Batman Ninja : critique Bat-Samouraï

Simon Riaux | 26 avril 2018

Le département animation DC Entertainment ne chôme pas et nous revient avec une de ses productions les plus atypiques, réalisées avec la collaboration d’artistes japonais. Dans Batman Ninja, le Dark Knight, quelques-uns de ses alliés et ses pires ennemis, sont précipités dans le Japon féodal, qui sera le lieu d’un affrontement homérique dont l’enjeu est rien moins que la réécriture de l’histoire de l’humanité.

 

Photo
18 réactions

BAT-BUSHIDO

Il y a quelque chose d’évident dans le mariage entre l’homme chauve-souris et l’Archipel Nippon. Super-héros sans super pouvoirs, Bruce Wayne s’impose une discipline martiale, où la morale, la justice et la réflexion sur son propre rôle jouent un rôle éminent, qui n’est pas sans évoquer la philosophie du samouraï (ou du ronin). Parallèlement, son goût pour la mise en scène, la discrétion et la domination tactique le rapprochent des ninjas.

Pourtant ce n’est absolument pas la voie que suit l’anime qui nous intéresse aujourd’hui. Les passerelles étaient peut-être trop nombreuses, les connexions trop évidentes, et il faudra se faire une raison, ce n’est pas aujourd’hui que nous découvrirons un Chevalier Noir transformé en lame solitaire, arpentant les ruelles interlopes de Kyoto pour y passer quelques malandrins par le fil de l’épée. Warner a préféré confier cette production au réalisateur de Jojo’s Bizarre Adventure (Jumpei Mizusaki) et le créateur des personnages d’Afro Samurai.

 

Photo

Batman découvre le Japon

 

Le choix est audacieux, et le résultat ne l’est pas moins. C’est bien simple, absolument chaque ingrédient constitutif de la mythologie initiée par Bob Kane est ici déconstruit, éclaté, pour recomposer un univers japonisant fantasmatique, qui tend vers l’abstraction pure et le délire absolu, le tout à un rythme éreintant. De l'estampe en passant par les méchas, tout est là pour triturer l'outre-monde de Gotham et le doper à la japanimation, avec l'avidité de la narine gauche de Tony Montana lancée à l'assaut d'une petite pelleteuse de colombienne.

 

GOLDO-BAT

Que Batou bondisse sur sa moto, et celle-là se transformera exosquelette, idéal pour filer une peignée à un Bane devenu techno-sumo. Il en ira ainsi de chaque ingrédient imaginable, de chaque parcelle de décor, qui se métamorphose, jusqu’à ce que Batman Ninja prenne les proportions d’un démentiel Kaiju Eiga où finiront par s’affronter cités entières et demi-dieux légendaires.

 

Photo

Plus tranchant qu'un batarang ?

 

Il est inutile de résumer plus précisément le déroulé narratif du métrage, puisque passé son introduction, il envoie le scénario ad patres, pour devenir une pure turbine kaléidoscopique. C’est un parti-pris radical, qu’il faudra accepter pour pouvoir apprécier cette proposition furibarde. En effet, Batman Ninja peut décontenancer par son quasi-vide thématique et son choix de la mutation hystérique.

Et pour ceux qui renonceront à leurs éventuelles attentes, accepteront de ne pas s’accrocher stérilement à la mythologie du héros pour apprécier le voyage profiteront d’une éruption de mouvements, de couleurs et de formes d’une impressionnante richesse. Pour saisissantes que soient les innombrables scènes d’action, le film s’autorise également quelques étonnantes parenthèses, comme une séquence de crayonné bucolique, qui revisite avec poésie les fondamentaux du Joker.

 

Photo

Résumé

A condition d'accepter les règles épurées et furibardes de ce singulier délire graphique, Batman Ninja dévoilera un condensé de folie kaléidoscopique salvateur.

commentaires lecteurs votre commentaire !

Matkob17
05/06/2018 à 19:38

Très bon film d animation assez déroutant dans le style mais au final la magie opère!
A regarder d urgence

chat
07/05/2018 à 18:42

perso je suis plutôt du côté de la critique qui résume bien l'avis à avoir du film.
Le coté wtf particulièrement le moment goldorak ou power ranger joker au choix, j'étais, "quoi, pourquoi pourquoi japon ?" y'a tellement de disparités dans ce film, au début la partie batman samourai c'était pourtant plaisant, mais bon c'est comme regardé animatrix en 1 traite comme si c'était 1 seul film.
Après ce film à des bons côtés, mais c'est plus un film qu'on matte en faisant un truc à côté.
En essayant de voir ce qu'en pensait les japonnais, ils semblent avoir aimés... y'a peu être un truc culturel qui créé un trop grand décalage, après tout, y'a plein de vidéo wtf de pubs japonnaises, ça doit refléter le pays. xd

toche
05/05/2018 à 23:58

nul aucun interet a revoir

Miju
30/04/2018 à 17:09

je viens de le terminer et j'ai vraiment apprécier. A part les inévitables travers de l'animation jap' (spolies: Mecha par exemple), le film est assez joli, avec une belle partie en crayonné, plus ou moins façon "les contes de la princesse kaguya". La scène finale est vraiment bonne et les c combats assez dynamiques. Le scénario reste peu crédible mais on s'en fiche, ce n'est pas l'objectif de ce film. Le mélange DC Batverse/manga fonctionne bien !

DREDD
28/04/2018 à 12:48

:Jojo, +1. Je viens de le terminer (j'essayais de le voir depuis deux jours. Je m'endormais à chaque fois). Scénario incroyablement nul,animation chelou, même les voix et les dialogues en vo sont nases et le fait que je ne sois pas fan du cell shading n'a pas aidé. Très déçu.

Jojo
27/04/2018 à 16:41

Perso j'ai été déçu par le scénario qui m'a strictement aucun sens, étant un grand fan de batman je n'ai pas vraiment apprécié ce film

Sengoku bdr
26/04/2018 à 21:47

Ce film d'animation est absolument génial !

Number6
26/04/2018 à 18:12

Pré-commande déjà faite en blu ray depuis un moment. Me tarde

Royo59
26/04/2018 à 16:15

Pour une fois qu'on a pas un film d'animation DC qui ressemble à tout les autres, avec ce design recyclé un nombre incalculable de fois.

Simon Riaux - Rédaction
26/04/2018 à 16:01

@quand

Le 9 mai 2018.

Plus

votre commentaire