Test : Evangile selon Saint Mathieu (L')

Nicolas Thys | 30 octobre 2013
Nicolas Thys | 30 octobre 2013

La première édition par Carlotta de L'Evangile selon Saint Matthieu aura exactement 10 ans dans une semaine. Et si le film de Pasolini est toujours aussi intense et n'a absolument pas pris une ride, ce n'est pas vraiment le cas du DVD. En même temps, rares sont les disques de cet âge que l'on peut visionner avec un regard identique, les technologies changent la qualité des restaurations aussi et ce qu'on considérait excellent alors, peut avoir l'air moins bon aujourd'hui.

 

C'est ce qui se passe ici. Entre les deux éditions, aucune grosse différence. On retrouve donc ce master plutôt propre mais au piqué incertain, avec un noir et blanc très contrasté et un encodage qui pourrait être amélioré. Idem pour le son, proposé en VO et en VF DD mono. La VF est plus fade mais elle a le mérite d'être présente, la VO est plus agréable, elle se concentre essentiellement sur les voix, assez distinctes, mais un manque de profondeur peut se faire ressentir. La plupart des suppléments sont également identiques au disque précédent : un intéressant commentaire d'Hervé Joubert-Laurencin, le témoignage d'un prêtre qui a connu Pasolini et qui remet les choses en contexte et une rencontre originale avec le Christ de cet Evangile (à l'origine proposé à Kerouac ou Ginsberg et qui échu à un étudiant espagnol).

 

Alors à quoi bon cette édition ? Tout simplement pour le second disque, un film inédit en DVD de Pasolini, un documentaire de 51min (que vous retrouvez sur les captures de ce test) sobrement intitulé Repérages en Palestine et qui pourrait énormément intéresser les inconditionnels du réalisateur. On connait l'intérêt de ce dernier pour ce type de film, Carlotta avait sorti ses Carnets de notes pour une Orestie africaine suivi de ses Notes pour un film sur l'Inde (qui avait également donné lieu à un ouvrage court : L'Odeur de l'Inde, Gallimard/Folio), deux films sur des films qui restaient à faire.

 

 

Retrouvez la galerie du DVD en cliquant sur les captures ci-dessous :

Repérages en Palestine pasolini

 

Cette fois L'Evangile a bel et bien été tourné mais, bien que la restauration ne soit pas à la hauteur, ce document préparatoire reste important. Il relate la visite de la Palestine, dans les lieux où vécurent le Christ, par Pasolini et le père Don Andrea Carraro du 27 juin au 11 juillet 1963. De retour avec 6 bobines de film, il les monte rapidement, leur ajoute quelques morceaux de musique et une voix-off improvisée pour essayer d'amener des investisseurs dans son projet. L'impression qui en ressort est celle d'une certaine humilité de la part du cinéaste face à des lieux qu'il perçoit comme la manifestation d'une certaine grandeur archaïque que des siècles ont construit et déconstruit. Mais une certaine désillusion devant la moderne Israël le poussa à choisir le sud de l'Italie comme lieu de tournage.

 

Repérages en Palestine pasolini
   
Repérages en Palestine pasolini
 
 

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire