Tests Blu-ray : La trilogie du Seigneur des anneaux version longue

Stéphane Argentin | 27 juin 2011
Stéphane Argentin | 27 juin 2011

Le 28 juin 2011 est un grand jour pour tous les fans de Tolkien heureux possesseurs d'un home-cinéma haute-définition puisqu'il marque la sortie du très attendu coffret Blu-ray de la trilogie du Seigneur des anneaux dans sa version longue. Faut-il craquer ? Éléments de réponses...

 

Accédez aux différentes galeries en cliquant sur les captures ci-dessous :

 

 

IMAGE

À la découverte de nos captures comparatives entre les Blu-ray de la version courte du Seigneur des anneaux parus l'an passé et ceux de la version longue, certains ont bien failli s'étrangler ! Extraits : « WTF ? », « Ça a pas l'air d'être encore ça ». Il faut dire aussi que si les changements sont quasi-imperceptibles en ce qui concerne Les Deux Tours et Le Retour du Roi, les modifications colorimétriques opérées sur La Communauté de l'anneau passent déjà plus difficilement inaperçues. C'est le moins qu'on puisse dire ! Pour autant, il n'y aura point de débat à ce sujet puisque le très respectable et respecté The Digital Bits vient en effet d'obtenir l'information selon laquelle « Warner Bros Home Entertainment Group confirme que les Blu-ray de la version longue de la trilogie du Seigneur des anneaux correspondent aux intentions visuelles des trois films. La Communauté de l'anneau a été remasterisé à partir du fichier numérique original de la production en vue de reproduire la colorimétrie pleine et entière du film », ajoutant que « les créateurs du film (Peter Jackson et son directeur de la photographie Andrew Lesnie) ont vérifié les disques et confirment qu'ils respectent le rendu souhaité ». Et si le maître de cette adaptation de la mythique trilogie de Tolkien a lui-même cautionné de tels changements, qui sommes-nous, pauvres mortels de cinéphiles ignorants pour les remettre en question ? D'autant qu'avec de telles transformations, on est quand même loin de la boucherie - charcuterie opérée par papy Lucas sur sa trilogie originelle Star Wars, non ?

 


Ensuite, il est toujours possible de supputer que de tels changements ont été faits en vue d'une certaine homogénéité visuelle en prévision de la sortie imminente du dytique préquel Bilbo le Hobbit. Pour ceux qui n'auraient pas peur de l'anglais et un peu de temps à perdre, nous leur conseillons alors le pavé digne d'une copie du bac de philo rendue par nos confrères de Blu-ray.com. Mais puisque les mirettes de votre humble serviteur ont obtenu 10/10 à chaque œil à la dernière visite chez l'ophtalmo pas plus tard que ce mois-ci, nous pouvons donc affirmer sans peine que les images délivrées par les Blu-ray de la trilogie du Seigneur des anneaux version longue sont tout bonnement magistrales et à ce jour les meilleures que l'on ait pu observer ! Point barre.

 


10/10 (ou plutôt 5/5 puisqu'à EcranLarge, on note sur 5), c'est également la note que l'on serait tenté d'attribuer bien volontiers devant la qualité d'un tel rendu vidéo HD (on se laissera toutefois une petite marge de manœuvre dans l'éventualité d'un futur coffret : cf. notre conclusion un peu plus loin). Et pour cause : si les différences de chroma sont facilement décelables sur nos captures, il sera en revanche déjà beaucoup plus difficile d'y percevoir le formidable gain qualitatif en termes de définition et de précision de l'image (exit le DNR et autres bidouillages numériques). Une amélioration qui ne sera pas tant à imputer au changement de codec (les versions courtes étaient encodées en VC-1 tandis que les versions longues le sont en AVC) qu'à la place utilisée pour encoder ladite vidéo. En effet, là où les trois heures de chaque film (3h20 pour le n°3) dans leur version courte devaient tenir vaille que vaille sur un seul disque, les versions longues ont été sciemment scindées sur deux disques sur lesquels la durée n'excède jamais 2h15 de métrage. À l'arrivée, le résultat est sans appel aussi bien dans les premiers que les arrière-plans avec une définition tout simplement magistrale et sans commune mesure avec celle que nous proposait le rendu vidéo des films en version courte. La différence la plus flagrante étant à chercher une nouvelle fois sur La Communauté de l'anneau dont le rendu vidéo faisait bien de la peine dans sa version cinéma.

 


Après, il y aura bien sûr tous ceux qui vont râler, du genre : « Quoi ! En 2011, faut encore se lever pour aller changer le disque pour voir la fin du film !?! ». À ceux-là, on répondra que les Blu-ray quadruple voire octuple couches (soit respectivement 100Go et 200Go d'espace disponible sur le disque) n'ont pas encore été commercialisés, bien que différentes recherches en la matière soient toujours en cours. Or, un rapide coup d'œil du côté des chiffres nous indique que chacun des six disques renfermant les trois films de la trilogie (2 disques par film) est occupé en moyenne à 35Go (le chiffre oscille entre 30 et 40Go), soit 70Go au total par film. La question était donc simple : compresser (et donc détériorer) un rendu vidéo si somptueux pour tout faire tenir sur un seul disque double couche (50Go) ou bien privilégier la qualité. Sachant qu'un tout nouveau master 2K a été réalisé spécialement pour La Communauté de l'anneau, il eut été dommage de saloper le résultat final. À tous ceux qui pesteront qu'il va falloir bouger son gros cul du fauteuil pour aller changer le disque afin de découvrir la deuxième partie du film, on répondra donc que c'était déjà le cas avec les DVD, que de nombreux films déjà parus en Blu-ray avec des durées aussi conséquentes font de même (au hasard : Autant en emporte le vent ou Les Dix Commandements) et que les entractes au ciné ne datent pas d'hier. Alors, profitez-en pour aller vous dégourdir les jambes, refaire le plein (coca, pop-corn...) et attaquer ainsi la deuxième partie des réjouissances frais et dispo. Parce que bon, quand même : 4h de film non stop (4h20 pour Le Retour du Roi), il faut quand même en vouloir non ?

 

 

 

SON

Si le gain en matière d'images est plus que probant, en revanche, la partie son n'a pas bougé d'un iota par rapport aux Blu-ray de la version courte. Un bien pour un mal car la supériorité de la VO (encodée à un débit en moyenne deux fois plus élevé que la VF) reste une nouvelle fois plus que flagrante, et ce dès la grande bataille en ouverture de La Communauté de l'anneau. Les deux langues sont pourtant encodées en DTS-HD Master Audio, 6.1 pour la VO et 5.1 pour la VF, mais de toute évidence la première a été privilégiée au détriment de la seconde. Pour ceux qui opteront pour le visionnage en anglais, le spectacle acoustique sera donc une nouvelle fois roi. Pour de plus amples détails à ce sujet, rendez-vous sur notre article consacré aux Blu-ray en version courte. On notera toutefois une très légère différence concernant la VF, proposée en DTS-HD MA 6.1 sur Le Retour du Roi là où elle n'était qu'en 5.1 sur la version courte.

 

 

 

INTERACTIVITÉ

Quant au troisième et dernier point de ce coffret, à savoir l'interactivité, elle est tout simplement titanesque. Et pour cause, elle combine à la fois celle des éditions quadruple DVD parues respectivement en 2002, 2003 et 2004 avec les documentaires intitulés L'envers du décor présents au sein des éditions à tirage limité sorties en 2006. Soit pas moins de 9 DVD de bonus au total (3 par film) auxquels s'ajoutent les quatre commentaires audio présents sur chaque opus. Soit des dizaines d'heures de suppléments pour tout savoir sur les coulisses de la trilogie, le tout intégralement sous-titrés en français. Que demande le peuple ? De nouveaux bonus exploitant les possibilités techniques du support Blu-ray, comme ce fut par exemple le cas du mode MU-TH-UR proposé sur le coffret Alien Anthologie ? La possibilité de choisir entre la version courte et la version longue des films ? Certes, nous le concédons bien volontiers, cette seconde option n'aurait pas été de refus. Soit deux petites plus-values qui auraient pesé lourdement dans la balance d'un nouveau passage en caisse. Car pour tous ceux qui possèdent déjà les éditions quadruple DVD, le gain interactif sera moindre. Les plus courageux (téméraires) pourront d'ailleurs se replonger dans nos tests fleuves de ces éditions de La Communauté de l'anneau, Les Deux Tours et Le Retour du roi. Attention, petites natures s'abstenir ! On vous aura prévenu !

 

 

 

CONCLUSION

La polémique autour des changements de chroma sur La Communauté de l'anneau est d'ores et déjà en train de se répandre tel un véritable feu de forêt avec des réactions de rejets parfois très vives mais puisque ces modifications sont parfaitement en phase avec les désidératas de Peter Jackson, l'affaire est close. Ce débat n'ayant donc plus lieu d'être, le présent coffret Blu-ray de la trilogie du Seigneur des anneaux est bel et bien l'édition la plus aboutie à ce jour à tous points de vue : image, son, bonus. Si vous ne possédez aucune des précédentes éditions, il n'y a pas vraiment à hésiter. En revanche, si vous disposez déjà de l'une ou l'autre des parutions antérieures, la question est de savoir si vous souhaitez repasser en caisse ou non ; quitte à revendre vos précédentes acquisitions. Une troisième alternative s'offre également aux plus zens : patienter bien sagement jusqu'en 2014, date à laquelle un giga méga coffret collector de la mort qui tue ne manquera sans doute pas de voir le jour réunissant les trois opus du Seigneur des anneaux accompagnés de la préquelle en deux parties de Bilbo le Hobbit, le tout agrémenté de tout nouveau master vidéo et de bonus flambants neufs. Qui résistera à la tentation jusque là ?

Notes finales :

- Image : 4,5/5 (en attendant l'hypothétique giga coffret susnommé)

- Son : 5/5 pour la VO, 4/5 pour la VF

- Bonus : 5/5

 

 

LES PLUS

- Un coffret de malade mental : 15 disques !!!

- Des bonus à ne plus savoir qu'en faire (9 DVD et 12 commentaires audio !!!)

- Des bonus intégralement sous-titrés en français... certains feraient bien d'en prendre de la graine !

- La trilogie du Seigneur des anneaux enfin en version longue sur support HD

- Une image HD enfin digne de l'ampleur visuelle de la trilogie

 

LES MOINS

- Les changements de chroma sur le premier volet ne plairont pas forcément à tout le monde mais sont conformes aux intentions de Peter Jackson

- Impossible de choisir entre la version courte et la version longue des films

- Aucun nouveau bonus exploitant les possibilités du support Blu-ray

 


 

Newsletter Ecranlarge
Recevez chaque jour les news, critiques et dossiers essentiels d'Écran Large.
Vous aimerez aussi
commentaires
Overunder88
21/03/2018 à 21:40

Bonjour, moi aussi je veut me procurer ce magnifique coffret, mais il y a un seul truc qui m'a retenu jusqu'á aujourd'hui. Sont-ils sous titrées en portugais? Je sais que dans le verso de l'embalage c'est marqué Anglais/Français mais souvent dans d'autres blu rays il y en a bien plus de langues que ce qui est écrit sur le carton, comme le coffret Star Wars. Pourriez vous me renseigner svp?

votre commentaire