Test : The Wrestler

Laurent Pécha | 23 septembre 2009
Laurent Pécha | 23 septembre 2009

Bien sûr qu'on espérait beaucoup mieux pour un tel chef d'œuvre. D'autant plus que Mickey Rourke est totalement absent des débats si ce n'est les images sur le plateau issues du making of. Un making of d'ailleurs très réussi au demeurant puisque tourné à l'image du film, sur le vif, captant les intentions de chacun (hormis donc Rourke et Tomei) et montrant à quel point The Wrestler est un petit film fait à l'énergie et la passion.

L'autre bonus de cette édition, est une table ronde donnant la parole à d'anciens ou d'actuels catcheurs à qui l'on demande leur avis sur le film. Verdict sans appel : The Wrestler est une œuvre criante de vérité. Un reportage un peu long mais qui permet de rappeler la justesse du film d'Aronofsky.

Manque à l'appel par rapport à l'import US, la chanson de Bruce Springsteen. Bien dommage !

 

Apport HD : Nul niveau interactivité. L'image offre un rendu des couleurs plus éclatant et une gestion des parties sombres (boîte de nuit) plus homogène. Mais c'est surtout la section sonore qui y gagne avec une piste anglaise DTS HD Master Audio 5.1 magnifique.

 

On apprécie d'entrée que les possibilités accrues du Blu-ray n'aient pas eu comme résultat de lisser l'image de The Wrestler. Le film de Darren Aronofsky dispose d'un petit budget qui joue sur un éclairage naturel, pris sur le vif. L'image est ainsi volontairement granuleuse et la lumière se rapproche au plus près de la réalité. Le rendu n'est donc pas spectaculaire et les amateurs de belles images devront faire avec. Ils pourront plus s'extasier lors des séquences de catch où les tenues flashy des combattants ou le sang qui coule sur leur corps, se voient offrir une belle saturation des couleurs. C'est donc plus dans les différentes tonalités chromatiques que le Blu-ray pourra déconcerter mais en cela, il respecte parfaitement les intentions esthétiques du réalisateur et son équipe. Par rapport au DVD, le surplus de définition apporté par le transfert 1080p s'apprécie avant tout sur les gros plans de Mickey Rourke, l'émotion étant alors à son comble.

 

 

Le vrai plus du Blu-ray se situe bien du côté de sa section sonore. Enfin de sa piste sonore serait on tenté d'écrire puisque la piste française de The Wrestler fait perdre tout intérêt au film. Impossible de rentrer dans le film avec le doublage effectué sur Mickey Rourke. La voix du doubleur français, Michel Vigné (qui a déjà doublé le comédien pour Sin City pourtant) ne convainc jamais. Pire, elle donne l'impression d'être dans un mauvais téléfilm. Comme les autres comédiens ne sont guère mieux lotis, le résultat est d'une médiocrité abyssale.

Cap donc sur la VO et son mix DTS HD Master Audio 5.1 qui bénéficie d'une ouverture des canaux extrêmement généreuse. Lors des combats de catch, on est totalement au cœur de l'arène avec une utilisation imposante des surround. La répartition entre ambiances et dialogues est exemplaire et la dynamique d'ensemble toujours excellente. Une totale réussite !

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire