Semaine du 14 août 2019

Box-office France : un record pour Once Upon a Time... in Hollywood, Hobbs & Shaw troisième

Déborah Lechner | 22 août 2019 - MAJ : 09/03/2021 15:58
12
photo, Leonardo DiCaprio

Once Upon a Time... in Hollywood arrive premier pour son démarrage en salles devant Le Roi Lion qui reste encore deuxième du classement.

Le dernier film de Quentin Tarantino se propulse directement en première position pour son démarrage en salles. Avec plus de 1,13 million d'entrées engrangées avec 683 copies, le neuvième film du réalisateur entame mieux son exploitation que le huitième, Les 8 Salopards, qui n'avait attiré que 759 450 spectateurs la première semaine. 

Django Unchained de son côté est au coude à coude avec Once Upon a Time... in Hollywood, mais il reste moins prolifique avec 1,12 million de tickets vendus, mais 70 copies de moins. Même constat pour Inglourious Basterds (939 788) qui n'a bénéficié que de 500 salles et Boulevard de la mort (224 340) qui a eu encore moins de copies à sa disposition (347). De facto, le neuvième film de Tarantino réalise le meilleur démarrage français de la carrière du cinéaste.

 

photo, Leonardo DiCaprioQuand tu protèges ton territoire des lions de Disney

 

La deuxième marche du podium revient cette semaine encore au Roi Lion. Le film de Jon Favreau essuie une baisse de fréquentation de 28,9% malgré l'ajout de 22 salles de distribution (700). Avec 696 877 entrées pour 8,6 millions en cinq semaines, le remake du réalisateur est plus prolifique que son précédent, Le Livre de la Jungle et ses 2,6 millions de spectateurs. Les récents live action de Disney ne sont pas non plus à sa hauteur, comme Aladdin de Guy Ritchie (1,9 million), Dumbo de Tim Burton (2 millions) et La Belle et la Bête de Bill Condon (3 millions).

Fast & Furious : Hobbs & Shaw n'a pas aimé l'arrivée de Once Upon a Time... in Hollywood. Le spin-off signé David Leitch chute de deux places pour terminer troisième du classement. Pour sa deuxième semaine en salles, le film baisse de 45,5% avec 616 366 fans sur plus de 1,7 million. Il reste moins prolifique que le dernier volet de la saga Fast & Furious 8 de F. Gary Gray avec pratiquement un million d'entrées de moins (2,7 millions).

La plupart des autres chapitres sont également plus prolifiques, comme Fast & Furious 7 de James Wan (3 millions), Fast & Furious 6 de Justin Lin (2,2 millions) ou Fast & Furious 5 de Justin Lin aussi (1,8 million). Hobbs & Shaw reste quand même devant Fast & Furious de Rob Cohen (646 799), 2 Fast 2 Furious de John Singleton (1,1 million) et Tokyo Drift de Justin Lin (548 045).

 

photo, Dwayne Johnson, Jason StathamDwayne Johnson et Jason Statham dans le premier spin-off de la saga

 

La quatrième place du box-office est occupée par Comme des bêtes 2. Le film d'animation de Chris Renaud et Jonathan del Val bénéficie de 33 salles supplémentaires (764), mais n'évite pas la baisse avec 31,6% de spectateurs en moins. Avec cette troisième semaine d'exploitation, il a rassemblé 377 267 spectateurs sur un total de 1,63 million.

Le deuxième volet fonctionne moins que le premier, réalisé par Chris Renaud et Yarrow Cheney, qui avait cumulé 2,1 millions d'entrées en trois semaines. Chris Renaud a connu plus de succès aux commandes de Moi, moche et méchant 2 (2,8 millions), mais moins qu'avec Moi, moche et méchant (1,6 million) et Le Lorax (534 479).  

C'est quoi cette mamie ?! perd une place et se retrouve cinquième. La comédie française de Gabriel Julien-Laferrière voit sa fréquentation diminuer de 25,2% malgré les 76 copies ajoutées (501). Le film rassemble 318 179 spectateurs sur 743 557 en quinze jours.

 

photo, Chantal LadesouChantal Ladesou dans C'est quoi cette mamie ?!

 

Le deuxième chapitre fonctionne pour l'instant mieux que le premier C'est quoi cette famille ?! (385 620). Il est également plus prolifique que SMS (253 254), mais moins que Neuilly sa mère ! (878 301) et Neuilly sa mère, sa mère ! (766 026).

De son côté, Crawl enregistre la baisse record de la semaine en dégringolant de sept places dans le classement. Le film d'Alexandre Aja termine 15e, devant Yesterday et derrière Annabelle : la Maison du mal. Après quatre semaines à l'affiche, le film d'horreur chute de 51,2% avec 35 827 entrées sur 458 716 cumulées un mois et seulement neuf salles en moins (364).

Le film fonctionne mieux que la dernière réalisation du cinéaste, Horns, qui avec seulement 200 copies, avait fini son exploitation à 194 539 entrées. En revanche, d'autres films ont attiré plus de spectateurs comme Piranha 3D (594 882) ou Mirrors avec 601 574 entrées après trois semaines.

 

Affiche française

# Titre Entrées Semaine Evolution Cumul Salles
1 Once Upon a Time... in Hollywood Once Upon a Time... in Hollywood Voir la bande-annonce 1 132 221 1 - 1 132 221 683
2 Le Roi Lion Le Roi Lion Voir la bande-annonce 696 877 5 -28.9% 8 629 541 700
3 Fast & Furious : Hobbs & Shaw Fast & Furious : Hobbs & Shaw Voir la bande-annonce 616 366 2 -45.5% 1 747 507 809
4 Comme des bêtes 2 Comme des bêtes 2 Voir la bande-annonce 377 267 3 -31.6% 1 639 901 764
5 C'est quoi cette mamie ?! C'est quoi cette mamie ?! Voir la bande-annonce 318 179 2 -25.2% 743 557 501
Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Dutch Schaefer
22/08/2019 à 19:40

@Dadou qui en parle un peu avant moi...
En ce qui concerne Léo, je crois que plus PERSONNE ne peu venir contester son talent et son entrée dans la légende du 7ème art!
Une fois d plus, il est formidable et nous offre du véritable boulot de comédien (de talent!).
Mais ce qui est encore plus extraordinaire, c'est d'arriver à venir faire rentrer Brad Pitt dans le cadre et... en lui offrant un rôle formidable!
Ce cascadeur "no limit" est juste totalement Tarantinien! Et Pitt y apporte son propre talent.
Bref un duo qui sur le papier semblait perdu d'avance, sauf que... TARANTINO!
Bordel, c'est ça le cinéma que j'aime! (pas Downey Jr qui claque des doigts...) ppfffffff!

Dutch Schaefer
22/08/2019 à 19:33

Très content pour le Tarantino qui est un de ses films les moins "grand public" au même titre que l'excellent JACKIE BROWN qui à son époque était devenu un des plus "faible" (en terme de résultats, pas de qualité, au contraire...) QT!
Once Upon a Time... in Hollywood est à n'en point douter un très grand film! Et le public qui a encore une...once de bon sens, a su y voir quelque chose!
Alors, il est clair que visiblement le film ne plaît pas à tout le monde (et je me demande pourquoi...) mais Tarantino nous offre un film hommage et qui montre son amour du cinéma et de ce qu'il représente... c'est à dire un IMAGINAIRE et du RÊVE! En cela QT réussit son coup haut la mains!
Moi j'ai plongé dedans avec un plaisir déconcertant!
MERCI!

Simon Riaux - Rédaction
22/08/2019 à 17:39

@Dirty Harry

Oracle de rien du tout. Votre formule, qu'on retrouve dans la bouche de pas mal de monde, me paraît être une grosse simplification, c'est tout.

Mais bon si vous n'avez pas aimé Sybil, alors je suppose que oui le cinéma français c'est de la merde.

Dirty Harry
22/08/2019 à 17:35

@ Simon Riaux grand oracle qui voit tout qui sait tout : Oui je suis allé voir le Daim et deux trois autres trucs. Et je lis les chiffres : ils sont moins bien au même moment de l'année que l'année dernière (source "Le Film Français" page 16) après oui j'espère qu'il y aura des bons films qui sortiront d'ici la fin mais jusqu'ici ça vivote ça explose pas. C'est bien on est content qu'il y ait de la qualité mais il n'y a pas d'afflux...(Sybil c'est tout de même bien pourri, du vrai cinéma de parisien !)

Gemini
22/08/2019 à 17:31

Ultra mérité pour un chef d'œuvre de Tarantino

Simon Riaux - Rédaction
22/08/2019 à 16:25

@Dirty Harry


Il a surtout un public qui voit passer deux loin quelques comédies pétées et 2/3 drames grisâtres, et préfère passer sa vie à baver dessus plutôt que d'aller voir toutes les propositions originales et réussies, qui sortent chaque année.

En 2019 : Le Chant du Loup, Mon Inconnue, Grâce à Dieu, L’Heure de la Sortie, Minuscule 2, Portrait de la jeune fille en jeu, Le Daim, Sybil, Les Misérables, Papicha, Roubaix une lumière, Luc Aeterna, Fête de Famille… Et l’année n’est pas finie, et elle est plus « faible » que 2018. Non vraiment, prétendre que le cinéma français est un truc tout pété tout mort, c’est juste admettre qu’on ne le connaît pas.

charlieee
22/08/2019 à 16:03

Étonné par les résultats de Once upon a time... Surement son film le moins grand public ! Résultat d'une bonne promo je pense, notamment avec Cannes, la hype était là et l'attente a été longue. En tout cas un bijoux, tant mieux qu'il marche ! Le film est une bouchée d'air frais au milieu du cinéma de franchise qu'on se bouffe en ce moment, fait de remake, de suite, d'univers étendu... Ici rien de tout ca, on se laisse porter par ce film où il ne se passe pas grand chose, et pourtant.. Pourtant les 2h40 passe a une vitesse folle, pourtant, on en redemande.. Les acteurs sont tous au sommet de leur art, et j'aurais pu suivre leur vie de tous les jours dans cet Hollywood des années 60 pendant des heures et des heures...

Dadou
22/08/2019 à 15:54

Once Japon a Time in .....Hollywood, vu hier au gaumont en imax , un chef d’oeuvre ! Brad Pitt au sommet de son charisme, autant iconisé dans ce film que Clint Eastwood dans le bon , la brute et le truand , quand à DiCaprio c’est un sacré bon acteur , mais qui en aurait douté ?

Dirty Harry
22/08/2019 à 15:47

Le cinéma français n'a que ce qu'il mérite vu les c....ards qui dirigent les chaines de TV et le manque de prise de risque des producteurs qui jouissent pourtant d'un système le plus confortable au monde.
Content pour le Tarantino, je pense que l'atout est surtout sa toute scène de fin (attention je dis le sentiment qu'elle crée donc ne lisez pas si vous n'avez pas vu le film) plutôt touchante, un peu de coeur ça ne peut pas faire de mal, surtout que son dernier était brutal, dur et sec.

Karev
22/08/2019 à 15:17

Année catastrophique pour le cinéma français :

- 2 films millionnaires dans le top 15 box-office 2019
- seulement 6 films millionnaires dans l'année
- 31% des films français au box-office contre 60 pour les films américains
- des mégas bides en pagailles, même les deux plus gros succès de l'année (Qu'est ce qu'on...2 et Nous finirons ensembles) malgré des très bons chiffres ramène deux fois moins de spectateurs que les premiers opus.

Plus
votre commentaire