Mad Love In New York - Blu-Ray : Carlotta au cinéma

Mise à jour : 27/07/2017 07:35 - Créé : 20 juin 2016 - Florian Descamps

Découvert au TIFF puis à la Mostra de Venise avant d'arriver dans nos salles, Mad Love In New York sort ce 22 juin en Blu-Ray. Que vaut l'édition ?

Mad Love In New York
3 réactions

Qu'on se le dise, Carlotta s'avère souvent plus qu'un savant protecteur de patrimoine cinéphile. C'est ainsi qu'avant l'arrivée de son édition Ultra Collector de Panique à Needle Park et de son armée de Midnight Movies (on vous en reparle très vite), l'éditeur à la spirale nous offre un film dont il fut lui-même distributeur en salles : Mad Love In New York. Mise en scène par deux figures New Yorkaises du Mumblecore (mouvance de films "fauchés" et souvent auto-biographiques), Josh et Ben Safdie, le film nous narre l'histoire d'une jeune SDF New Yorkaise nommée Hartley, accro à l'héroïne et à un petit ami destructeur dont l'urgence sera de se décrocher. Film sombre, sublimement porté par son actrice principale (et co-scénariste) Arielle Holmes et vraie étude des bas-fonds les plus glauques de la Grosse Pomme, il s'avère de ces oeuvres furtives et amples qu'il ne faudrait donc surtout pas manquer.


Cliquez sur les captures pour les afficher en haute résolution

Capture 1

Capture 2

 

Et sans déroger à la coutume, c'est donc une édition solide que nous livre l'éditeur. Malgré d'évidents soucis de matériau d'origine, tourné sans réels éclairages additionnels et avec les contraintes d'une ville aussi dynamique, le master propose ainsi une définition de premier ordre et des contrastes embellissant les moindres cadres lyriques du métrage. Côté son, deux VO en DTS-HD Master Audio 2.0 et PCM 2.0 sont proposées. Sans surprise, c'est bien vers la piste Master Audio qu'il faudra se tourner pour une meilleure immersion, tant elle recèle de complexité à la restitution des parasites et autres bruits d'ambiance de la Grosse Pomme.


Enfin les suppléments, où l’on retrouve une multitude de bonus pour le moins généreux. Outre quatre scènes coupées intéressantes, où Hartley évoque sa vie avant de devenir sans domicile fixe, un très bon making of de 17 minutes intitulé « A Hot Two Weeks » est ainsi disponible sur le disque. Suivant principalement Arielle Holmes, il s’intéresse sur les étapes précédant le tournage, de la rencontre d’Arielle avec les deux réalisateurs aux nombreuses séances d’écriture et de repérages. On y apprend que l’actrice écuma un temps les Apple Store de la Grosse Pomme afin de pouvoir sortir des bribes de scénario, mais surtout son regard sur l’Amérique, qu’elle prit plaisir à découvrir et à comparer à New York au fil de ses jours de tournage. Restera alors un clip d'Arielle Pink (et auquel participe Arielle Holmes), une galerie photo et la traditionnelle bande-annonce du film pour conclure on ensemble passionnant, et plutôt exhaustif.

captures supplémentaires

Capture 3

Capture 4

Capture 5

 

 

 

Résumé

Belle édition donc que ce Blu-Ray de Mad Love In New York édité par Carlotta. Le mérite à un master costaud et à des suppléments exhaustifs et passionnants.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire