Test : Killer Joe

Laurent Pécha | 7 février 2013
Laurent Pécha | 7 février 2013

Voilà une sortie que l'on chérit à Ecran Large puisque le film de William Friedkin s'est classé 6ème dans notre classement de l'année 2012. Et encore plus l'auteur de ces lignes qui l'a mis en deuxième position. Si, au niveau de l'interactivité, on reste sur sa faim eu égard à ce que le disque américain propose (principalement un commentaire audio de Friedkin et deux longues featurettes), la qualité technique du Blu-ray français est absolument époustouflante. Et c'est bien là l'essentiel.

 

Cliquez sur le poulet pour accéder à la galerie HD du Blu-ray de Killer Joe

 

Au niveau de l'image, le transfert HD donne l'impression de sublimer constamment la photo du film. On reste admiratif du piqué d'une précision redoutable (voir toutes nos captures), la tenue admirable de la compression et ce même dans les passages difficiles (séquence du bar et ses tons bleus), la gestion des contrastes offrant des noirs profonds et enfin le rendu des couleurs divinement saturées.

 


 

Pour le son, bien que la VF, en HD, s'en sorte avec les honneurs, il est difficile de la conseiller sous peine d'altérer l'un des grands plaisirs du film, à savoir l'écoute des accents texans de cette bande de loosers, et principalement celui, génial, de Matthew McConaughey. Direction donc sur la VO qui se montre ample, dynamique (ah ces bruits de pluie et de tonnerre) et des plus précises dans le rendu des dialogues, élément clé de l'œuvre de Friedkin.

Retour donc après ce sans-faute technique sur le choix de ne proposer qu'un seul bonus, spécifique toutefois à l'éditeur. Il s'agit d'un long entretien de Friedkin (plus de 30 minutes) entrecoupé de quelques courtes interventions de ses acteurs (l'origine étant l'EPK promo du film, avec donc un ton plus conventionnel et promotionnel). Le réalisateur ne s'éparpille pas trop et parle avant tout de Killer Joe avec quelques rares apartés sur ses autres films (Cruising et L'Exorciste en toute fin de reportage). Etant donné le sacré bon client, c'est évidemment un bonus des plus passionnants mais on reste frustré de ne pas avoir accès à plus d'informations. Alors, oui, il y a aussi la master class de 90 minutes que le cinéaste a faite lors de son passage à Deauville en septembre 2012 et où là, il aborde toute sa carrière avec un sens du partage absolument divin. Seul soucis, ce bonus n'est disponible que si vous achetez votre Blu-ray à la Fnac. Rageant pour ceux qui n'ont pas l'habitude d'aller dans cette enseigne commerciale. Sûr que ce genre de pratique commerciale aurait déplu au grand Bill !

 


 

Apport HD : Enorme. Les tronches de tels acteurs filmés par Friedkin en HD, ça n'a pas de prix.

 

 

 

En prime, on vous remet ici les interviews que l'on avait faites pour la sortie salles du film. 

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire