Test : Rapt

Stéphane Argentin | 16 mars 2010
Stéphane Argentin | 16 mars 2010

En termes de suppléments, on regrettera amèrement que le duo Lucas Belvaux / Yvan Attal n'ait pas été réuni dans un commentaire audio tant les deux hommes savent se montrer intéressants dans les deux bonus respectifs que sont les photographies de repérages pour le premier et un entretien pour le second.

 

Apport HD : Image et son font honneur au support. Dommage que les bonus ne soient pas à la hauteur.

 


Rapt se scinde en trois grandes entités visuelles : la première moitié du récit où le personnage interprété par Yvan Attal est séquestré dans un lieu très peu éclairé à l'exception d'une lampe ou deux. La seconde moitié où il se retrouve dans un cachot déjà plus lumineux. Enfin, s'ajoutent à cela toutes les scènes à l'extérieur de ces deux geôles, entre rançon en bord de mer, filature en plein ciel et autres intérieurs luxueux. Dans les trois cas de figures, l'encodage HD est au mieux de sa forme avec des contrastes très bien gérées et des noirs optimums (très appréciable pour toutes les scènes de pénombre), une profondeur de champ au rendez-vous (cf. les deux séquences susnommées : la rançon et la filature) et une précision pointue à tout moment. Tout juste pourra-t-on reprocher une ou deux micro-taches de copie à certains endroits (pour les regards les plus aiguisés et/ou les diffuseurs de grande taille).

 

 

Accédez à la galerie en cliquant sur les captures ci-dessous

 


Côté son, la VF DTS-HD Master Audio 5.1 fait surtout la part belle à la musique avec une magnifique amplitude frontale très discrètement relayée au niveau des Surround (cf. là encore la scène de filature et son crescendo musical). Cette exception multicanaux mise à part, la totalité du mix se déroule bien entendu sur la façade avant compte tenu du traitement intimiste et dramatique du sujet. Pour autant, bon nombre d'effets viennent se nicher sur les trois voix en question avec une grande précision et un excellent découpage tandis que les dialogues, entité phare du film s'il en est, sont parfaitement audibles en toutes occasions.

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire