Test : Spartacus : Les dieux de l'arène

Tonton BDM | 12 janvier 2013
Tonton BDM | 12 janvier 2013

Provoc jusqu'à l'absurde, Spartacus est une série qui multiplie les outrances dans le simple but de choquer le bourgeois, et d'enquiller les séquences « cool » et dégénérées. Bref, il s'agit du produit idéal pour les adolescents, forcément avides de découvrir les pelletées de nichons et les hectolitres de sang qui nous sont proposées au fil des épisodes de la série. Abominablement gore, monstrueusement sexuelle, extrêmement vulgaire, la mini-série Les dieux de l'arène nous narre les déboires du personnage de Batiatus, interprété par John Hannah, et de sa femme Lucretia, incarnée par la sublime Lucy Lawless (qui a réussi l'exploit de faire oublier son personnage de Xena la guerrière en l'espace de deux apparitions dans les séries Battlestar Galactica et Spartacus), dans une série d'événements se déroulant avant ceux narrés dans la première saison du show. Enchainant les rebondissements excessifs, proposant comme unique axe narratif une vaste surenchère dans le n'importe quoi, la mini-série fait la part belle aux délires sexuels et aux débordements gore absolument dégueulasses. Bref, c'est du total nawak, mais à force de partir dans tous les sens en en mettant partout, on finit par trouver ce joyeux bordel foutrement attachant.


Côté Blu-ray, le coffret édité par 20th Century Fox Home Entertainment nous propose une image précise et bien définie, avec un joli piqué, notamment sur les visages des acteurs. Les couleurs sont assez superbes, et les noirs affichent une profondeur étonnante. Niveau audio, chose étonnante chez Fox, les pistes sonores tant VF que VO sont proposées en DTS-HD Master Audio 5.1. Le dynamisme de l'ensemble est tonitruant, les effets surround fusent dans tous les coins et les voix sont bien réparties et toujours parfaitement claires.



Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :




Niveau suppléments, la section est bien remplie, mais ce n'est malheureusement que du très classique. Les nombreuses featurettes ne parviennent jamais à dépasser leur statut et restent malheureusement très superficielles. A peine retiendra-t-on le court sujet sur Lucy Lawless (Dans les coulisses avec Lucy Lawless), qui s'avère avoir un sacré humour sur elle-même et n'hésite pas à apparaître sans maquillage, ainsi que le bref montage de questions / réponses au Comic Con (Des questions posées aux acteurs), assez réjouissant dans son genre. C'est vraiment dommage car l'intégralité de la section bonus est non seulement proposée en VOST, mais également en 1080p (ce qui est rarissime pour des suppléments).


Apport HD : Ça charcle !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire