Test : Gantz - Au commencement

Mise à jour : 22/09/2017 19:59 - Créé : 6 septembre 2011 - Tonton BDM
1 réactions

Adaptation live d'un manga bien gratiné niveau outrances (gore et sexe à tous les étages), Gantz - Au commencement va venir grossir les rangs du clan très fermé des films bourrés de qualités au dessus desquels flotte malheureusement l'ombre d'un récit graphique tellement barré et extrême que toute adaptation semblera forcément très adoucie. On rangera donc le film de Shinsuke Sato dans sa vidéothèque aux côtés du Wanted de Timur Bekmambetov, du Faust de Brian Yuzna ou du Coq de Combat de Pou-Soi Cheang.

 

Adios donc le cynisme, l'obscénité et l'ultra-violence de Gantz, on se concentrera ici davantage sur le concept et le côté très fun des missions, et puisque le rythme et la technique sont au rendez-vous, on aurait tort de faire la fine bouche devant ce qui s'apparente à une approche alternative et tout à fait recommandable de l'œuvre graphique de Hiroya Oku.

 

Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :

Gantz

 

Gantz - Au commencement sort donc cette semaine en Blu-ray, sous les couleurs de Wild Side. Et comme à son habitude, l'éditeur a fait un excellent boulot : le master est impeccable, la définition et le piqué sont tout à fait satisfaisants, même si pas forcément très spectaculaires : le film se déroulant essentiellement de nuit ou dans une pièce close, difficile par exemple de juger de la profondeur de champ ou du niveau de détail. Cela dit, la gestion des passages nocturnes est exemplaire.

 

Niveau son, l'éditeur propose comme à son habitude VO et VF en DTS-HD Master Audio 5.1, avec un très grand soin porté au mixage de la VF, qui tend à d'avantage spatialiser les voix que sa grande sœur la VO. Le film étant assez riche en séquences d'action spectaculaires, le mixage très dynamique envoie le bois, et le caisson de basses fait vraiment des merveilles durant la dernière séquence.

 

Côté bonus, notre enthousiasme sera plus modéré : on a droit à un mini making of souvent amusant, mais on aurait aimé d'avantage de précisions sur la genèse du projet, sur les concessions faites à l'univers trash créé par Hiroya Oku, etc, etc. Dommage, car l'édition Blu-ray japonaise du film comportait un sacré lot de suppléments (commentaire audio, interviews, making-of...). Cela dit, il faut noter également que Wild Side annonce la suite du film pour 2012.

 

Apport HD : une curiosité SF/action dans un bel écrin HD, à découvrir de toute urgence donc !

 

Résumé

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire