Test : Fleur du désert

Ilan Ferry | 13 septembre 2010
Ilan Ferry | 13 septembre 2010

Cette jolie fleur bénéficie d'un beau  master aux teintes tour à tour solaires (les paysages somaliens) et grisâtres (Londres et son mauvais temps si atypique). L'ensemble tient bien la route via une définition on ne peut plus correcte, des contrastes  à l'avenant et une palette chromatique parfaitement respectée. On dénotera ici et là quelques rares défauts de compression mais rien qui n'entache le plaisir de la vision. Si l'on occulte l'insupportable musique à base d'orchestrations lénifiantes (et particulièrement bien mise en valeur ici), les pistes son demeurent plutôt agréables à l'oreille. Que ce soit en anglais ou en français les mix Dolby Digital 5.1 font preuve d'un beau relief privilégiant comme il se doit les dialogues. Bien que tourné en anglais, le film a été réalisé par une cinéaste d'origine allemande. Ainsi on ne sera pas étonné de voir que la plupart des bonus sont en langue germanique.

 

Passé cette première surprise, les suppléments se révèlent assez intéressants : le making of, plutôt complet ne mégote pas sur les informations tandis que les scènes coupées montrent l'étendue des sacrifices auxquels la réalisatrice dut concéder (le montage initial faisait 3h40). Mais le supplément le plus pertinent reste celui consacré à l'association Equilibres et Populations qui se démène pour mettre fin à cette pratique barbare qu'est l'excision.

 

Cliquez sur la capture pour accéder à notre galerie HD

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire