Sidonis en route vers le Futur

Tonton BDM | 16 juillet 2014
Tonton BDM | 16 juillet 2014

Déjà riche d'une belle collection « Western », Sidonis vient de prendre la décision, sous la houlette d'Alain Carradore, de se lancer dans une nouvelle collection de DVD et Blu-ray consacrée à la science-fiction. Une très bonne initiative, d'autant plus que le genre est globalement encore mal aimé et représenté en France. Les trois premiers titres de la série sont déjà disponibles, et il faut admettre que s'ils ont certes des défauts, ces trois films ont le mérite de proposer trois visions de l'avenir et de la SF en général pour le moins différentes, et augurent du meilleur pour la suite de la collection.

 



Le premier film est pour le moins inattendu : il s'agit de La révolte des Triffides, réalisé par Steve Sekely et Freddie Francis en 1963. Dans un esprit très proche de la SF made in Hammer dans les années 50, cette sucrerie cinématographique un poil surannée s'avère rapidement tout à fait charmante. Avec sa menace composée d'extra-terrestres ayant l'apparence de plantes vertes, le jeu désuet des acteurs, ses raccourcis narratifs aberrants et ses effets spéciaux d'un autre âge, La révolte des Triffides plaira aux amoureux des films de genre old school, qui seront littéralement aux anges devant le master proposé par l'éditeur, qui, malgré quelques tâches et autres inévitables outrages dus au temps, s'avère tout à fait satisfaisant pour un film de cette époque. En avant-programme, Sidonis nous prévient que le format du film n'est pas respecté à la lettre, mais que le master proposé sur le DVD est le seul disponible. En effet, si le format Cinemascope est bien respecté (en 4/3 malheureusement), l'image semble légèrement anamorphosée, mais rien de rédhibitoire cela dit. Seule la VO est disponible (propre et sans trop de bavures), et les sous-titres ne posent pas de problème sauf dans le cas des « œ », qui n'apparaissent pas à l'écran.

 

 
 

 





Deuxième film de cette sélection, Les rescapés du futur (Futureworld, Richard T. Heffron, 1976) est un film nettement plus connu des cinéphiles français, notamment grâce à sa large exploitation vidéo en VHS dans les années 80/90. Curieusement, il restait jusqu'ici absolument inédit en France en DVD. Suite directe de Mondwest, le film a souvent été vendu sur la présence au générique de Yul Brynner, qui jouait le pistolero déglingué du premier film. S'il apparaît bien dans le film (à l'occasion d'une mémorable scène de rêve érotique), Brynner et son personnage n'est qu'un élément très anecdotique - et pour tout dire largement dispensable - du récit, qui se déroule très bien sans lui. Proposant régulièrement des idées amusantes (à défaut d'être révolutionnaires), Les rescapés du futur se laisse suivre comme une curiosité, d'autant plus facilement que le master proposé par Sidonis pour le DVD s'avère excellent. Format respecté, préservation du grain cinéma, il n'y a pas grand chose à redire, d'autant plus que l'éditeur nous propose en plus de la VO sous-titrée la croustillante VF d'origine.

 

 
 

 





Troisième et dernier film de cette première vague spatiale initiée par Sidonis, Lifeforce - L'étoile du mal (Tobe Hooper, 1985) est également le seul à bénéficier d'une exploitation sur support Blu-ray. Bien connu des adolescents des années 80 pour être le film « avec Mathilda May à poil », cette incursion de Tobe Hooper dans le petit monde de la SF possède, presque trente ans après sa réalisation, les mêmes qualités et les mêmes défauts qu'à sa sortie. Certains spectateurs risquent en effet d'être un peu déstabilisés par l'aspect série B complètement foutraque et fourre-tout du métrage, mais force est de reconnaitre le soin général apporté à l'entreprise : qu'il s'agisse de la photo, des effets spéciaux ou de la réalisation à proprement parler, tout a été fait de façon à ce que le film traverse les époques sans trop de dommages. Ce soin apporté à l'image est d'ailleurs relativement bien traité par le transfert Blu-ray, qui nous propose un piqué d'une précision étonnante ; même si l'image a assurément subi un lifting à grands coups de réducteur de bruit, le résultat représente tout de même une belle « renaissance » visuelle par rapport au DVD zone 1 édité par MGM. Petit regret, le Blu-ray édité par Sidonis est encodé en 1080i. Côté son, la VO est proposée en DTS-HD Master Audio 5.1, tandis que la VF n'a droit qu'à un mixage DTS-HD Master Audio 2.0 ; il faut noter que le film est proposé en version director's cut, dont certains passages n'ont jamais été doublés en français.



Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :




Chaque galette comporte également une riche présentation vidéo du film, écrite et déclamée pour les besoins de la collection. En conclusion, on peut dire que cette première vague de DVD / Blu-ray « Trésors de la science-fiction » initiée par Sidonis s'avère une belle réussite, nous présentant trois époques et autant d'aspects de la série B de SF.



On ne peut maintenant que souhaiter que l'éditeur français continue sur sa lancée en nous proposant d'autres petits trésors de la série B de science-fiction, tels que Apocalypse 2024 (A boy and his dog, L.Q. Jones, 1975), petit chef d'œuvre et véritable précurseur de Mad Max 2, le formidable et ésotérique Abattoir 5 (Slaughterhouse Five, George Roy Hill, 1972) ou encore le priapique et dégénéré Hardware (Richard Stanley, 1990), qui feront à coup sûr le bonheur des amateurs de ce genre cinématographique toujours un peu à l'écart du temps et des modes.

 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire