Test : Le Transporteur 3

Flavien Bellevue | 5 août 2009
Flavien Bellevue | 5 août 2009

Les suppléments ne sont pas légions sur ce DVD du Transporteur 3 mais ils pourront vous donner une idée du défi de ce tournage malgré leur brièveté. Nous sauront trop vous conseiller le commentaire audio d'Olivier Mégaton car vous y trouverez le plus d'informations ; le Making of (16/9, 20min 04s) et le Storyboard (16/9, 2min 46s) complètent encore plus l'ensemble de la production pour le premier et le travail de préparation pour le second. Retrouverez leurs tests sur l'édition Blu-ray.

 

 

La suite se termine avec trois modules : La voiture (16/9, 3min 18s), Les décors (16/9, 2min 09s), Les effets spéciaux (16/9, 2min 32s). Disponible ici séparément, ces courtes vidéos ont été intégrées sur le Blu-ray dans le commentaire audio/vidéo du réalisateur. Chacun de ces clips montrent l'évolution des éléments des cascades (la voiture), de l'élaboration de la maison de Frank Martin et du train (les décors) et le tournage de l'arrivée de la voiture sur le train et de l'explosion finale (les effets spéciaux). Le commentaire du metteur en scène est à écouter pour plus d'explications autrement, les clips ne comportent que la musique du film. Pour finir, vous aurez droit en guise d'introduction à ce DVD aux bandes-annonces d'Envoyés très spéciaux et de Banlieue 13 Ultimatum.

Tout le potentiel du DVD est aisément exploité ici. Le transfert de l'image de Giovanni Fiore Cotellacci est un régal de tous les instants. Couleurs chaudes équilibrées, noirs profonds, définition ultra piquée, il faudra vraiment chercher la petite bête pour trouver un défaut à cette image. L'encodage Mpeg2 est alerte et ne failli même pas durant les séquences d'action et maintient un grain d'origine subtil. Si votre lecteur DVD vous le permet, l'upscale en 1080p sur ce titre n'est pas une mauvaise idée.

 


 

 

 

Pour cette sortie DVD, l'éditeur a décidé de satisfaire tout le monde avec une petite plus-value pour la version française. Direction les pistes Dolby Surround 2.0 française et anglaise qui sont une mise en bouche des pistes 5.1. Malgré la stéréophonie, dialogues, effets et musique se détachent et se mélangent en harmonie. Aucune différence n'est à noter entre les deux langues. Nous montons un cran au-dessus avec la tonitruante piste Dolby Digital 5.1 anglaise parfaitement balancée et qui a été égalisé à un niveau appréciable. Les coups de feu et de poings fusent dans tous les sens avec une dynamique de poids lourd. Les amateurs de VF seront aux anges car ils passeront directement à du DTS mi-débit qui distance un peu, la piste DD 5.1 anglaise. L'ensemble est revu à la hausse avec des dialogues bien plus présents, une plus grande précision des effets et les partitions d'Alexandre Azaria plus soulignées.

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire