Tomer Sisley (Largo Winch)

Créé : 20 juillet 2009 - Jean-François Erdeven
Image 402657
0 réactions

Pour la sortie DVD et Blu-ray de Largo Winch, retour avec Tomer Sisley sur le premier opus et sur la suite des aventures de Largo actuellement en préparation...


Largo Winch a réalisé 1,8 millions d'entrées, content du résultat ?

Content oui, je n'avais aucune attente particulière. Tout le monde m'en parlait, à partir du moment où les critiques étaient plutôt bonnes, mon pari était déjà gagné. Je ne pouvais pas être déçu dérrière. 1,8 millions de personnes c'est énorme. Je suis encore plus content que le film ait été une des meilleures ventes à l'étranger. Mis à part Israël, je sais pas s'il y a un pays acheteur de film qui ne l'a pas acquis. En Hongrie, en Russie, je reviens de Bangkok et de Hong-Kong, il sera vendu en Chine, ça a été vendu partout.

 

Il est clairement conçu pour ça...

Pas tant que ça, il y avait beaucoup de français à l'intérieur, ce n'était pas un film tourné en anglais. Le fait qu'il y ait 50% de français à l'intérieur c'est super important. C'est clairement pas fait pour l'international sinon ce serait en anglais, ça me paraît évident.

 

Mais le film a un aspect international sans que ce soit péjoratif...

Le but était d'abord de faire un bon film. Jérome (Salle, le réalisateur ndlr) voulait faire un film qui lui plaise, c'est ce qu'il a fait. Je n'ai pas le souvenir d'une seule personne travaillant sur ce film qui ait pensé à l'international à tout prix.

 

Il y a un côté concurrence avec les américains, pour cinq fois moins cher on arrive à un résultat spectaculairement équivalent. Tomer Sisley coûte moins cher que Daniel Craig...

Y'a pas que Tomer qui coûte moins cher.

 

largo

 

Tout le monde coûte moins cher. Et Largo Winch 2, ça donne quoi ?

J'ai lu la version du scénario qu'on ne donne pas aux acteurs, ce n'est pas celle qui sera tournée, c'est bien mais il y a plein de travail à faire dessus. Il y a un tome qui s'appelle La Forteresse de Makiling, qui se déroule en Birmanie, et le scénario s'en inspire. Je pèse mes mots quand je dis inspiré, ce n'est pas exactement la même chose. L'idée du 2 : après avoir choisi de reprendre le groupe W, Largo a le pouvoir mais que va-t-il en faire? Il va prendre une très grosse décision et ça va mal se passer.

 

Plus d'action pour cette suite?

Il y a des chances pour qu'il y en ait un peu moins, la crise est passée par là. Certains postes coûtent plus chers, moi évidemment mais d'autres aussi. Cela laisse moins d'argent pour ce qui coûte cher.

 

Il n'y a pas eu de contrat pour plusieurs films?

Ils l'ont décidé comme ça. Ce qui faut retenir c'est pas que je coûte plus cher, je ne gagne pas une fortune, mais qu'avec la crise l'argent est plus difficile à trouver pour tourner des films de cette envergure là que des films à dix millions. Donc si on arrive à trouver de l'argent pour faire le 2, on n'aura pas assez pour faire exploser toute une ville... Et quand j'en ai parlé avec Jérôme, il m'a dit « on n'est pas un film d'action, c'est pas le but », donc faut pas aller jouer sur le terrain des films d'action, ce n'est pas notre truc. On est une franchise de Largo Winch et on essaye d'amener l'essence de ce qu'est Largo Winch. Jérôme pense que c'était peut-être une erreur de montrer autant d'action dans les bandes-annonces, parce que le public des films d'action, on ne l'a pas eu. Ce sont pas les jeunes de 14 ans qui sont venus voir le film, c'était plutôt des mecs de 25-30 ans. Ce qu'on sait faire, c'est l'histoire et le côté profond, donc c'est peut-être une erreur de repartir dans la surenchère pour le 2. Il y a une grosse scène d'action que j'adorais qui n'a pas été faite pour une question de budget et finalement Jérôme s'est fait une raison.

 

largowinch

 

Dans le making-of du DVD, Alain Figlarz (le coordinateur des cascades) se réjouit du 2 et de ses futures scènes d'action, il va être déçu...

 

Il y en aura quand même mais ce sera pas L'Arme fatale 4 dans lequel il y a trois fois plus d'action que dans L'Arme fatale.

 

Dans le premier, le style de combat de Largo est félin, à l'instinct. Là après avoir voyagé dans le monde il pourrait connaître de nouvelles techniques de combat comme le krav-maga. C'est un nouveau challenge...

Ca me va, je pratique, j'y vais trois fois par semaine, au contraire ça me fait plaisir.

 

Sur le tournage tu étais sans cesse solicité, entre la première et la deuxième équipe...

A Hong-Kong le rythme de travail était tellement intense. On n'est pas au club-med, faut enchaîner. Ce n'est pas des journées 12h-16h, tu te lèves à 4h du matin et tu va te coucher au mieux pour 11h du soir.

 

Et sur le 2, les assurances ne vont pas te dire non pour certaines cascades, on le voit avec Daniel Craig qui de Bond en Bond en fait moins.

A priori non, je devrais pouvoir faire mes cascades. Il y a une cascade, une bagarre en chute libre, là si on me l'enlève j'ouvrirais vraiment ma gueule. On a déjà parlé de comment la tourner, ça devrait le faire.

 

winch

 

On sent que tu prends du plaisir, un côté grand enfant insouciant. Pour de telles cascades faut avoir confiance dans l'équipe de tournage...

Oui mais c'est pas de l'insouciance, c'est de la confiance. Je sais qu'un cascadeur l'a déjà fait avant moi, c'est comme de la chute libre si tu commences à te poser trop de questions, genre si ton parachute va fonctionner, tu ne vas pas le faire. Mon premier saut en chute libre, il était assez étonnant parce que c'était en PAC, deux personnes qui sautent avec toi en même temps, mais personne n'est attaché à toi. Quand on voit le saut des deux autres ils sont tétanisés, tu vois mon saut j'ai un grand sourire. Je sais que des milliers de personnes l'on fait avant moi et des milliers de personnes le feront après moi. Donc il faut le faire le plus calmement possible, et c'est là où ça se passe le mieux. Je crois que je suis le pilote d'hélico qui a passé son brevet le plus vite en France, c'est le même principe, je suis très serein. Cela a peut-être un rapport avec la scène, mais j'arrive à être très calme.

 

Pour revenir à Largo, tu te vois faire plusieurs films ou dire stop rapidement.

Je ne vais pas faire Largo 17.

 

Entre le 17 et le 4, avec un personnage si riche, on a pu voir dans la franchise James Bond des acteurs qui reprennent le rôle pour plusieurs films. Un Largo 10 n'est pas forcement gênant, il y a de la ressource...

Un film prend déjà deux ans, Largo 10 ça fait 20 ans, j'aurai 55 ans...

 

 

Tomer Sisley

 

 

Harrisson Ford en Indiana Jones...

Oui mais Largo est jeune.

 

Il peut vieillir aussi...

Il pourrait, il pourrait... Je ne peux pas y répondre maintenant, ça dépend de chaque projet. S'il est bon, je suis d'accord, si le projet est mauvais je dis non. Je suis contre faire une suite à tout prix. J'ai fait acteur pour ne pas faire tout les jours la même chose.

 

Il y a un attachement par rapport à Jérôme Salle, s'il ne réalise pas vous n'êtes plus dans le projet ?

Non, je ne pense pas qu'il soit irremplaçable, il a donné le ton et je ne pense pas qu'il aille jusqu'à Largo 15...Mais si j'ai dit immédiatement oui à Largo 2 c'est parce que Jérôme le faisait, je savais que ça allait être bien. Je connais son niveau d'exigence, son ouverture d'esprit. S'il n'est plus là on verra, s'il est là je le fais sans aucun doute.

 

Retrouvez le test du Blu-ray de Largo Winch en cliquant sur la jaquette :

 

 

Interview par Laurent Pécha

Retranscription par Jean-François Erdeven

Un grand merci à Tomer Sisley

commentaires

Aucun commentaire.

votre commentaire