Test : 2 films de Fritz Lang - La cinquième victime

Christophe Foltzer | 30 décembre 2012
Christophe Foltzer | 30 décembre 2012

Bon, ben, va encore falloir passer à la caisse. Merci Wild Side. En même temps, que sommes-nous face au second coffret Classics Confidential de ce mois de décembre ? Pas grand-chose, il faut bien le reconnaître. D'autant que là, ça rigole plus, c'est de Fritz Lang qu'il s'agit, et plus particulièrement de ses deux derniers films américains : La Cinquième Victime et L'Invraisemblable Vérité, réunis dans un coffret-livre du plus bel effet, semblable à celui de Woman on the run peu de temps avant.

Dans cet article, nous allons nous pencher sur La Cinquième Victime. Pour le second film, reportez-vous à la critique correspondante.

 

Ce film est assez jubilatoire dans son genre, puisque sous couvert d'une chasse au meurtrier, Fritz Lang se coltine la presse américaine, la course au sensationnalisme, les mensonges et manipulations de l'humain pour arriver à ses fins et surtout, le voyeurisme du spectateur régulièrement titillé durant le film. Au milieu de tout ça, le journaliste vedette d'un groupe de presse qui essaye de résister aux sirènes du cirque médiatique pour se caser avec sa blonde. S'ensuit un film oscillant régulièrement de l'enquête au suspens, en passant par des moments de comédie pure bienvenus et faisant mouche, grâce notamment à un casting très solide (Dana Andrews ! Vincent Price !) et des personnages extrêmement fouillés. Ne reste plus qu'à y ajouter le savoir-faire de Fritz Lang et une photographie pas piquée des hannetons pour comprendre que nous avons affaire à un excellent film.

 

 

Pas besoin de permission pour consulter notre galerie, il suffit de cliquer sur la capture ci-dessous:

 

Le DVD propose un master restauré de toute beauté, dans son format d'exploitation, le Superscope, avec un noir et blanc aux petits oignons rendant justice à la superbe photographie du film et aux nombreux matte-painting qui le composent. Il faut savoir que le film a été tourné en 1.33 mais distribué en salles en 2.00. Wild Side nous gratifie donc de cette version, forcément plus adaptée aux écrans actuels mais ne s'est pas privé de joindre celle en 1.33 dans la section bonus. Malheureusement, cette dernière n'a pas bénéficié des mêmes soins que sa consœur et nous apparaît dans une qualité discutable, mais le film étant en tous points identique dans ses deux versions, nous n'allons pas nous en plaindre, la version 1.33 étant là essentiellement en tant qu'archive. Côté son, du classique une fois de plus avec une VO et une VF en 2.0 Mono, à la qualité plus que respectable, sans être exceptionnelle toutefois. A noter que la version 1.33 ne propose qu'une seule piste anglaise, sous-titrée en français.

 

Pour les bonus, outre le film en 1.33, donc, nous trouvons également une galerie contenant le matériel publicitaire de l'époque, des articles de journaux et autres photos d'exploitation. Mais le gros plus, c'est évidemment le livre joint aux deux DVD du coffret, et là, c'est du lourd : La nuit américaine de Fritz Lang, un ouvrage de 120 pages écrit par le critique et historien du cinéma Bernard Eisenschitz, qui revient dans un premier temps sur la carrière déclinante de Lang, le contexte dans lequel on été montés les deux films puis les détaille à tour de rôle en en révélant les moindres secrets, le tout richement illustré de photos, croquis préparatoires, extraits de scénario, découpages de différentes scènes. Et de conclure par l'incontournable galerie de matériel publicitaire mais précédée, s'il vous plaît, par la critique de La Cinquième Victime par François Truffaut, et celle de L'Invraisemblable Vérité par Eric Rohmer. Cela s'appelle la grande classe.

 

 

Encore un sans faute pour Wild Side qui confirme une fois de plus son statut d'éditeur passionnant et passionné, ne lésinant jamais sur les moyens pour réaliser des éditions à la hauteur des films qu'elles contiennent. Vivement la suite !

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire