

 

PhotoRox et Rouky 

 

Trois nouveautés se disputent tristement les miettes du top 10 : Le Trésor du Petit NicolasRon débloque et Halloween Kills. Le troisième volet des aventures du perso en culottes courtes se prend une véritable douche froide avec 149 000 entrées, à des années-lumière des premières semaines de Le Petit Nicolas (1 132 000 entrées) et sa suite, Les Vacances du petit Nicolas (887 000 entrées) qui réalisait déjà moitié moins d'entrées que son prédécesseur. Les sept années entre ce nouveau volet et son prédécesseur ont visiblement eu raison de l'intérêt du public pour le film

Idem pour Ron Débloque, film d'animation de la 20th Century Fox (donc de Disney), qui rencontre la même indifférence qu'aux États-Unis (137 000 entrées). Deux films adressés à un public plutôt jeune qui ont dû souffrir de la concurrence de Le Loup et le Lion, mais également de La Famille Addams 2 : Une virée d'enfer (+ 11% de fréquentation). Un argument moins pertinent dans le cas d'Halloween Kills (notre critique), qui se permet d'avoir la troisième meilleure moyenne par copie du top 10 (129 000 entrées pour 228 copies), mais réalise le tiers de la première semaine d'Halloween de 2018 et ses 414 000 entrées que le film n'atteindra sûrement pas. 

 

photo"Everything is fine"

 

La semaine prochaine verra s'affronter Lui, Barbaque, La Fracture ainsi que The French dispatch et Last Night in Soho. Mais on ne se fait pas trop d'illusions sur le dernier film d'Edgar Wright distribué sur seulement 197 copies, le même constat s'appliquant au Pig de Nicolas Cage et ses 42 copies. Espérons qu'Halloween donne au public des envies de giallo et de cochons

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Venom : Let There Be Carnage Venom : Let There Be Carnage Voir la bande-annonce 676 090 1 - 676 090 717
2 Mourir peut attendre Mourir peut attendre Voir la bande-annonce 571 711 3 -26,5 % 2 734 764 987
3 Eiffel Eiffel Voir la bande-annonce 320 027 2 -22% 728 830 730
4 Illusions perdues Illusions perdues Voir la bande-annonce 230 106 1 - 230 106 452
5 Le Loup et le Lion Le Loup et le Lion Voir la bande-annonce 202 284 2 +2% 401 369 600
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Eddie Felson
28/10/2021 à 18:54

Desespérant de voir qu’une telle bouze puisse fédérer les masses en salle!
Tant mieux pour les salles néanmoins

BadTaste
28/10/2021 à 17:48

They say we're young and we don't know
Won't find out till we grow
Well I don't know why that's true
'Cause you got me baby, I got you

Babe, I got you babe, I got you, babe

Edge
28/10/2021 à 17:46

Je pense que Venom profite à fond de l'effet "on se remet du COVID, et on a envie d'aller voir une bouse au cinoche pour se relaxer. Bon c'était de la merde, mais on voulait pas se prendre la tête, have some fun, you know...

Sprig
28/10/2021 à 15:57

L'impression de déjà-vu avec le premier du nom. C'est le jour de la marmotte ?

Mooky
28/10/2021 à 15:17

Le public et la critique semble être unanime sur la médiocrité du film (euphémisme?) ... et le film cartonne au box office ... (Ծ‸ Ծ)

votre commentaire