Semaine du 13 novembre 2019

Box-office France : les polémiques profitent à J'accuse quand Joker commence à fléchir

Mathieu Jaborska | 21 novembre 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
26
photo

Les deux premiers films au classement cette semaine viennent de sortir, et ont reçu une exposition médiatique importante, pas pour les mêmes raisons.

Le box-office est loin d'être une science exacte, mais il peut être fortement influencé par l'actualité. En l'occurrence, le succès économique de J’accuse est un bon exemple. Certains diront que l'appel au boycott a empêché le film de marcher encore plus, d'autres diront que ces actions ont paradoxalement un peu fait la publicité du long-métrage de Roman Polanski. Distribué dans 545 salles, il a fait 501 228 entrées pour sa première semaine.

 

Photo Jean DujardinJean Dujardin dans J’accuse

 

Le précédent film du metteur en scène, D'après une histoire vraie, n'avait pas eu autant d'occasions d'être vu, ne disposant que de 195 salles. Il y avait attiré 67 631 spectateurs pour sa première semaine, 110 940 en tout. Sa dernière oeuvre à avoir bénéficié d'un tel réseau de distribution était Oliver Twist en 2005. L'adaptation de Dickens avait été vue à son démarrage par 482 752 spectateurs avant de finir sa carrière avec 1,5 million d'entrées. Reste à savoir si ce dernier essai polémique atteindra un tel chiffre.

Le deuxième film du classement a également eu beaucoup d'attention récemment, et ce pour des raisons positives. Le Mans 66 est très bien reçu par la critique et son succès outre-Atlantique se confirme ici. Distribuée dans seulement 378 salles, la fresque historique de James Mangold donne envie de faire tous les jeux de mots possibles avec le sport automobile, puisqu'elle a conduit 402 917 spectateurs au cinéma. Le long-métrage est largement moins distribué que les autres films de ce top 5, et sa performance n'en est que plus impressionnante.

 

photo, Christian BaleLe Mans 66 se contente de la coupe d'argent

 

Le cinéaste américain n'en est pas à son coup d'essai. On se souvient tous de l'unique Logan, petit carton dans nos contrées avec 2,3 millions entrées au compteur. Pour sa seule première semaine, il avait rempli 578 salles avec 932 601 spectateurs. Avant ça, Wolverine : Le combat de l'immortel avait dépassé le million au démarrage (aidé par 689 salles) avant de cumuler 1 989 081 entrées sur toute sa vie en salles. Dépourvu de super-héros immortels, Le Mans 66 devrait quand même faire un sacré tour de piste.

La Belle Epoque, troisième, a gagné suite au succès incontestable de la semaine dernière 118 copies. Il en possède désormais 667, mais enregistre tout de même une perte de 46,6 % de son public. Cela ne l'empêche pas d'attirer 301 927 spectateurs. Sur ces deux premières semaines, il a quand même fait 867 356 entrées.

 

photoDaniel Auteuil et sa moustache de La Belle Epoque

 

Nicolas Bedos est décidément plus performant en tant que cinéaste qu'en tant qu'acteur. L'Art de la fugue, en 2015, faisait 29 902 entrées dans 158 salles à sa deuxième semaine. En 2013, au même moment, Amour et turbulences en était à 99 843 entrées pour 344 sallesPopulaire avait atteint les 242 631 entrées, toujours à sa deuxième semaine, et avait cumulé 1 167 403 entrées, mais Bedos était loin d'y tenir le rôle principal. Sa carrière de réalisateur devrait donc se confirmer, d'autant plus qu'il est l'homme chargé de mener à bien OSS 117 : Alerte rouge en Afrique noire, prévu pour 2021.

Hors Normes aussi gagne des copies, atteignant un circuit de 814 salles. Il faut dire que, comme prévu, le long-métrage tient sur la durée, profitant du bouche-à-oreille et de la notoriété de son duo de metteur en scène : Eric Toledano et Olivier Nakache. Déjà à sa quatrième semaine d'exploitation, il cumule quand même désormais 1 766 186 entrées et a encore attiré 237 055 spectateurs, ce qui constitue une baisse honnête de 38 %.

 

photoVincent CasselHors Normes

 

S'il n'atteint pas encore les chiffres délirants des plus gros succès du tandem, le long-métrage constitue tout de même un des plus gros cartons récents de Vincent Cassel. Malgré une relative bonne distribution, L'Empereur de Paris avait en tout fait 813 978 entréesGauguin, sorti en 2017, bien moins montré, n'existait même plus à l'affiche à sa 4e semaine.

Joker s'accroche au top 5 alors qu'il clôture sa 6e semaine d'exploitation. Le monstre économique perd 3 places, 144 copies et 53,6 % de fréquentation. Toutes les bonnes choses ont une fin, et les 5 289 128 spectateurs s'étant déplacés pour assister à la consécration de Joaquin Phoenix ne risquent plus d'être rejoints par beaucoup d'enthousiastes. Le film a tout de même fait 214 963 entrées sur 610 salles cette semaine, mais nul doute que Les Misérables et surtout La Reine des neiges 2 le détrôneront dans 7 jours.

 

photo, Joaquin PhoenixTodd Phillips en promotion

 

Mais ce n'est pas vraiment un adieu, puisque Todd Phillips préparerait une suite à son histoire. Bien qu'on se demande ce qu'il va en faire, les suites made in DC ont pu rapporter gros à Warner. L'exemple le plus évident est bien sûr les deux derniers volets de la trilogie The Dark Knight, cumulant 3 millions entrées pour l'une, 4,4 millions pour l'autre. Mais on pourrait aussi citer Batman v Superman : L’Aube de la justice, gros succès en France où il a attiré plus de 2,5 millions de spectateurs.

Pour ce qui est des flops, difficile de ne pas mentionner le bide retentissant de Doctor Sleep en France, presque plus impressionnants qu'aux États-Unis. À sa troisième semaine, il perd 71 salles, 64,5 % de spectateurs, 6 places et se retrouve tout en bas du classement, à la 20e position ! La suite de Shining ne risque plus de vivoter bien longtemps et aura en tout réuni 247 125 spectateurs en salles, un score médiocre pour un film de cette trempe, presque un blockbuster.

La précédente sortie en salles françaises de Mike Flanagan était Ouija 2 : Les Origines, et malgré un démarrage dans 171 salles, il avait encore réussi à battre Doctor Sleep avec 330 767 entrées. C'est la déconvenue un peu partout pour le long-métrage pourtant très attendu. Les adaptations de King n'ont donc plus tant la côte que ça, et un tel échec risque de tarir un peu le flot récent.

 

photoEwan McGregor découvrant le sort qui attend son film

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 J’accuse J’accuse Voir la bande-annonce 501 228 1 - 501 228 545
2 Le Mans 66 Le Mans 66 Voir la bande-annonce 402 917 1 - 402 917 378
3 La Belle Epoque La Belle Epoque Voir la bande-annonce 301 927 2 -46,6 867 356 667
4 Hors Normes Hors Normes Voir la bande-annonce 237 055 4 -38 1 766 186 814
5 Joker Joker Voir la bande-annonce 214 963 6 -53,6 5 289 128 610
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Incompréhensible pour Sleep
23/11/2019 à 18:59

Totalement incompréhensible ce flop de Doctor Sleep alors que cest du grand cinema et en plus la suite a lun des plus gros chefs d'oeuvres du 7ème art. Les gens ont du mal-être informés lors de la promo (qui plus est faible) cest pas possible autrement

Simon Riaux - Rédaction
21/11/2019 à 16:50

@m@x

Nan nan, le précédent, sort exactement en plein Weinstein, et l'affaire a éclaboussé la promo, au point de créer scandale qui il a été nommé président d'honneur des César et provoquer une manif devant la Cinémathèque lors de sa rétrospective et de son invitation à présenter le film en AVP.

Oui l'intensité médiatique était un peu différente, c'est vrai. Mais les 3 derniers étaient à Cannes quand même. Et ont bénéficié d'un battage assez fort, que beaucoup de films envieraient.

Je en dis pas que la polémique ne nourrit pas les entrées hein, mais je ne suis pas sûr qu'elle soit si décisive que ça étant donné le potentiel commercial du film.

m@x
21/11/2019 à 16:35

@Simon :
Je vous l’accords les scores été mauvais mais le battage médiatique autour de celui-ci est bien plus grand que pour les précédents.
Les polémiques autour de weinstein ont commencé fin 2017 son précédent film est sorti avant, les polémique autour du réalisateur ont donc toujours été post Metoo et grande gueule des personnes de l’ombre.
Je pense sincèrement que cela à contribuer que le film soit 1er au boxoffice cette semaine.

Simon Riaux - Rédaction
21/11/2019 à 16:12

@m@x

Pas dit que ça ait grand-chose à voir (en positif ou négatif). Son précédent a été un énorme bide, et les deux autres encore avant ont pas mal déçu au box-office et la polémique était déjà là.

Le casting, la promo (très bien menée) et le sujet sont plus sûrement décisifs je crois.

m@x
21/11/2019 à 16:06

je kiff quand même a force de vouloir descendre polanski ces détracteurs ont fait le plus grand bien au film pour lui donner un score extra.

Buchor
21/11/2019 à 15:34

Content pour le bon score de Le Mans 66.

Mais punaise, seulement 378 salles ! Ca fait peu comparer aux autres films du classement.

ch
21/11/2019 à 15:07

imcomprehension totale pour docteur sleep! et pour IT 2 après le succé du 1

votre commentaire