Test : Un balcon sur la mer

Tonton BDM | 19 avril 2011
Tonton BDM | 19 avril 2011

Amateurs de films de tape au cœur desquels les mâchoires se brisent sous les coups répétés d'un robot humanoïde et psychopathe avide de sang, amoureux de gros son pour qui le doux vrombissement des rotors d'une installation 5.1 surboostée sonne comme de la poésie, thuriféraires de séries Z décomplexées dans lesquelles les actrices se retrouvent la poitrine dénudée pour le moindre prétexte, passez votre chemin, Un balcon sur la mer n'est pas fait pour vous.

 

Mais n'est-ce pas là un raccourci un peu lapidaire ? Ne s'agit-il pas là de préjugés manichéens, tout juste dignes de nos confrères d'Excessif (paix à leur âme) ? Nous à Écran Large, on aime à réduire en miettes les idées reçues. Comme le déclarait encore récemment Sandy Gillet, galvanisé par sa toute nouvelle vie de patachon célibataire, « faut s'ouvrir, Tonton, faut s'ouvrir ! » (je tiens à préciser que cet état n'est que temporaire, le temps des vacances scolaires de Pâques ! NDSG). C'est également d'ailleurs ce que conseille Rocco Siffredi aux stagiaires sur ses tournages, me souffle-t-on à l'oreille. Fort de ces conseils précieux, l'auteur de ces lignes a donc tenté, non sans mal, de « s'ouvrir » au cinéma de Nicole Garcia avec le visionnage d'Un balcon sur la mer, servi cela dit par un Blu-ray de qualité, qui propose une belle définition, un joli piqué (si on excepte un ou deux plans) et bénéficie d'une excellente profondeur de champ, magnifiant les superbes paysages de la Côte d'Azur qui nous y sont complaisamment dévoilés.

 

Plus surprenant encore, le film de Nicole Garcia s'offre même un mixage DTS-HD Master Audio 5.1 là où la VF d'Iron Man 2 n'y avait pas droit (va comprendre, Charles...) ; alors bien sûr, on est loin de la piste HD de démo, mais le mixage affiche une belle présence grâce à ses moments les plus immersifs (cours d'école, scènes en extérieurs...).

 

Le gros morceau des bonus se compose d'un long documentaire sur Nicole Garcia, au coeur duquel la vieille femme revient sur sa carrière et plus particulièrement sur la genèse d'Un balcon sur la mer. Ceux qui sont tombés sous le charme du film trouveront sans doute tout cela passionnant, les autres... Omniprésent dans le film, Jean Dujardin se révèle le grand absent des suppléments. Dommage, il imite tellement bien le chameau...

 

 

Apport HD : Visible, même si le sujet et le ton même du film n'incitent pas forcément à un visionnage dans de telles conditions.

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire