Test : Coffret Koji Wakamatsu - Vol. 1

Nicolas Thys | 16 octobre 2009
Nicolas Thys | 16 octobre 2009

En supplément, l'éditeur ne propose que 4 préfaces. Elles donnent à chaque fois la parole à un cinéaste français à l'univers assez particulier et qui a pu être plus ou moins marqué par le style du réalisateur japonais : Jean-Pierre Bouyxou, Lucile Hadzihalilovic, Damien Odoul et Marina de Van. Si ces entretiens, trop courts, sont intéressants, on aurait aimé quelques documents supplémentaires sur le réalisateur, ou d'autres analyses un peu plus approfondies.

Evénement pour les nippophiles et cinéphiles en général. Blaqout commence une édition de des films d'un cinéaste à la réputation sulfureuse : Koji Wakamatsu. 14 titres sont prévus et le premier coffret, d'une bonne qualité technique compte tenu de l'âge des films, de leur rareté et de leur conditions de production, en réuni déjà 4.

 

Le rendu de l'image des œuvres de ce coffret est homogène. L'image est plutôt propre, la restauration effectuée par l'éditeur est hautement perceptible malgré quelques légers défauts dont on ne peut tenir rigueur. Les contrastes sont corrects, le noir et blanc est magnifique. Seules les couleurs sont parfois un poil trop ternes. La définition générale est honnête mais aurait méritée d'être travaillée plus en détail.

 

Les films sont proposés dans un DD mono de bonne qualité. Un léger souffle se fait entendre par moment mais rien de bien important. Les bandes son de chaque film ont été nettoyées et les voix sont claires et précises. L'ensemble manque toutefois un peu de dynamisme.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire