Test : David et Madame Hansen

Tonton BDM | 4 février 2013
Tonton BDM | 4 février 2013

Sorti dans la plus franche indifférence durant l'été 2012, doté d'une affiche d'une abominable laideur ne donnant pas vraiment envie de découvrir de quoi il en retourne, le premier film de cinéma d'Alexandre « Kaamelott » Astier, David et madame Hansen, vaut tout de même mieux que les 100 000 personnes qu'il a attiré dans les salles obscures. Pathé ne s'y est d'ailleurs pas trompé, en choisissant d'offrir au spectateur une séance de rattrapage en Blu-ray, tandis par exemple qu'un film tel qu'Arrête de pleurer Pénélope, ayant pourtant réuni quelques 40 000 personnes de plus dans les salles, devra se contenter d'un simple DVD.


Si on est certes heureux de retrouver le film d'Astier en bleu, on avoue tout de même une certaine perplexité devant ce choix éditorial : que cela soit au niveau de l'image ou du son, le cinéaste est bien loin de toute volonté de « grand spectacle ». On n'attendra donc en toute logique aucune démo technique sur cette galette ! Le piqué est d'une précision très satisfaisante, et la HD sied parfaitement aux quelques paysages suisses que l'on peut découvrir dans le film, mais comme prévu, on n'est jamais réellement bluffé par ce qu'on voit à l'écran, et ce ne sera probablement pas le disque à sortir si vous cherchez à convaincre un ami réticent des avantages et possibilités extraordinaires du format Blu-ray. Côté son, c'est du DTS-HD Master Audio 5.1, bien enveloppant, surtout lors des séquences extérieures.



Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :



Niveau suppléments, c'est à la fois un peu frustrant (c'est très peu garni et on n'apprendra rien sur le film), mais également foutrement intéressant. La featurette David et la musique revient en effet sur l'enregistrement de la musique du film, dirigée par Alexandre Astier lui-même, puisqu'il est musicien de formation. Et si on n'apprend finalement pas grand chose, il est littéralement fascinant de voir à l'œuvre cet artiste complet et perfectionniste, qui semble aussi secret qu'il est stakhanoviste.


Apport HD : Pas grand chose à redire niveau image et son, mais on aurait aimé plus de bonus !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire