Vague Hammer en Blu-ray : Premiers titres & screenshots

Tonton BDM | 28 avril 2014
Tonton BDM | 28 avril 2014

On vous en a déjà parlé il y a quelques mois, la Hammer débarque sur support haute définition le 6 mai, et on a profité du week-end pascal pour visionner les trois titres que l'on avait déjà sous la main, à savoir Les sévices de Dracula, Comtesse Dracula, et Le club des monstres, qui n'est pas une production Hammer mais un des derniers films de la Amicus, sa Némésis de toujours.


On ne vous fera pas languir plus longtemps : notre impression est globalement positive, et quel plaisir de revoir ces films ! Si l'on excepte un encodage en 1080i (qui fera grincer quelques dents) et les outrages dus au temps, on se montrera même parfaitement enthousiastes devant le résultat, et très curieux de redécouvrir les deux derniers films de la sélection proposée par Elephant Films.


Le film le mieux loti des trois côté image est également -et bien malheureusement- le moins bon de la bande : Le club des monstres nous propose en effet une copie de toute beauté, respectueuse du léger grain d'origine, avec un beau piqué et des couleurs qui en envoient plein les mirettes (et il faut dire que le film, avec ses ambiances disco sur le retour, est carrément haut en couleurs). VF et VO en mono d'origine.


Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :



Si les premières minutes des Sévices de Dracula laissent craindre le pire (fourmillements excessifs, noirs bouchés), on se rassurera en se disant que le rendu HD du s'améliore au fil des séquences. La rareté du film, mêlée au plaisir indicible de pouvoir enfin revoir cette petite pépite déviante, nous feront donc fermer les yeux sur le traitement des couleurs, qui manque peut-être un peu de panache (noirs manquant de profondeur et virant parfois vers le bordeaux, teintes un peu trop accentuées modifiant parfois la couleur des yeux des actrices d'une séquence à l'autre), ainsi que sur certains petits défauts de compression. L'essentiel est que nous n'avons jusqu'ici jamais pu voir le film dans de si bonnes conditions. VF d'époque et VO en mono d'origine, sans problèmes.


Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :



S'il marque, avec le tournant des années 70, les débuts du déclin pour la Hammer, Comtesse Dracula n'en reste pas moins un petit plaisir pour tout amateur du studio anglais. Et Elephant nous propose de redécouvrir le film dans une copie plutôt en forme, la définition affiche une belle précision, le grain d'origine est préservé, les couleurs sont naturelles. Seuls les noirs sont légèrement bouchés, et le master propose malheureusement quelques points blancs liés au temps. Comme sur le DVD sorti en France il y a quelques années, seule la VO est disponible, en mono d'origine.


Accédez à la galerie en cliquant sur la capture ci-dessous :



Il est à noter également que les trois galettes sont proposées dans des éditions Combo Blu-ray + DVD, avec chacune une surjaquette aux couleurs de la « collection Hammer Films ». On espère que les quatre films du studio seront vite suivis par d'autres, la distribution des œuvres de la Hammer ayant toujours été en France particulièrement chaotique, les films du studio étant disséminés sous les couleurs de nombreux éditeurs vidéo, allant de Warner à Metropolitan en passant par StudioCanal.


Chaque Blu-ray comporte également une présentation du film par le vétéran Alain Schlockoff, fondateur de L'écran fantastique. Passionné mais un peu brouillon, le bonhomme délivre un flot d'informations assez conséquent, allant de la simple anecdote aux éléments d'analyse plus poussés et intéressants. Un beau travail de synthèse, qui aurait cela dit peut-être gagné à être un peu plus ramassé.


Apport HD : ces trois premier titres de la vague Hammer ne sont certes pas parfaits techniquement parlant, mais ils pulvérisent à l'aise toutes les éditions SD antérieures ; et le plaisir de redécouvrir ces films dans de bonnes conditions l'emporte sur toute autre considération !



Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Aucun commentaire.
votre commentaire