Test : Amistad

Laurent Pécha | 25 mars 2006
Laurent Pécha | 25 mars 2006


Devant la pauvreté et surtout le bâclage absolu de cette édition, les détracteurs du film pourront dire que l'éditeur s'est mis au diapason. Mais objectivement, on peut surtout écrire que Dreamworks se moque totalement du DVDphage. Au delà des menus minables, comment peut-on accepter que les deux malheureux bonus proposés ne disposent d'aucun sous-titre français. Passe encore pour la bande-annonce puisque cela reste encore monnaie courante (notamment chez Warner) mais cela est totalement inexcusable pour le making of. Dommage car sur sa durée quelque peu conséquente (presque 27min), ce dernier permettait de découvrir de nombreuses images du tournage et notamment de voir Spielberg en action (ce qui est nettement plus rare ces derniers temps dans les modules formatés de Bouzereau).

 

La seule bonne note de cette édition minimaliste provient de la technique du DVD. De ce côté-ci, il est difficile de faire la fine bouche. À partir d'un master quasi impeccable (quelques rares points noirs), l'image s'appuie sur une compression sans véritable faille (malgré la durée conséquente du film) et offre outre une définition solide, des contrastes parfaitement appuyés ainsi qu'une saturation des couleurs exemplaire.

 

Si on peut regretter que contrairement au zone 1, l'éditeur ne nous ait pas offert la possibilité d'écouter le film en DTS, le rendu des pistes DD 5.1 a de quoi faire oublier cette petite déconvenue. Hormis une ouverture spectaculaire où toutes les enceintes sont mises à contribution offrant une expérience multi-canal aussi enveloppante qu'efficace, l'ensemble de la bande-son est avant tout axé sur les dialogues. Que cela soit en VO ou VF, le rendu n'en demeure pas moins convaincant de bout en bout grâce à une belle homogénéité et une voie centrale qui détache brillamment les voix des acteurs.

 

Résumé

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire