Test : Battlestar Galactica - Saison 1

Stéphane Argentin | 21 septembre 2009
Stéphane Argentin | 21 septembre 2009

Si les DVD pouvaient paraître un peu avare côté bonus, il en va tout autrement avec le Blu-ray. Jugez plutôt : pas moins de 9 commentaires audio sur les 13 épisodes que comptent la première saison auquel s'ajoute celui sur le pilot, plus d'une heure de scènes coupées, un long making of (près de 70 minutes). Et encore, tout ceci n'est que la surface émergée de l'iceberg. Car l'éditeur a mis les petits plats dans les grands pour la sortie française avec quantité de petits « plus » par rapport à l'édition US. Outre le fait de proposer l'intégralité des bonus en VOSTF, les sous-titres en question arborent différentes couleurs en fonction de l'intervenant au cours des commentaires audio (le réalisateur Michael Rymer et les producteurs David Eick et Ronald D. Moore) auquel s'ajoute une petite photo avec le nom de la personne en train de s'exprimer. Tout simple mais encore faillait-il y penser.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

Le pilot propose par ailleurs du Picture-in-Picture avec quantité d'interviews et d'images des coulisses du tournage tandis qu'une option baptisée L'Oracle dispense bon nombre de renseignements en tout genre sur les personnages ou les vaisseaux sur l'ensemble des épisodes, le tout en français manuscrit à l'écran. De surcroît, pour ceux qui préfèreraient tout découvrir d'un seul coup, sachez que ces informations ont été regroupées sur le 4ème disque (14min 07s). Enfin, les mélomanes apprécieront également la possibilité de pouvoir se délecter de la bande originale du pilot (68min 50s, disque 1) et de la saison 1 (79min 01s, disque 4) proposée en DTS-HD Master Audio 2.0. Mais cette avalanche de bonus ne serait rien sans la richesse des propos de Ronald D. Moore, véritable maître d'œuvre du show qui maîtrise à la perfection l'art du commentaire audio et n'a pas son pareil pour nous détailler les coulisses de sa création. Cerise au sommet du gâteau : l'animation 3D qui nous amène au menu principal lors de l'insertion de chaque disque est du plus bel effet.

 

Apport HD : Non content de voir débarquer l'une des plus grandes séries de l'histoire du petit écran sur le support, ce premier coffret Blu-ray de Battlestar Galactica affiche des caractéristiques impressionnantes à tous les niveaux : image, son et bonus. Un must have.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

Ceux qui avaient déjà eu l'occasion de découvrir le coffret HD-DVD de la première saison de Battlestar Galactica (BSG en abrégé) se souviennent sans doute du message d'avertissement quant au rendu HD très particulier qui respectait les intentions photographiques originelles de la série. Un tel message est à nouveau de rigueur lors du lancement du pilot du coffret Blu-ray tandis que Ronald D. Moore en personne nous précise au cours d'une introduction qu'il a lui-même supervisé ledit coffret et que la série a été filmée à l'aide de caméras HD depuis le tout début. Dès lors, il semble assez difficile de trouver à redire à cette image si particulière, mélange de grain abondant et de bruit vidéo quasi-interrompu. BSG a été voulu ainsi à l'origine : une photographie très crasseuse, granuleuse, alternance de zones d'ombre et de séquences baignées de lumière aveuglante mais aussi de vaisseaux 3D cabossé combinée à une caméra déstabilisée et déstabilisante lors des combats spatiaux. Certains diront que le rendu en pâti (les couleurs ne brillent pas de mises feux, la définition et la profondeur de champ sont limitées par les partis-pris artistiques...), d'autres que la série n'ait jamais apparu aussi étincelante à l'écran et fait désormais d'autant mieux ressortir les visages en souffrance et le look rétro-futuriste du show.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

 

L'approche « profil bas » déjà constaté depuis les tous débuts en DVD en matière de son se retrouve ici, à savoir qu'il ne faudra pas s'attendre à du mix 5.1 façon Star Wars lors des empoignades intergalactiques, notamment en termes de Surrounds ou encore de canal de graves, tous deux exploités avec parcimonie. En revanche, la façade avant fait désormais d'autant plus forte impression que le gain en termes de dynamisme et de puissance conféré par le DTS-HD Master Audio est palpable à plus d'un titre, notamment du côté de la très riche B.O. qui prend désormais une amplitude peu commune tandis que les dialogues, autres entités phares du show, se dessinent de façon beaucoup plus claire et distincte. Si l'on pourra louer l'effort consenti par l'éditeur pour proposer une VF DTS-HD Master Audio 5.1 (phénomène suffisamment rare sur le support pour être souligné), celle-ci se révèle malgré tout très en deçà de son homologue VO (ampleur, dynamique...). Les effets (Surrounds notamment) demeurent toutefois identiques. Un moindre mal au regard du coffret DVD de la saison 1 qui ne proposait même pas de VF en 5.1.

 

Cliquez sur la capture pour la voir en HD

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire